Ralentir pour réussir : participez au 82ième festival « A la Croisée des Blogs » !

"Vous devriez vous asseoir 20 minutes chaque jour pour méditer… à moins d’être trop occupé. Auquel cas vous devriez vous asseoir pendant 1 heure."
dicton Zen

ralentir pour réussir

Attention public !!

Vous êtes sur le point d’assister à un évènement extrêmement rare

Un phénomène qui n’a lieu que tous les 7 ans

J’ai le plaisir d’organiser l’édition de juillet de l’évènement "A la Croisée des Blogs" sur C’éclair !

La dernière fois que ça s’est passé, c’était pour la toute première édition en septembre 2008. Et aujourd’hui, on en est à la 82ième (que d’émotions mes amis !)

Alors en quel honneur puis-je organiser une nouvelle fois cet évènement ?

Eh bien après 7 ans en tant qu’administrateur de la Croisée des Blogs, où je me suis assuré que chaque édition se relaie de blog en blog, je passe la main à mon successeur, Guillaume Attewell.

Guillaume sera désormais à la tête du site communautaire DeveloppementPersonnel.org. Et avec sa Dream Team, il est plein d’énergie pour donner un grand coup de boost au développement du site !

Cela signifie que cet évènement représente un peu mon "coming out" en tant qu’administrateur.

Et c’est la raison pour laquelle cet évènement sera absolument explosif !!!

Le challenge est plutôt ambitieux : on est en plein été (dur dur de se motiver avec ce beau soleil) et on a un léger retard sur l’agenda.

Mais je relève le défi ! Et je vous promet une pluie de contributions (au minimum 50 participants, ou je mange ma casquette d’organisateur).

Le thème de cet évènement

Pour cet évènement, le thème sera : Ralentir pour réussir.

Oui, c’est un peu contradictoire comme thème (c’est presque une "oxymore").

Dites-ça à un patron de Startup, et vous êtes sûr de passer pour un doux rêveur !!

Pourtant c’est absolument CAPITAL. Et c’est une grande tendance de ces dernières années.

Regardez dans les kiosques, vous verrez au moins une dizaine de revues sur le bonheur.

Vous aurez aussi beaucoup d’ouvrages sur la méditation, cet "art de ne rien faire".

Hier, je lisais même que la fameuse Loi de Moore commence à décliner.

Pour rappel. Dès 1965 Gordon E. Moore, a prédit que le nombre de transistors des microprocesseurs doublerait tous les deux ans.

Et c’est ce qui s’est passé… jusqu’à aujourd’hui, où l’on commence davantage à raisonner en terme d’optimisation de la consommation d’énergie .

En même temps, cet engouement pour la lenteur n’est pas entièrement nouveau.

La Fontaine dénonçait déjà les dérives de la précipitation dans "Le lièvre et la tortue" et beaucoup d’autres avant lui.

Avec ce thème, vous allez donc pouvoir promouvoir une utilisation plus raisonnée du temps, une utilisation plus humaine, plus naturelle, plus respectueuse de l’environnement et de la santé.

Une victoire du long terme sur le court terme en quelque sorte.

Mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez aussi aller à contre-courant si vous le souhaitez 😉

Voilà, c’est à vous de choisir !

Voyons maintenant comment participer…

Comment participer à cet évènement ?

Pour participer à cet évènement, c’est très simple.

Il suffit d’écrire un article sur ce thème et de poster le lien vers cet article sur le formulaire suivant :
Edition n°82 – Juillet 2015 – Ralentir pour réussir

Date limite : dimanche 19 juillet à minuit
(si vous dépassez cette date, contactez-moi rapidement  pour que je vous dise
si je peux encore accepter votre article)

Je publierai ensuite un article récapitulatif à la fin du mois comportant un lien vers chacun des articles contributeurs.

Qui peut participer ?

L’évènement est ouvert à tous les blogueurs, de tous pays et de tous horizons
(en français quand même).

Et si vous voulez quand même vous exprimer sur le sujet en tant que lecteur, envoyez-moi votre contribution et je la publiera sur C’éclair.

Les règles

Participer à une édition de la Croisée des Blogs, ça se mérite.

Il ne faut pas faire du n’importe quoi.

