Ma recette anti-coup de cafard

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité !

Cette vidéo va particulièrement vous intéresser si vous êtes souvent déçu par vos résultats.

Vous aviez un projet, vous aviez des ambitions. Mais voilà, certaines difficultés ou certains échecs cuisants sont arrivés et vous ont complètement ébranlé, au point d’abandonner votre projet alors même qu’il aurait pu réussir.

Si vous êtes dans cette situation, alors je vous invite à suivre cette vidéo, puisque je vais vous expliquer une façon de mener vos projets qui va vous constituer une véritable assurance anti-“coup de cafard”.

Et pour mieux comprendre ce que j’entend par “coup de cafard”, nous allons voir de quoi il s’agit grâce à deux exemples concret :

Lire la suite »

Mes petits secrets pour ranger les fichiers d’ordinateur

ranger_les_fichiers

Aujourd’hui, j’ai une excellente nouvelle si vous avez du mal à ranger vos fichiers sur votre ordinateur puisque j’organise une conférence web en direct ce dimanche soir à 18h30 sur le thème du désencombrement et de l’organisation des fichiers.

C’est le tout premier épisode de ma nouvelle série de conférences Sérénité numérique, où je vais vous révéler en profondeur mes méthodes d’organisation sur ordinateur.

Donc si :

  • Votre fond d’écran est inondé d’icônes
  • Si vous avez un mal fou à ranger régulièrement vos fichiers et à retrouver ceux que vous avez éparpillés un peu partout sur votre ordinateur
  • Ou encore si vous vous sentez tellement asphyxié par votre encombrement de fichiers que vous n’arrivez pas à vous motiver pour accomplir vos projets

Alors je vous propose de vous installer confortablement devant votre ordinateur avec moi ce dimanche soir.

Vous allez repartir avec :

  • Un plan d’action en 3 étapes pour désencombrer vos fichiers
  • Une structure pour ranger instantanément chaque nouveau fichier qui arrive sur votre ordinateur
  • Des logiciels gratuits, ceux que j’utilise moi-même, pour accéder très facilement aux répertoires et applications clés de mon ordinateur
  • De nouvelles habitudes pous assurer une régularité dans le rangement de vos fichiers
  • Et beaucoup d’autres astuces pour libérer vos espaces de travail numériques

Ca se passe dimanche soir à 18h30.

La conférence sera gratuite si vous y accédez en live ce dimanche soir. Puis l’enregistrement sera commercialisé à 39 Euros par la suite.

C’est donc le moment ou jamais de vous inscrire, voici le lien d’inscription :

>> Oui Alexandre ! <<
>> Je serai là pour la conférence web Sérénité Numérique ! <<

Attention à ne pas trop traîner puisque mon logiciel de conférence est limité à 100 participants.

Excellente fin de semaine, et à dimanche !

Organisation personnelle : faut-il toujours ranger les objets à leur place immédiatement après usage ?

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité !

Aujourd’hui je vous reçois pour une vidéo aux allures de débat, puisque nous allons répondre à la question :

Faut-il toujours ranger les objets immédiatement après s’en être servi, ou peut-on parfois remettre le rangement de certains objets à plus tard ? (que ce soit des objets physiques, ou des objets numériques, par exemple des fichiers d’ordinateur)

Si l’on s’en réfère aux spécialistes du rangement, en général, vous entendrez toujours la même rengaine. C’est-à-dire qu’il faut effectivement ranger les objets immédiatement après s’en être servi, parce que autrement, ça encombre votre espace de travail : vous allez avoir une accumulation d’objets et vous allez avoir de moins en moins envie de les ranger. Donc ça va former un cercle vicieux, et au bout d’un moment, votre espace de travail sera constamment désordonné.

Si vous suivez le blog C’éclair depuis un certain temps, vous avez peut-être remarqué que j’ai à peu près la même opinion, puisque j’avais écrit un article intitulé : 7 petits réflexes d’organisation et d’efficacité quotidienne. Et parmi ces réflexes, l’un d’eux était le réflexe : Je touche donc je range, qui insinue qu’une fois qu’on a fini de se servir d’un objet, il faut tout de suite le ranger à sa place.

Donc si vous avez mis en place ce réflexe dans votre vie, je suis sûr que ça vous a beaucoup aidé à vous organiser.

