Le Kindle sort enfin en France !

Par | 12 octobre 2011

Breaking news, les français vont pouvoir enfin s’offrir leur propre Kindle puisqu’Amazon vient d’annoncer aujourd’hui leur disponibilité en pré-commande.

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, il s’agit d’une tablette qui permet de lire des livres élecroniques et qui est liée à la libraire en ligne Amazon, où vous pouvez acheter les ouvrages.

Evidemment vous n’êtes pas limité aux livres achetés sur Amazon puisque vous pouvez également lire toute sorte de formats chargés par USB depuis votre ordinateur.

Son principal atout est que son écran à l’encre électronique permet un confort de lecture incomparable. L’écran ressemble presque à une feuille de papier, avec une très bonne résolution. Il n’émet aucun rayonnement. Et vous pouvez même lire vos livres en plein soleil.

Avec le Kindle, vous faites des économies :

  • de place, puisque tout est stocké sur une petite tablette poids plume.
  • de prix, puisque vous ne payez pas les prix de livraison (et c’est super pratique lorsqu’on habite loin, comme moi qui suis à l’Ile Maurice).
  • de temps, puisque la livraison est immédiate.

Si vous me suivez depuis un petit moment, vous devez savoir que je suis un grand fan du Kindle. Je lis désormais beaucoup plus de livres qu’avant, profitant du moindre moment de pause pour sortir mon Kindle.

En amérique, le Kindle est un vrai phénomène, on le voit partout dans les transports en commun.

Bien que l’offre française soit plus modeste, avec (seulement ?) 35 000 ouvrages disponibles en français, le Kindle pourrait bien s’imposer en France grâce à son prix abordable (99 euros tandis que j’écris ces lignes). Ce serait alors un outil redoutable pour redonner aux français le goût de la lecture.

Et vous, utilisez-vous une tablette pour lire des livres électroniques ? Que pensez-vous du Kindle et de sa sortie sur le marché français ? Vos réponses dans les commentaires…

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

36 commentaires sur l'article “Le Kindle sort enfin en France !

  1. Axel

    Bon idée de parler de cet outil. L’année dernière j’ai hésité à m’en acheté un mais je manquais un peu d’argent et je lisais peu. Maintenant que je lis plus, peut être que je vais m’en prendre un.

  2. Olivier

    J’ai également été interpellé par cette offre. A 99€, c’est une affaire.
    C’est bien d’avoir ton retour d’expérience :)

    J’hésitais avec le FnacBook mais quand j’ai été voir ce dernier en magasin, j’ai déchanté tellement l’appareil était peu convainquant voire médiocre. Il paraîtrait que le Fnacbook 2 sera meilleur, j’espère pour eux mais je reste dubitatif.

    En attendant, je penche donc complètement pour le Kindle.

    Olivier

  3. Alexandre

    @Axel : tu verras, ça devient assez addictif au bout d’un moment :)

    @Olivier : je ne connais pas trop le FnacBook. J’en ai vu un l’année dernière lorsque je suis retourné en France.

    Mais à 200 euros, ça faisait un peu cher.

    J’aurais bien aimé acheter français mais on dirait que la Fnac se réveille toujours trop tard.

    C’était déjà le cas avec leur système d’affiliation qui est apparu bien tard, et qui n’a toujours pas vraiment percé il me semble.