C’est pourquoi, depuis le début de l’évènement, nous avons énoncé quelques règles de bon sens :

  • Votre contribution doit faire au moins 500 mots.
  • L’article ne doit pas être de nature commerciale ou comporter des liens d’affiliation.
  • Il ne doit pas être une traduction ou une copie d’ailleurs. Il doit être totalement inédit.
  • Attention aux fautes d’orthographe.
  • Vous devez inclure les trois liens suivants dans votre article :
    • un lien vers cet article
    • un lien vers mon blog : ceclair.fr
    • un lien vers le site DeveloppementPersonnel.org

Et je vous rappelle la date limite : le dimanche 19 juillet à minuit

J’ai hâte de lire vos contributions.

A vos plumes !!

Comment se motiver face à des tâches compliquées avec l’astuce du prof charismatique

Aujourd’hui, je vous donne une petite astuce pour vous motiver a travailler sur des tâches compliquées. Vous savez : ces tâches tellement désagréables qu’on ose à peine les regarder en face !

Comment se motiver sur des tâches compliquées

Pour cela, je vais prendre l’exemple d’une tâche de votre vie privée.

Typiquement, quand vous rentrez du boulot, vous n’avez qu’une envie : vous affaler de tout votre long sur un bon canapé bien dodu (oui, moi aussi ça me fait ça).

Maintenant, imaginez que vous ayez une corvée à faire. Une tâche immonde que vous aimeriez bien laisser pourrir au fond de votre jardin.

Mais voilà, ce n’est pas n’importe quelle tâche. Certes, elle n’est pas belle a voir. Mais elle conditionne votre bien-être futur. Peut-être votre carrière, vos finances, vos amours,…

Enfin, vous ne pouvez pas vous permettre de passer a côté.

Et devinez quel est le réflexe le plus répandu dans ces cas-là ?

L’instinct : cet animal qui vous veut du bien

Eh bien on interroge son animal intérieur bien sûr ! (on l’appelle aussi "l’instinct").

Parce que c’est bien connu. Il a toujours de bonnes idées celui-là :

  • Engouffrer la moitié du pot de Nutella
  • Jouer a Candy Crush jusqu’a 3 heures du mat
  • S’endormir en plein soleil, …

Alors quelle sera sa réponse d’après vous ?

“Non, non et non. Pas envie ! Trop fatigué. Tu le savais déjà en plus ! Pourquoi tu me poses la question ? Tu te fiches de moi ou quoi ?”

Du coup, si lui n’a pas envie, on va pas le contrarier, hein.

Autrement il serait bien capable de semer la zizanie dans notre esprit à grands coups d’émotions primales !

Alors on obéit à son instinct et on s’affale dans le canapé. On fait une petite sieste pour oublier. On rêve que cette vilaine tache prenne ses valises et trouve un autre souffre-douleur.

Et tout ça, ça se termine forcément par un drame. Au réveil, c’est la panique à bord : il faut terminer pour hier. Alors on entame un bâclage stratégique, et la tâche parait encore plus dégoutante !

Comme quoi : elle était bien immonde cette tâche !!

L’histoire aurait pu pourtant se terminer en happy end si la motivation avait été là dès le début.

Le relooking de tâche

Mais comment insuffler un charme irrésistible à ces tâches tellement compliquées qu’on ne peut même pas les voir en portrait ?

Quoi ? La chirurgie esthétique ? Euh, doucement s’il vous plait !

On va commencer d’abord par bien l’habiller.

Et il y en a un qui est expert en relooking de tâche. Vous devinez qui ?

C’est bien sûr le prof charismatique !

Qui d’autre arriverait à faire ingurgiter des séries d’équations infâmes à des ados indisciplinés en leur mettant des étincelles dans les yeux ?

Celui-là, on ferait bien de s’en inspirer.

Moi et mon prof charismatique

L’autre jour, justement, j’avais une tâche de ce genre à faire.

Une tâche qui me paraissait atrocement infâme et compliquée.

En même temps, je savais que derrière, il y avait l’opportunité d’un accomplissement majeur.

C’est là que je me suis rappelé d’une vidéo de formation qui expliquait comment faire cette tâche précise .

Et surtout, c’était une vidéo de formation d’un auteur que j’aime beaucoup.

Et vous savez quoi ?

En voyant l’assurance de cette personne dans ses explications, son plaisir à expliquer cette tâche compliquée, ça m’a tout de suite revigoré !

Ce n’est pas uniquement les instructions qui m’ont motivé.