Seulement, vous aurez probablement remarqué que certaines fois, ce n’est pas si facile que ça de ranger un objet à sa place une fois qu’on a fini de s’en servir.

Lire la suite »

Comment se concentrer lorsqu’on mène plusieurs projets à la fois ?

PS : lorsque je parle de l’effet Zergniak dans cette vidéo, il s’agit en fait de l’effet Zeigarnik, bien connu en psychologie

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité.

Aujourd’hui je vous emmène à l’Ile Rodrigues, une petite île à l’Est de l’Ile Maurice.

Comme vous le voyez, la météo n’est pas si bonne que prévue. C’est un peu le déluge ici actuellement. Mais j’avais promis de faire une vidéo à l’Ile Rodrigues Donc la voici.

Je passe donc quelques jours de repos à l’Ile Rodrigues, malgré la météo, et la notion de repos va être importante dans cette vidéo, comme vous allez le constater.

Le titre de cette vidéo est : Comment se concentrer lorsqu’on mène plusieurs projets à la fois ?

Vous êtes nombreux parmi les lecteurs de C’éclair à avoir plusieurs activités en dehors de votre activité professionnelle.

Certains d’entre vous, lorsqu’ils quittent le travail, changent de casquette. Certains mettent leur casquette d’étudiant :  ils suivent des cours à distance,  en présentiel ou une formation en mode autodidacte. D’autres mettent leur casquette de blogueur, d’écrivain, ou encore d’autoentrepreneur.

Et avec autant de projets, parfois c’est la confusion entre les projets. On a du mal à les compartimenter et à se concentrer sur un seul projet à la fois.

L’effet Zeigarnik

Je vous donne un exemple très simple : admettons que vous ayez décidé d’écrire un roman en dehors de votre activité professionnelle, et que vous écriviez chaque jour 2 pages de plus du roman, le matin avant d’aller au travail.

Lire la suite »

Le truc à ne pas rater pour réussir ses négociations

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité où je vais vous dévoiler LE TRUC à ne pas rater pour réussir vos prochaines négociations.

Si vous vous rappelez bien, dans le vidéo précédente sur comment passer professionnel, je vous expliquais que les professionnels sont dans une position dominante par rapports aux amateurs, ce qui leur assure la suprématie dans leur domaine d’activité.

Et cette position dominante est cruciale en négociation, aussi bien pour une négociation salariale, que pour une négociation sur des prix de produits, ou encore une négociation de commission.

Là-dessus, je viens de lire un livre extrêmement intéressant sur le sujet qui s’intitule Être ou ne pas être intimidé. Ce livre traite des dessous du secteur de l’immobilier aux Etats-Unis. C’est un livre qui a été écrit par Robert Ringer, lui-même agent immobilier.

Et Robert Ringer nous explique que les agents immobiliers se retrouvent sans cesse en position de faiblesse dans leur métier, parce qu’ils se retrouvent en étaux entre l’acheteur et le vendeur, qui conspirent entre eux pour que la commission de l’agent immobilier soit la plus petite possible.

Comment font-ils pour minimiser la commission de l’agent immobilier, qui rappelons-le, vit de ces commission, et va donc batailler dur ?

Lire la suite »

5 attitudes essentielles pour passer professionnel dans votre domaine

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité intitulée : “5 attitudes essentielles pour passer professionnel dans votre domaine”.

Cette vidéo va particulièrement vous intéresser si vous exercez actuellement une activité en tant qu’amateur, que vous aimeriez développer et rentabiliser pour devenir professionnel dans ce domaine.

Ici, on va s’intéresser à un large éventail de domaines.

Ca peut être aussi bien :

  • Un créateur de services, par exemple un mécanicien amateur qui souhaite devenir mécanicien professionnel
  • Un créateur de produits artisanaux : par exemple une personne qui crée des bagues, des bracelets ou des barrettes, et qui souhaite devenir indépendante dans ce domaine
  • Ou encore un créateur de contenus immatériels qui voudrait vivre de l’internet, comme c’est la tendance en ce moment

Dans tous ces cas, vous allez immanquablement vous frotter à la concurrence, des gens qui sont passés par votre chemin bien avant vous, et qui ont acquit :

  • un certain capital de savoir-faire
  • un certain capital de notoriété
  • un réseau de partenaires

et qui utilisent probablement des outils plus performants que vous. Et donc vous êtes dans une situation de faiblesse par rapport à ces personnes.