  4. clément

    Salut,
    je suis impressioné par les performance de la Kindle, m

  5. clément

    Salut,
    je suis impressioné par les performance de la Kindle, mais pour ma part je n’arrive vraiment pas à accrocher à cette façon de lire.
    j’ai l’impression qu’on perd 70% du plaisir de lire. on a plus le toucher du papier sous ses doigts, l’odeur du livre, la possibilité de l’annoter et de mettre des marques pages « physiquement », on ne peut plus se balader (au sens propre) dans des bibliothèques ou des bouquineries, il n’y a plus de livres d’occasion ( dans les récents, car du coup tout les vieux bouquin, de Platon à Zola, deviennent gratis). Enfin il n’y a plus la possibilité de posséder physiquement une bibliothèque, qui, au fil des années devient à la fois une source d’orgueil, de souvenirs et un véritable objet de déco…
    Pour la presse ou les livres que l’on lit pour s’informer et apprendre, je comprend encore car le plaisir n’est pas l’objet de la lecture, mais décidément je préfère lire « Bel Ami » sur une vieille édition acheter 1 euros à la bouquinerie du coin, avec un livre ayant vécu, ayant des pages jauni et une odeur de papier des années 50 que sur une tablette froide et sans beaucoup de caractère.
    Ce n’est pas une plaidoirie anti numérique (je suis un vrai geek) mais pour le coup je pense que les livres papiers ont encore de beaux jours devant eux

  6. Alexandre

    @Clément : en effet c’est une magnifique plaidoirie :)
    J’admet que l’exploration rapide d’un livre en feuilletant me manque avec le Kindle.

  7. Cappuccinette

    Bonjour,
    Je crois que je n’ai jamais osé intervenir pourtant je lis le blog et le forum depuis longtemps… J’avoue que je suis une livre-addict. J’aime le contact des pages et l’odeur du livre neuf. J’apprécie parfois de pouvoir annoter en marge. Toutefois, le principe du Kindle m’aurait intéressée (j’envisageais même de le demander au père Noël, chic une idée de cadeau), notamment pour les livres récents, si… les livres proposés au téléchargement ne coûtaient pas exactement le même prix que leur homologue papier alors qu’il n’en restera « rien » de physique, et qu’il sera impossible de les prêter voire de les revendre.
    Radine, moi ? Euh… peut-être bien… 😉
    Belle journée !

  8. Jean-Philippe

    Je suis comme toi Alexandre ! Après une année à lire sur mon iPad (avec l’application kindle), je n’ai pas acheté un seul livre papier. C’est vraiment pratique pour transporter toute sa bibliothèque, on peut aussi annoter les livres et les prêter (pour 15 jours) via kindle.

    Le prix ? Pour donner un exemple et pour répondre à Cappuccinette, je me permets de mettre le lien vers l’une de mes nouvelles, Como el viento :
    http://www.amazon.fr/gp/product/B0053Y1GFQ/

    Je crois que ce n’est pas trop cher et tous les prix, avec le temps, iront vers le bas…

    Pour le plus grand plaisir des lecteurs. :)

  9. Alexandre

    @Cappuccinette : merci alors pour ce premier commentaire :) Apparemment c’est la loi Lang qui coince, ce qui fait qu’il ne peut pas y avoir de réduction de plus de 5%.

    @Jean-Philippe : il faudra que je le lise ton livre, d’autant que j’ai longtemps habité près des Pyrénées :)

  10. Gaelle Kermen

    Vraiment à ce prix-là, le Kindle nouveau est un cadeau, eu égard à son confort de lecture.
    J’expérimente le Kindle 3 depuis sa sortie américaine en septembre 2010, j’ai lu environ 250 livres d’une moyenne de 300 à 400 pages, car je lis des livres éprouvés par le temps et dans les siècles précédents on ne lésinait pas sur le nombre de pages imprimées.
    Pouvoir lire à la suite toute l’oeuvre d’un auteur, pouvoir s’immerger dans son oeuvre, en restant concentré sur une seule page, sans avoir besoin de tenir le support, c’est un bonheur sans prix.
    Réservé aux fans de lecture.
    Moi, j’avoue, je suis complètement addicte… Mais ma drogue ne me coûte rien, elle ne dérange pas les voisins, elle ne me fait pas mal aux yeux, j’ai juste un peu mal aux pouces comme les gamins avec leurs jeux vidéos.
    J’ai retrouvé l’émotion d’accéder à la connaissance universelle ressentie lorsque je suis entrée à 14 ans dans la belle bibliothèque du lycée Hélène Boucher à Paris, puis ensuite à Sainte-Geneviève, la Sorbonne ou la Bibliothèque Nationale.
    Sauf que je peux rester dans mon lit pour parcourir des espaces infinis.
    En un an, j’ai vécu plus de mille vies.