Mais surtout l’impression de certitude :

"Oui, tu as pris la bonne décision."
"Oui, toi aussi tu peux y arriver"
"Et avec le sourire s’il te plait !"

Tout d’un coup, je me sentais capable de faire des étincelles !

Alors bien sûr, à chaque problème ne correspond pas une formation, ce serait trop beau. Et même dans ce cas, il faut vraiment de la chance pour tomber sur un de vos auteurs favori !

Mais en suivant quelques règles, il est possible de "simuler” ce fameux prof charismatique.

Voyons comment faire…

Votre prof charismatique livré en kit

D’abord, vous avez besoin d’une raison valable pour vous farcir cette tâche qui vous fait horreur.

Le prof charismatique, il a des valeurs, il défend des grandes idées. Quelle est la raison qui fera basculer votre motivation ?

Il faut que votre raison d’avancer sur cette tâche contrebalance la peur d’agir. C’est comme ça qu’on affronte les plus grandes peurs !

Ensuite, il y a le comment : les étapes pratiques soigneusement expliquées par votre cher prof charismatique.

Là-dessus, il y a l’embarras du choix. Nous sommes littéralement inondés d’information.

Si vraiment vous ne trouvez pas de réponse à votre problème, consultez mon article en 3 parties : trouvez l’information. Aujourd’hui, ce n’est plus tant “qui a l’information” mais “qui sait trouver l’information” qui est important.

Enfin, on termine par la chaleur humaine. Un prof charismatique sait par-dessus tout vous donner envie d’apprendre, de réfléchir.

Et il vous donne tout plein l’énergie pour y arriver !

Parce que l’énergie d’avancer se transmet par le contact humain, il n’y a pas mieux que de se mettre à deux pour démystifier une tâche.

Vous pouvez donc vous asseoir avec un collègue sur le même ordinateur.

Sans aller jusque là, parfois une simple question suffit pour raviver la flamme d’une motivation en berne.

Et au pire des cas, si vous travaillez seul, appelez une personne qui comprend ce que vous faites. Et parlez-lui simplement de où vous en êtes dans votre projet !

Eh bien voilà ! Vous savez maintenant utiliser l’astuce du prof charismatique !

Et maintenant j’aimerais en profiter pour vous passer le micro.

Oui. Afin de mieux vous servir, j’ai besoin que vous me disiez quels sont vos points de blocage dans la gestion de vos tâches.

Je vous ai préparé pour cela un petit questionnaire pour en parler :

>> Cliquez ici pour répondre au questionnaire <<

Remplissez le tout et je verrai ce que je peux faire pour vous aider là-dessus.

Allez travaillez bien !

Et surtout, ne lâchez pas le morceau les amis :)

La règle d’or du rangeur malin (2/2)

Eh bien voilà ! Après une semaine d’attente insupportable, voici dans quelques lignes le mode d’emploi concret pour appliquer la fameuse règle d’or du rangeur malin :)

Pour rappel, le but de cet article en deux parties était de vous donner une règle simple à appliquer pour ne plus oublier de ranger régulièrement vos affaires.

Comme ça, vous n’êtes plus obligé de déployer une force surhumaine pour venir à bout de votre "bordel" puisqu’il n’y a plus de "bordel. Tout est rangé au fur et à mesure de l’utilisation.

Rangement malin

Si vous vous souvenez bien, dans la première partie, on s’est basé sur l’exemple du presse-agrume.

Un presse-agrume, c’est super pratique pour économiser ses efforts, et tordre le cou à la tendinite du poignet 😉

Mais c’est une plaie à nettoyer ! On a tous un jour galéré pour désincruster chaque recoin de l’appareil, en frottant à grand coups de brosse.

Si seulement vous aviez lavé tout de suite, ça aurait été tellement plus simple ! Les morceaux de fruits auraient glissé tout seuls.

Seulement parfois on oublie, ou on fait mine d’oublier (parce que c’est "relou" quand même).

Alors comment faire pour y penser à chaque fois, sans faute, et sans en faire un drame ?

Ranger avant de consommer

Dans le cas du presse-agrume, j’applique une règle très simple :

Je m’oblige à nettoyer le presse-agrume AVANT de boire le jus d’orange.

Comme ça, je peux savourer mon jus de fruit l’esprit tranquille, sachant que je n’ai plus le nettoyage du presse-agrume qui m’attend après.