Là-dessus, pas de panique, vous allez les rattraper en étoffant votre offre et votre propre expertise.

Pour cela, il existe quelques raccourcis pour “aller plus vite”.

Vous pouvez par exemple :

  • Faire appel à un mentor, qui va vous guider et vous assister pour vous permettre de progresser beaucoup plus rapidement dans votre domaine.
  • Vous lancer dans une niche étroite, encore sous-exploitée par la concurrence, ce qui va vous permettre de vous développer plus facilement. Encore faut-il bien sûr que ce soit une niche rentable.

Mais en plus de cela, vous allez tomber sur un autre handicap, qui est un handicap psychologique. Parce que comme le professionnel vit de cette activité, il va avoir une approche plus agressive, il va avoir davantage de pression et risque d’évoluer beaucoup plus rapidement que vous.

Ce qu’il se passe, c’est qu’entre l’amateur et le professionnel, un changement de mentalité radical s’opère :

L’amateur agit pour avoir du plaisir, tandis que le professionnel agit pour créer suffisamment de valeur pour que ça lui rapporte à lui-même assez de valeur en retour pour en vivre.

Si vous restez dans cette mentalité d’amateur, vous allez donc rattraper plus difficilement le professionnel dans son domaine.

Le but est donc de simuler l’attitude du professionnel grâce à cinq points :

1. L’autodiscipline : c’est le fait d’agir même quand on n’en a pas envie.

Classiquement, lorsque vous vous mettez devant votre bureau pour exercer votre activité, vous allez vous demander :

  • Est-ce que je suis inspiré ?
  • Est-ce que je suis en forme ?
  • Est-ce que j’ai le moral ?

Et au bout du compte, la réponse sera toujours non, ce qui fait que vous allez sans cesse remettre cette activité au lendemain, et vous allez agir beaucoup plus lentement que le professionnel. Car le professionnel doit de toute façon créer des produits pour une question de survie.

Voilà donc une première attitude à se remémorer à chaque fois que vous vous retrouvez devant la question : est-ce que j’ai envie de travailler ? Ce n’est pas l’envie que vous devez avoir, mais plutôt le réflexe de l’action.

Et bien sûr, une fois que vous aurez agit, vous allez progresser, et une fois que vous avez progressé dans votre travail, ça va constituer une récompense. Et cette récompense va à son tour générer une action pour obtenir une nouvelle récompense.

Au fur et à mesure, on va aboutir à un cercle vertueux qui va vous permettre de vraiment avancer à toute allure dans votre travail.

2. L’engagement : quand on démarre en tant qu’amateur, en général on est le seul client.

Par exemple, si vous êtes un mécanicien amateur, vous avez certainement commencé en bricolant votre mobylette. Si vous êtes un artisan bijoutier, initialement, vous avez peut-être créé des bijoux pour vous parce que vous n’arriviez pas à trouver ce qui vous plaisait dans le commerce.

Et c’est embêtant parce que dans ce cas, vous allez être le seul référent de votre savoir-faire. Or, pour que les clients vous payent, qu’ils vous apportent de la valeur à leur tout, il faut que vous remplissiez leurs exigences et que vous les livriez à temps.

Donc il va falloir gagner un certain nombre de clients qui vous permettront de gagner en qualité, et d’avoir une certaine pression constructive, pour avancer plus rapidement dans votre travail.

3. La persévérance : je vais vous raconter une petite anecdote. Lorsque j’étais adolescent, je faisais des courses de vélo, et parfois il y avait une chute au beau milieu du peloton. Et devinez ce qui se passait lorsque je chutais ? Eh bien j’avais pas vraiment envie de continuer, parce que j’étais plutôt amateur, je faisais ça pour le plaisir, et je me demandais : « Si je tombe et que j’ai mal, à quoi ça sert de continuer ? Je n’ai pas de plaisir, c’est rien que de la douleur. »

Et j’étais étonné lorsque je voyais les autres qui se remettaient tout de suite en selle, pour se dépêcher de rattraper le peloton et avoir encore une chance de gagner la course.

L’attitude du professionnel, c’est celle-là : se remettre tout de suite dans l’action, dès qu’on subit un échec. Et ne pas rentrer dans une attitude défaitiste.

4. La concentration : la plupart du temps, on se concentre sur la valeur qu’on produit. Mais parfois, on ne se concentre pas assez sur le retour sur investissement.