    J’ai une bibliothèque d’environ 3.000 ouvrages chez moi, j’en ai lu quatre fois plus en 50 ans, mais je ne reviendrai pas en arrière et continuerai à lire sur une liseuse électronique sans plus acheter un seul livre en papier, sauf peut-être des livres d’art.
    Le Kindle 3 a comblé mes attentes, le Kindle nouveau est encore plus pratique pour l’avoir toujours avec soi dans sa poche.
    Un dernier détail : je lis beaucoup plus que la plupart des gens, je recharge plus souvent mon Kindle, soit à peu près tous les dix jours, pour 3 à 6 heures de lecture quotidienne. Sinon, la charge dure un mois.
    Et franchement, je n’ai aucun regret du toucher du papier qui souvent prend l’humidité, la poussière ou est bouffé par des insectes.
    Etre en contact direct avec l’auteur me paraît plus important que de considérer l’emballage fait par l’éditeur et l’imprimeur, c’est comme si on me disait que le cadre est plus important que l’oeuvre d’un tableau.

    Belles pensées de Bretagne
    gaelle

  11. Alexandre

    Je suis toujours autant émerveillé par ton rythme de lecture Gaëlle. J’aimerais pouvoir en faire autant :)
    Peut-être pourrait-on envisager une interview un de ces jours pour en parler ?

  12. Gaelle Kermen

    Eh Alexandre, chaque chose en son temps !
    J’ai choisi de ne plus écouter la radio ni regarder la télé. Je n’ai plus d’enfant à aller chercher à l’école ni d’ado à la maison, donc je ne fais plus que ce que j’aime et, on l’aura compris, je me l’aime mon Kindle…
    Oui bien sûr si tu veux qu’on en parle.
    Je te suis toujours avec plaisir, même si je suis moins réactive sur le net, car je n’ai plus de macbook et mon eMac vintage ne va pas partout, mais chez toi oui !

    J’ai lu récemment Georges d’Alexandre Dumas, je pensais à ton île…

  13. Elisandre (le Royaume Amoureux)

    Bonjour Alexandre,
    Le kindle pourquoi pas, je guettais sa sortie sur amazon.
    Comme tout ce qui est nouveau, il faut réellement s’habituer à l’idée et puis un jour « plonger »; c’est en tous cas une bonne idée de cadeau Noël !
    Et puis on peut jouer sur les deux registres : livres papier ET kindle…
    Elisanre

  14. Guillaume

    Ca y est j’ai commandé le mien.

    Je suis un lecteur aimant le livre et je possède déjà une bibliothèque conséquente mais je suis confronté au manque d’espace.

    Ce qui m’a également décidé c’est l’offre satisfait ou remboursé d’Amazon.

    A voir si je deviens accro ou pas

  15. fabrice

    Je prefere le livre papier c’est claire!

    Mais je vais finir par en acheter un car comme je voyage beaucoup, cela a de gros avantages!

    Quelles différences avec un ipad, on peut y lire les mêmes ouvrages?

  16. Florent d'EOTV

    De mon côté, je me tâte de plus en plus à passer à la lecture électronique… Et le kindle semble offrir un bon confort de lecture !

    Le seul frein qui subsiste pour moi est la disponibilité des ouvrages… J’ai beaucoup de mal à trouver mon bonheur dans les livres qui sortent. Je trouve que l’édition fait de moins en moins son travail. Du coup on se retrouve avec beaucoup de médiocrité sur le marché.