C’est même en quelque sorte ma récompense. Comme j’ai pensé à nettoyer le presse-agrume, le jus d’orange est encore plus savoureux, parce qu’il a le goût de l’effort récompensé ! :)

Bien sûr, il reste toujours ce fameux effort à faire.

"S’obliger"

Personne n’a envie de "s’OBLIGER" !

Même avec la meilleure volonté du monde : si votre subconscient perçoit que vous êtes OBLIGÉ, il va freiner des quatre fers pour ne pas coopérer.

Vous allez le faire 2 ou 3 fois, et puis terminé. Ce sera une nouvelle bonne résolution déçue.

C’est pourquoi il faut changer d’état d’esprit.

Sur ce point, on en revient au concept de "payer avant de consommer" que j’avais développé dans la première partie de l’article.

L’état d’esprit à avoir, c’est de se dire : au lieu de "payer après avoir consommé", je paye "avant".

Ce n’est pas dur, c’est juste une affaire d’ordre !

Et grâce à ce nouvel ordre, vous décrochez le gros lot à tous les coups :

  • Vous avez l’esprit tranquille
  • Vous évitez de compliquer le nettoyage ultérieur de l’appareil (morceaux de fruit incrustés)
  • Vous avez le plaisir visuel d’une cuisine bien rangée
  • Vous n’obligez pas une autre personne à nettoyer pour vous (et à vous haïr pour ça)
  • Vous n’êtes pas agacé contre vous-même
  • etc. etc.

Si vous pensez long terme, vous savez que c’est bon pour vous, et vous le faites sans rechigner.

On extrapole

“Ok, c’est bien beau cette règle pour le presse-agrume. Mais comment j’applique ça aux autres objets moi ?”

Là-dessus, ça va être au cas par cas.

Prenons d’abord l’exemple des fichiers d’ordinateur.

Vous savez que je m’y intéresse de près puisque j’ai sorti une formation sur le rangement de fichiers.

Un des problèmes du rangement de fichiers, c’est que les fichiers s’accumulent dans les dossiers entrants.

A force de remplir ces dossiers entrants, ils sont pleins à craquer, et on ne sait plus trop comment les vider, parce qu’on ne se rappelle plus à quoi servent les fichiers qu’ils contiennent.

Un de ces dossiers entrants, vous le connaissez très bien. C’est le répertoire "Téléchargements". Ah celui-là, c’est dingue comment il se rempli vite !

Tout ça pour une raison très simple : c’est votre navigateur web qui met tous les fichiers téléchargés directement dans ce dossier.

C’est la solution du paresseux pour télécharger les fichiers. Mais il s’en mord les orteils quand il est temps de ranger.

Le truc pour ranger régulièrement les fichiers, c’est de les ranger AVANT de les consommer.

Au lieu de laisser votre navigateur choisir où mettre le fichier, vous le rangez à la place que VOUS avez choisie.

Bien sûr, pour cela, il faut une arborescence de dossiers qui tient la route (ce que j’enseigne dans la formation sur le rangement de fichiers).

Mais je vous conseille de faire un petit essai, pour voir. En rangeant les fichiers avant de les consommer, vous allez voir que votre rangement se fait au fur et à mesure, et non pas une fois que c’est le bordel partout sur votre disque.

Ici encore, on range AVANT de consommer. Et la consommation n’est plus de boire le jus de fruit, mais simplement d’ouvrir le fichier.

Les limites de la règle

Maintenant si on retourne dans la cuisine, vous allez me dire que ça ne marche pas pour tous les objets.

Et vous avez tout à fait raison.

Par exemple, si je mange dans une assiette, je ne peux pas laver l’assiette AVANT d’avoir mangé ce qu’il y a à l’intérieur.

C’est bête mais il faut bien le constater.

De même que vous ne pouvez pas nettoyer votre verre de jus d’orange AVANT d’avoir bu le jus qui est à l’intérieur.

Le truc, c’est que les fichiers d’ordinateur, on peut les consommer à leur place définitive.

Alors que pour les assiettes, on ne peut pas consommer l’intérieur si l’assiette est déjà rangée dans l’étagère.

Que faire dans ce cas là ?

Ce qu’on peut faire, c’est utiliser la prochaine consommation, pour pouvoir appliquer la règle “ranger AVANT de consommer”.

En pratique par exemple, vous allez débarrasser les assiettes de la table AVANT de manger le dessert.

Ce qui requiert un peu de volonté, je vous l’accorde. Mais c’est une façon d’appliquer la règle.