Il y a par exemple un indicateur qui semble très pertinent sur les sites internet, c’est le nombre de visiteurs. On utilise souvent le traffic pour comparer différents sites. Le problème, c’est que si des visiteurs sont venus par hasard et ne s’intéressent pas à ce que vous proposez, ce sera une pure perte.

Parce que ces personnes-là vont jamais mettre de commentaire dans vos articles. Elles vont jamais vous contacter pour obtenir du coaching, des services ou acheter vos produits. Et ce sera une perte pour vous.

Il faut donc faire attention à vous concentrer sur le bon indicateur de performance.

Et se concentrer sur son travail, c’est pas évident, parce que lorsqu’on est amateur, vu qu’on fait ça pour le plaisir, on a aussi envie d’exercer d’autres “activités plaisir”.

Par exemple quand je vous citais le cas de l’artisan bijoutier. C’est quelqu’un qui s’intéresse visiblement à l’art. Ca pourrait être une personne qui a envie de temps en temps de composer sa propre musique, ou de faire de la peinture.

Et le fait de se concentrer uniquement sur ces indicateurs de performance risque de l’embêter. Mais c’est essentiel pour qu’il progresse rapidement sur son domaine.

5. L’affirmation de soi : lorsque vous commencez en tant qu’amateur, vous allez vous frotter à des gens qui sont là parfois depuis des dizaines d’années, alors que vous venez de débarquer. Et ces gens vont essayer de vous intimider, et de vous démoraliser pour vous empêcher de faire votre trou.

Et si vous voulez devenir partenaire de certaines personnes qui sont déjà dans le métier, ces personnes vont peut-être vous regarder de haut.

Donc c’est important d’avoir conscience de votre valeur et de vous concentrer, peut-être pas sur un produit énorme tout de suite, mais un produit que vous savez bien faire et qui va faire son petit chemin sur le marché que vous visez.

Ca c’est par rapport aux gens du métier et aux partenaires. Il peut aussi y avoir la même attitude de la part de vos clients, qui vous regardent de haut parce qu’ils se rendent compte que vous venez d’arriver et ils vont essayer d’en profiter.

Du coup, ils vont peut-être vous demander que vous fassiez tout gratuitement, ou à un prix dérisoire. Donc il faut faire attention là-dessus à ne pas être trop généreux et ne pas se faire marcher sur les pieds. Vous devez savoir donner un juste prix à ce que vous faites.

Quand on réunit toutes ces attitudes, on se rend compte qu’elles exigent toutes de la peine. Et la peine, c’est pas trop ce qu’aiment les amateurs.

  1. L’autodiscipline, c’est de la peine parce que vous préfèreriez plutôt agir quand vous êtes en forme et que vous êtes inspiré.
  2. L’engagement, c’est de la peine parce que quand vous êtes engagé envers quelqu’un, le client risque de râler et de vous rejeter.
  3. La persévérance, c’est de la peine parce que personne n’aime subir des échecs lorsqu’il agit.
  4. La concentration aussi parce qu’on est tous un peu explorateurs sur les bords. On aime bien faire différentes choses, et ça limite nos choix de se concentrer sur une seule chose.
  5. L’affirmation de soi également parce qu’on aimerait bien faire plaisir à tout notre entourage, et pourtant, on ne peut pas se le permettre.

Toutes ces attitudes vont donc à l’encontre du principe de plaisir de l’amateur. Mais c’est un peu comme un muscle.

Quand vous commencez à faire vos exercices à la salle de gym, vous avez un mal de chien le lendemain à cause des courbatures. Mais si vous faites régulièrement les exercices pendant deux ou trois semaines, au bout d’un moment vous avez beaucoup moins mal, parce que vos muscles se sont faits aux exercices que vous leur avez fait subir. Vous arrivez donc à continuer sur votre élan beaucoup plus facilement.

Là, ça va être la même chose. Les 5 attitudes que nous venons de voir, vous allez devoir les mettre en place dans votre vie de façon régulière, et vous verrez qu’elles deviendront quasiment automatiques. Vous avancerez ainsi beaucoup plus rapidement pour acquérir cette fameuse expertise pour concurrencer les professionnels déjà en place dans votre domaine.

Nous voilà à la fin de cette vidéo. Je vous invite déjà à ajouter un commentaire en dessous si vous l’avez appréciée, ou si vous avez une question à poser.