    Pour que je trouve mon bonheur il faut que je creuse et remonte à une ou deux, voir 3 décennies en arrière… Et là, je ne pense pas que les versions kindle soient dispo :-(

    Ton avis Alexandre ? 😉

  17. David

    Bonjour à tous. Je n’achèterai pas de Kindle. D’abord, parce que j’ai déjà une liseuse: un Cybook Opus. C’était il y a quelques mois. Et, assez rapidement, j’ai été converti à la lecture numérique, sur écran, avec l’encre électronique :la technologie E-ink, qui ne fatigue pas la vue.
    Mais surtout, ce qui me dérange avec le Kindle, c’est qu’il ne prend pas en charge le format epub, qui est le plus universel et le plus ouvert. Par-exemple, avec le service en ligne dotEPUB , je peux transformer n’importe quelle page web en epub et le lire sur la liseuse ensuite. Très pratique pour les longues pages web qui demandent une lecture attentive. J’utilise aussi l’extension Grabmybook sous Firefox qui permet de « fabriquer » quasiment son livre epub avec chapitres à partir de ce que l’on glane sur le web…
    Bref, je regrette que Amazon enferme un peu trop son lecteur avec le format azw, je crois…
    Tout ça pour dire qu’il n’y a pas que le Kindle comme livre électronique. Bookeen est une société française, elle a aussi sa librairie en ligne, d’ailleurs mieux fournie qu’Amazon en ce qui concerne les titres français, et en plus si vous achetez chez eux, vous pourrez lire vos fichiers sur d’autres machines, contrairement à l’amazon kindle: « les contenus téléchargés sur le Kindle depuis Amazon.com ne peuvent pas être lus sur les appareils d’autres marques « (Wikipédia). Voilà mon modeste témoignage, je ne suis pas sponsorisé par eux, mais leur appareil est bon et je suis étonné qu’on ne jure que par le Kindle comme si c’était devenu le nom générique de la liseuse.
    @Fabrice : sur un Ipad, on peut lire le format epub et PDF avec l’application iBook, ça marche bien avec mon ipod touch, alors j’imagine que ça doit être bien fluide avec l’ipad (et surtout pour les pdf).
    La différence essentielle avec une liseuse, c’est que la technologie d’écran est différente. L’ipad utilise un écran brillant, comme un écran d’ordinateur. Ce n’est pas aussi confortable sur la durée qu’un écran e-ink qui reproduit les conditions de lecture sur le papier. Mais ça dépend des gens.
    Quelques liens:
    -http://fr.wikipedia.org/wiki/Liseuse
    -http://www.bookeen.com/fr/ebooks/fileFormats
    -http://www.ebouquin.fr/2010/02/27/ou-trouver-des-livres-electroniques/

  18. Jean-Yves

    Je suis un fan d’amazon alors le kindle est tentant (surtout à ce prix là)

    Cependant, je préfère lire sur papier aussi, mon taux de mémorisation est bien meilleur sur papier que sur écran.

    Il me semble qu’il y avait une étude dans ce sens, mais j’ai pas envie de chercher la source ;p

  19. Gaelle Kermen

    @Jean-Yves J’avais lu comme toi cette étude et après un an de lecture frénétique et enthousiaste sur Kindle, je me suis posé la question sur la mémorisation ou non des livres électroniques.
    Je pense sincèrement que l’argument est spécieux, du genre de ceux qu’on sort à chaque étape techonologique, que ce soit le vélocipède, l’automobile, le train, le téléphone, la télévision, l’internet, et tout et tout.
    C’est le contexte de lecture qui est important, pas le support du texte.
    J’ai lu « Guerre et Paix » de Léon Tolstoï à 15 ans, je l’ai relu à 42 ans, je me souviens parfaitement du contexte de ma vie de l’époque et de l’histoire du livre et des épisodes qui m’avaient marquée, mais j’ai oublié les éditions et à quoi ressemblaient les pages lues alors. J’ai relu « Guerre et Paix » à 64 ans l’an dernier sur le Kindle. Et là j’en ai eu une lecture encore plus profonde, peut-être grâce au système des citations qu’on peut prendre allègrement sur le Kinlde, relire ensuite, utiliser dans un article ou autre besoin. Aucune différence dans l’immersion du livre, encore plus de richesse.
    Je viens de trier 50 ans de documentation, j’ai relu quelques livres phares de ma vie et de ma bibliothèque sur papier. J’ai été très gênée par les deux pages devant mes yeux. Instinctivement mon regard balayait l’ensemble des deux pages et me déconcentrait du texte en cours, alors que je reste totalement concentrée sur le Kindle qui ne présente qu’une seule page. Ainsi on pénètre totalement dans le texte.
    Et franchement quand je discute avec des ami(e)s qui ont lu les mêmes ouvrages sur papier que les miens sur Kindle, la meilleure mémorisation n’est pas du côté du papier ;-))