Et comment fait-on pour appliquer la règle sur les couverts du dessert, puisqu’il n’y a rien à consommer après ?

Là c’est une autre histoire :)

Je vous laisse faire appel à votre créativité pour contourner le problème.

D’ailleurs, vous pouvez partager vos idées dans les commentaires si ça vous chante !

Voilà, surtout gardez bien en tête cette simple règle : ranger AVANT de consommer.

Même si elle n’est pas toujours facile à appliquer, elle pourrait bien vous donner le déclic pour avoir un bureau, une cusine, ou un ordinateur rangé sur le long terme. On aura l’occasion d’en reparler :)

La règle d’or du rangeur malin (1/2)

Aujourd’hui, vous allez découvrir une règle qui va vous permettre de ranger au fur et à mesure au lieu d’attendre d’être asphyxié par les objets pour tout mettre en ordre.

Cette règle peut s’appliquer pour le rangement de votre bureau, de votre cuisine, ou même vos fichiers d’ordinateur.

Pour comprendre le concept, on va d’abord se diriger dans la cuisine, avec l’exemple de la préparation des jus de fruit.

La règle d'or du rangeur malin

Je ne sais pas si vous faites des jus de fruit avec un appareil électrique. Pour moi c’est le cas. J’utilise un presse-agrume pour les jus d’orange.

Depuis que cet appareil a débarqué, la préparation des jus est simple comme bonsoir. Et surtout, ça épargne mon poignet, qui commençait à se tordre de douleur 😉

Alors bien sûr, ces machines, c’est très pratique, et ça fait gagner un temps fou. Mais il y a toujours la corvée du nettoyage.

A tel point que parfois, on est là, à hésiter de se lancer dans la préparation d’un jus de fruit, rien qu’à l’idée de devoir encore nettoyer ce fichu presse-agrume !

Et c’est encore pire quand vous nettoyez après plusieurs heures.

Vous voyez ce que je veux dire, non ? Quand les morceaux de fruit ont séché, et qu’ils sont profondément incrustés dans chacun des recoins de la machine !

En fait, la solution au problème est simple. Il suffit de nettoyer juste après.

Comme ça, les morceaux de fruits se détachent aisément d’un coup d’éponge.

Seulement, il ne faut pas oublier de le faire.

Et c’est là qu’intervient la règle d’or dont on va parler dans cet article.

Qui a nettoyé le presse-agrume !

On connaît tous ces petites phrases accusatrices du quotidien :

  • "Qui a laissé la lumière allumée ?"
  • "Qui a pris mon chargeur de téléphone ?"
  • "Qui a oublié de tirer la chasse ?"

Curieusement, on ne dit jamais :

  • "Mais qui a nettoyé le presse-agrume !! *#!##"

Quelqu’un l’a fait pour vous, et vous êtes trop content de le trouver déjà propre.

Mais ça, on ne s’en rend pas trop compte. Ca paraît naturel. Aussi naturel que de laisser tout en vrac quand on a fini de s’en servir 😉

Du coup, on peut facilement arriver à une situation où :

  • quelqu’un s’est "tapé" le nettoyage de l’appareil
  • et quelqu’un d’autre se "tapera" le nettoyage de l’appareil que vous venez de salir !

Et si vous vivez seul, eh bien vous remplacez ça par :

  • Votre ancien-moi s’est « tapé » le nettoyage de l’appareil
  • Et votre futur-moi se « tapera » le nettoyage de l’appareil que vous venez de salir !

Evidemment, votre ancien-moi ne va pas s’offusquer que vous ne le remerciez pas d’avoir nettoyé pour vous.

Par contre, votre futur-moi, lui, va sérieusement péter un plomb si vous lui laissez la corvée du nettoyage que vous auriez dû faire tout de suite !

Alors comment éviter de filer ce boulot ingrat à votre futur-moi, ou encore pire : à une autre personne ?

Payer avant de consommer

Eh bien pour cela, il faut anticiper la faiblesse de volonté.

Dans le commerce, on sait très bien le faire.

L’idée, c’est que quand on a très envie de consommer quelque chose, on est prêt à faire des efforts pour cela.

Typiquement, on donne de l’argent pour consommer le service ou le produit tant convoité.

Et la caissière est là pour vous barrer la route, avant que vous sortiez du magasin avec vos courses pour les consommer.