Vous pouvez aussi vous abonner à cette chaine YouTube, et quant à moi, je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la prochaine vidéo.

Salut et à bientôt !

Comment deux minutes de méditation le matin vont booster votre efficacité quotidienne ?

J’ai le plaisir de recevoir Jonathan Rigottier, auteur du blog “Méditer Pour Etre Heureux” spécialisé dans les astuces pratiques pour vivre heureux et en paix avec soi-même. C’est donc Jonathan qui s’exprime dans cet article.

Être en forme dès le matin

Vous vous levez le matin et une longue journée vous attend. Certains jours, vous êtes plein d’énergie et de motivation, d’autres vous aimeriez bien rester au lit. Dans cet article je vous invite à découvrir 2 techniques de méditation très simples pour démarrer chaque matin avec le plein d’énergie.

Ce que ces techniques vont avant tout changer, ce sera de vous apporter un changement d’état d’esprit et une plus grande motivation. Vous verrez que méditer est beaucoup plus simple que vous ne pourriez l’imaginer et que cela ne vous prendra que deux minutes.

Ce temps est volontairement court, car dès que vous allez vouloir faire plus longtemps, vos chances de ne pas le faire vont grandement augmenter !

A l’inverse, plus c’est court, plus c’est facile, plus cela peut s’adapter à votre programme de la journée et plus vos chances de prendre durablement l’habitude seront grandes. Et mieux vaut 2 minutes que zéro n’est-ce pas ?

Voici maintenant les deux techniques :

Lire la suite »

Le rituel du retour chez soi

Voici le premier épisode de ma nouvelle chaîne Youtube : Tranches d’efficacité.

PS : Le style de cette vidéo est perfectible. Mais il s’agit de la toute première vidéo. J’espère améliorer tout ça d’ici quelques épisodes ;)

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité intitulée : Le rituel du retour chez soi.

L’objectif de cette vidéo est de vous décrire une nouvelle habitude que vous allez pouvoir adopter pour mieux vous organiser au jour le jour dans votre maison.

Il y a quelques années, j’avais écrit l’article Le pouvoir du rituel matinal, qui consistait à créer une séquence d’action à réaliser au réveil ou à l’arrivée au travail, pour partir sur les chapeaux de roue sur votre journée.

Là ça va être le même principe, sauf que ce sera à la fin de la journée.

Lire la suite »

Sortir du défaitisme avec la technique de l’animateur sportif

Vaincre le défaitisme avec la technique de l'animateur sportif

- Attention, cette fois c’est du sérieux ! Le voilà parti en trombe sous un ciel de plus en plus menaçant ! La pluie va se déverser d’un instant à l’autre. Plus que 600 mètres… va-t-il y arriver ?

- Oui tout à fait, il est à bout de souffle, mais il persévère. Alors que j’aperçois un véritable barrage de voitures qui risque bien de  le stopper net dans son élan… Mais non ! Pas du tout ! Le voilà qui double ! Incroyable : une voiture, deux voitures…quinze voitures. Ca va très très vite, j’ai du mal à compter…

- Et il arrive à l’entrée du Super U ! Il attache nerveusement son vélo ! Il court. Et c’est gagné ! Il l’a fait ! IL L’A FAIT ! Le voilà qui monte triomphalement les marches du Super U, à peine mouillé ! Quel panache ! Voilà comment éviter un orage dans les règles de l’art.

Vous vous demandez probablement à quoi rime cette mascarade :)
Cette  scène s’est passée il y a à peine deux semaines. Eh oui, j’ai bel et bien évité un orage de justesse grâce à un joli sprint à vélo.

Mais qui s’est donc chargé de la couverture médiatique ? Je vous explique ça tout de suite dans ce article…

Lire la suite »

Atlantis : un traitement de texte léger et aussi puissant que Word et OpenOffice

L'éditeur de texte Atlantis

C’est une quête de plusieurs années qui vient de s’achever pour moi : j’ai enfin trouvé un logiciel de traitement de texte qui me plaît vraiment !

Eh oui, ça faisait longtemps que je cherchais un traitement de texte aussi léger que le Bloc Notes windows, et aussi puissant (voir plus !) que Microsoft Word et les alternatives OpenOffice et LibreOffice.

Ce logiciel, il s’appelle Atlantis Word processor, et je vais vous expliquer dans cet article pourquoi je l’apprécie autant.

Lire la suite »