  20. David

    Je rebondis sur ce que dit Gaelle. La première fois que j’ai eu une liseuse entre les mains, que je l’ai allumée, j’ai trouvé que c’était un objet aride et gris. Je me suis fait la réflexion que jamais ça ne pourrait remplacer un livre papier.
    Puisque je l’avais acheté, je me suis mis à lire un roman. Un Agatha Christie: La Maison biscornue. J’avais vraiment peur de ne pas éprouver le même plaisir. Et j’ai redécouvert une chose sur la lecture: elle infuse en nous quelque soit le support. Ce sont les jours qui suivent la fin d’une lecture qui sont déterminants. Le livre, son histoire, son atmosphère continuent leur chemin en nous. Et c’est pareil avec une liseuse. Et l’encre électronique e-ink est plus proche du papier qu’un écran.
    C’est vrai que sur un écran on a pas le même type de lecture, on lit de manière transversale, en diagonale. C’est pour ça que je transfère le contenu web sur ma liseuse pour le lire comme sur du papier. Ce fut une découverte: si l’objet est moins souple que le livre, on ne peut pas feuilleter, c’est ce qui me manque le plus, on est par-contre beaucoup plus concentré et la lecture est aussi profonde, voire plus.

  21. Gaelle Kermen

    On peut feuilleter le livre électronique par sa table des matières. C’est un critère de choix d’éditeur numérique, certains ne gardent pas les liens, d’autres y font très attention comme http://www.ebooksgratuits.com/ dont le travail bénévole est remarquable.
    On peut aussi consulter les sites autour du sujet du livre.
    Et comme nous sommes sur un site d’efficacité personnelle, je mettrai en avant la facilité de changer de dictionnaire selon les langues et les époques et d’avoir immédiatement la signification d’un mot en pointant devant lui.
    Belle semaine de lecture.

  22. Benoît

    Salut Alexandre,

    C’est effectivement une bonne nouvelle.
    Ca faisait plusieurs mois que je me posais la question :
    acheter ou non un Kindle au USA (avec des taxes de douane à payer en plus des frais de port) ou attendre…

    J’ai bien fait d’attendre. Ca sera certainement mon cadeau de Noël… 😀

    Benoît

  23. Guillaume

    Outil intéressant mais moi ce qui me manque ce qu’au fur et à mesure de mes lectures, je surligne des passages pour les reprendre plus tard et sauf erreur ce n’est pas possible avec le kindle?

  24. Gaelle Kermen

    @guillaume bien sûr que les citations extraites du texte en cours de lecture sont possibles sur le kindle.
    On peut les récupérer dans un fichier texte, utilisable dans n’importe quel traitement de texte pour écrire un article, un billet, un devoir.
    On peut aussi partager les citations sur twitter et facebook, elles sont enregistrées dans un compte amazon que l’on peut retrouver en ligne.
    C’est bien plus facile que de surligner sur un livre puis de saisir ensuite sur un ordi pour l’exploiter.

  25. Martin

    Bonsoir à tous !
    Je m’intéresse aux e-reader et j’ai lu sur un article internet ( http://www.meilleurvendeur.com/eco/41 ) que l’on ne pouvait que lire des livres télécharger sur amazon… Hors dans cet article c’est le contraire qui est dit..
    C’est la magie d’internet !