Par contre, une fois que c’est consommé, on est nettement moins motivé pour payer.

Et c’est tout le problème des terrasses de café, où les clients payent après avoir consommé.

Il y aura toujours un client de temps en temps qui part sans payer, parfois même sans s’en rendre compte.

Et c’est un peu la même chose avec le rangement.

Quand on trouve un verre propre, un presse-agrume propre, ou une chose bien rangée, ce n’est pas gratuit.

Cela veut dire que quelqu’un a lavé ce verre, ce presse-agrume, ou rangé cette chose bien à sa place. Vous avez donc une dette à payer, en quelque sorte.

Mais on oublie qu’il faut régler la dette à la fin en rangeant après utilisation.

L’idée, ça va donc être de régler cette dette avant de consommer.

Et c’est ce que nous allons voir dans le prochain article…

Gagner du temps avec le principe du rangement moche

Le principe du rangement moche

Si vous avez peu de temps dans votre journée, et que vous cherchez à optimiser tout ça, vous allez voir que cet article pourrait bien vous éclairer.

Mais avant de vous expliquer en quoi consiste vraiment ce concept de “rangement moche”, voyons le cas d’Eva.

Eva a une passion pour les organiseurs, ces mini-classeurs qui font office d’agenda.

Il y a un mois, elle a sauté le pas. Elle s’est offert la Rolls des organiseurs : un Filofax. Et depuis, elle se régale !

Vous devriez voir comment elle a réussi à décorer son Filofax. Une vraie oeuvre d’art !

Mais tout ça, ça n’aurait pas été possible sans Youtube. Elle y a découvert une communauté d’aficionados, de véritables Filomaniacs.

Où chacun s’échange avec enthousiasme leurs petits trucs pour personnaliser leur Filofax aux petits champignons.

Le seul problème, c’est qu’elle est devenue un peu maniaque Eva.

Si elle ne trouve pas le bon sticker, le bon modèle de page, les bonnes fournitures assorties,  elle se sent un peu frustrée.

Des fois, elle peut passer des heures sur les boutiques en lignes, sans jamais trouver l’intercalaire providentielle.

Tout ça la rend dingue.

D’autant que cela n’avance pas les tâches qu’elle a noté précieusement sur son agenda…

Lire la suite

Concentration instantanée : le petit guide pratique pour se concentrer rapidement au travail

Comment se concentrer au travail

C’est tout chaud, sorti du four ! Je suis heureux de vous annoncer mon dernier guide pratique.

Nom de code : Concentration Instantanée.

Un petit guide gratuit pour se concentrer rapidement au travail, basé sur mes recherches en psychologie de l’attention et de l’autorégulation.

Je parie que vous avez déjà vécu ce type de matinée bancale où rien n’avance :

  • Ces matinées où des problèmes personnels vous minent l’esprit.
  • Ces matinées d’égarement, où quelqu’un interrompt votre travail et vous emmène sur de fausses pistes (le coquin…).
  • Ou encore ces matinées où tout vous parait atrocement compliqué et désagréable, alors que finalement, ce n’était pas la terre à manger : )

Avec ma formule en 3 étapes, vous allez voir que ce genre de scénario ne sera bientôt plus qu’un vilain souvenir.

Je l’applique moi-même régulièrement quand j’ai un coup de mous, et je peux vous dire que ça vous remet sur vos pattes bien comme il faut !

Pour téléchargez le guide, c’est très simple, il se trouve derrière ce lien : Concentration Instantanée.

Ce guide est ultra-court, moins de 10 pages écrites.

Imaginez : dans moins d’un quart d’heure, vous allez commencer à mettre tout ça en pratique.

Rien qu’avec ces 3 étapes, vous allez littéralement avaler une à une les tâches menaçantes de votre liste de tâches !

Et vous aurez pris le départ idéal pour une journée de travail sereine et productive :)

Banzaï ! Mettez-vous en mode warrior pour un début de journée explosif !

Aujourd’hui, je vous propose une petite astuce de motivation empruntée à l’industrie du cinéma.

Une astuce très simple pour vous motiver à la demande, en particulier quand vous démarrez votre journée.


Boostez votre motivation au travail

Si je vous parle de journées un peu molles, où vous avez vraiment du mal à émerger. Ca vous dit quelque chose ?

Oui, ces journées un peu confuses, où rien n’avance pendant toute la matinée, où vous avez l’impression de vous enliser et de vous débattre dans une purée de poix.

A chaque fois que vous vous mettez dans les starting blocks, bien décidé à conquérir votre travail, il y a toujours quelque chose qui vous empêche de démarrer :

  • Un collègue qui vient vous interrompre,
  • Une préoccupation qui vous revient à l’esprit,
  • ou une furieuse envie de papillonner !

Dans ces conditions, comment trouver l’étincelle de motivation qui va sauver votre matinée ?!

Déjà rassurez-vous, vous n’êtes pas un cas isolé. Il m’arrive aussi, de temps en temps, de patauger dans la même purée de poix.

C’est pourquoi je vais vous parler d’une piste que j’ai redécouverte il y a quelques mois et qui, d’après mes tests, fonctionne plutôt bien.

Mais avant de vous donner le truc, laissez-moi vous expliquer le concept…

Lire la suite

Efficacité extrême : comment suivre deux licences universitaires en même temps ?

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Christopher du blog speedevelopment.com, un blogueur d’une efficacité redoutable, comme vous allez le voir dans cet article…

edudier_deux_licences_en_meme_temps

L’année dernière j’ai terminé une période de vie plutôt chargée :

  • 1 licence en composition et direction d’orchestre.
  • 1 licence en économie et management.
  • Environ 12h de travail par semaine en tant que professeur de piano.

J’ai terminé mes deux licences avec mention et ma réputation comme professeur de piano m’aurait permis d’arrêter mes études et de bien vivre de ce travail.

À côté de ça, j’avais et j’ai toujours une copine que je vois tous les jours, j’ai appris la salsa, j’ai appris à cuisiner, j’ai appris la plongée sous-marine et pu plonger avec les requins en Thaïlande. J’ai expérimenté le sommeil polyphasique. J’ai lu des centaines de livres et j’ai fait au moins 3 fois par semaine du sport.

J’ai longtemps hésité à parler de ma vie ainsi, car j’ai l’impression de faire du « show off » à l’américaine. Mon côté suisse me pousse à la pudeur. Et surtout, j’ai tendance à regarder en haut et admirer des personnes qui ont fait bien plus que moi.

Mais voilà, beaucoup de personnes m’ont demandé comment j’avais réussi à achever cette masse de travail et au lieu de donner des conseils sur la gestion du temps que j’ai lu dans divers livres, j’ai envie cette fois-ci de raconter mon vécu.

Lire la suite

Sortie du Magazine « À la Croisée des Blogs – Sélection Printemps 2015 »

couverture_a_la_croisee_des_blogs_numero2

C’est parti pour un nouveau numéro du Magazine "A la Croisée des Blogs" !

Cliquez ici pour obtenir le magazine "A la Croisée des Blogs" numéro 2

Quoi ? Vous ne connaissez pas encore ce magazine ?

Alors c’est tout simple. C’est le Festival de Cannes, en version article… et en version développement personnel…

Houlà, qu’est-ce qu’il a fumé lui ?

Non mais attendez euh ! Que je vous explique…

Je sais que ça part un peu en délire aujourd’hui, mais vous allez voir : vous allez apprendre une leçon importante d’ici la fin de l’article.

Lire la suite

Le syndrome du savant fou échevelé

Quand la passion vous ronge

Dans l’article d’aujourd’hui, je vous explique un piège redoutable qui menace votre système d’organisation.

Si vous êtes une personne particulièrement créative, c’est peut-être même LE piège le plus difficile à déjouer pour pouvoir garder votre liste de tâches en état de marche sur le long terme.

Imaginez une seconde cette scène :

Vous travaillez dur sur un de vos projets personnels.

Il est tard. Houla ! Déjà 3 heures du mat !

Pourtant vous n’avez pas vu le temps passer et vous n’avez même pas sommeil.

Au contraire, vous pétez la forme ! Et vous pourriez même jouer les prolongations jusqu’à l’aube.

Vous êtes comme drogué. Impossible de décrocher de cette tâche hypnotique.

Comme tous ces gamers accrocs à leur jeu vidéo, vous êtes devenu accroc à votre travail !

Ça vous parle ce que je vous raconte là ? Ça vous est déjà arrivé ?

Moi, plein de fois !

Rien que la semaine dernière, je me suis retrouvé coincé dans une boucle de
perfectionnisme infinie et j’ai dû batailler dur pour me tirer de là !

Lire la suite