    Mais qui à raison ?

    Cordialement,
    Martin.

  26. Alexandre

    C’est nous bien sûr :)
    Tu peux transférer des livres dans plusieurs formats de fichier, via USB, ou même en envoyant le fichier en pièce jointe via une adresse email donnée par Amazon, qui peut aussi te convertir le fichier dans le format approprié.

  27. Gaelle Kermen

    Comme dit Alexandre, bien sûr que ce sont les utilisateurs qui ont raison, pas ceux qui font des analyses a priori sans connaitre le produit.
    On télécharge ce qu’on veut quand on veut où on veut, sans être obligé de passer par Amazon, ben heureusement encore !!!!
    En général tout est converti aux formats pour le Kindle, si jamais c’était seulement en epub, on convertit avec Calibre.
    Il est vrai que en achetant sur le Kindle Store, la rapidité d’arrivage du fichier sur le Kindle dès qu’on le connecte en wifi est impressionnante : 30 secondes ! et c’est archivé sur le compte Kindle qu’on peut retrouver si on change de machine.

  28. Grégory

    Je lis beaucoup : je suis donc très tenté par une liseuse. Mais je ne lis pas que des livres : beaucoup de blogs (RSS & co) et de PDF …

    De plus, je suis anti-Kindle pour la même raison que je suis anti-iPhone : Amazon et Apple déploient des trésors technologiques pour nous emprisonner chez eux. Certes, Amazon est moins « vicieux » que Apple mais quand même … Je crois à l’ouverture technologique et des formats électroniques autant que je crois à l’open-source …

    Tout ça pour dire que je cherche chaussure à mon pied sans l’avoir trouvé. Peut-être l’archos 70b ?…

    @David: merci pour ton commentaire et tes astuces, elles me font découvrir de nouveaux outils et de nouveaux horizons :-)

  29. macaron669

    Bonjour tous,

    Premier commentaire aussi pour moi (je crois), alors que je suis le blog depuis quelques temps maintenant, et que je le trouve vraiment très bien fait (nan Alexandre, je ne te brosse pas la manche, mais quand c’est bien, il faut AUSSI le dire ;-D)

    @ Grégory
    Je suis un peu comme toi, anti-apple, et donc la technologie amazon me « hérisse » un peu, car effectivement, on est sur un système propriétaire, et du coup, j’ai cherché une alternative au kindle, et me suis laissé tenter par un archos 70b.
    Apparemment la technologie est différente de l’encre électronique, et du rendu des liseuses pures, mais on arrive à quelque chose de potable quand même avec cet appareil. Et surtout, ce qui a déterminé mon choix était de pouvoir regarder aussi des films/photos. Bien qu’elle puisse accéder à internet, je ne me sers jamais de cette fontionnalité : je récupère les epub ou pdf sur mon PC, et je transfère via carte SD sur l’archos.
    Je rejoins également ce qui a été dit plus haut dans les commentaires; avant, je ne jurais que par le papier, et j’étais un peu réticente à passer à l’électronique, mais on s’y fait assez vite, et c’est surtout lors de mes déplacements que j’apprécie de ne pas devoir porter les 3 livres que je suis en train de lire (ou alors ne devoir choisir mes livres qu’en fonction du poids, un comble !!!), mais seulement la liseuse.

  30. Frederic | Pour mieux vivre

    Hello

    Je reçois le miens pour Noël 😉

    Parcontre connais tu un soft pour transformer ses pdf en format pour le kindle.

    J’ai lu que la lecture de pdf n’était pas top.

    Merci d’avance

  31. Pingback: Blog Anniversaire : C’éclair! a cinq ans

  32. loan officer

    It’s remarkable in favor of me to have a web site, which is good for my know-how. thanks admin

Les commentaires sont fermés.