Tenir un journal personnel… pour quoi faire? [1re partie]

Par | 27 août 2008

Quand on parle de journal personnel (ou journal intime), on a tous en tête l'image de jeunes filles adolescentes notant leurs amourettes dans des carnets roses. Avec l'âge, certains perdent l'habitude d'écrire leurs mémoires. Pourtant, il n'est pas si ridicule de continuer à noter nos expériences tout au long de notre vie.

Certains penseurs tels que Ira Progoff, inventeur du concept de journal intime intensif, le considèrent même comme un outil crucial pour le développement personnel. Les diaristes ne se content plus alors de dépeindre leur vie sentimentale au jour le jour. Mais ils décrivent chaque facette de leur vie dans diverses sections.

Nous allons explorer dans la liste suivante les bénéfices qu'apportent la tenue régulière d'un journal personnel :

1. Une première ébauche pour votre autobiographie

Si vous attendez vos vieux jours pour écrire votre autobiographie, il est probable que l'exercice soit pénible tant votre mémoire à long terme aura diminué. Sans compter que la plupart des témoins de votre vie tels que vos parents ne seront plus de ce monde pour vous apporter des détails. Vous devrez alors vous contenter des quelques bribes d'anecdotes racontés régulièrement aux enfants et petits enfants (j’exagère mais on ne sait jamais dans quel état sera votre cerveau).

Pour que votre vie ne sombre pas dans l'oubli, il est donc crucial de noter vos expériences. Cela doit venir naturellement, inutile de se forcer à écrire chaque jour, ou vous risquez d'abandonner complètement après avoir raté plusieurs jours. Essayez simplement de noter régulièrement et de manière détaillée les anecdotes les plus marquantes ainsi que les grandes étapes de votre vie :

  • rencontres
  • changements de résidence
  • nouveaux départs professionnels
  • voyages

Gardez surtout les noms des personnes rencontrées, les dates et adresses de vos lieux préférés, ça vous évitera des recherches pour plus tard.

Il peut être utile aussi de conserver certaines "reliques" : tickets de transport ou d'entrée à un concert, place de cinéma, lettre,… qui symboliseront les moments forts de votre vie. Ou encore mieux : capturez ces moments (ou même ces reliques) sous forme de photos ou vidéos.

2. Un instrument de motivation

Un des principes les plus importants pour se prendre en main en tant qu'individu est d'avoir une estime de soi suffisante pour saisir les opportunités de la vie.

Pourtant, certaines personnes en situation d'échec semblent baigner dans une culture de la pauvreté irrémédiable. Ils se sentent submergés par le groupe auquel ils appartiennent et peinent à ressentir la réalité de leur propre existence. Ils sont comme effacés par la masse. De fait, ils ont du mal à imaginer qu'ils peuvent améliorer leur sort.

On peut citer comme exemple certaines populations fragiles comme les prisionniers, les adolescents ou les habitants de quartiers défavorisés. Mais ceci peut être généralisé à tout individu affaibli psychologiquement.

Le journal intime peut alors jouer un rôle important dans la prise de conscience de nos capacités. Certains ateliers menés par Ira Progoff dans les prisons ont ainsi démontré qu'après avoir tenu régulièrement un journal personnel pendant plusieurs mois, les diaristes reprenaient espoir. Ils ne pouvaient qu'être émerveillés devant leur oeuvre : la réalité, la force, et souvent la beauté et la sagesse qu'ils avaient écrit était une preuve irréfutable de la créativité dont ils étaient capables. Ainsi pouvaient-ils réaliser qu'ils avaient la force de changer les choses et accepter l'abondance que la vie pouvait leur offrir.

3. Mieux piloter sa vie

En explorant de manière détaillée le chemin sinueux qui nous a mené là où nous en sommes actuellement, il est possible de prendre conscience d'une certaine forme de continuité au fil de notre vie, une certaine logique qui contraste avec le chaos apparent des événements qui ont eu lieu. On y trouve des modèles, des cycles de vie. Par exemple une alternance de périodes productives et de relâchements, de moments de solitude et d'activité sociale débridée. Grâce à cette vue générale, on peut évaluer la prochaine direction à prendre, un peu comme si on traçait la tangeante d'une courbe.

Pour faciliter ce processus, Ira Progoff conseille de créer dans le journal personnel les deux sections suivantes :

Steppingstones (paliers) : ce sont les grandes phases de notre vie. On peut les découper par exemple suivant les relations amoureuses, les endroits où on a habité, les années scolaires, les positions professionnelles occupées, les voyages, les maladies, un divorce, un deuil, etc… Rappelez-vous comment vous vous sentiez à l'époque, quelles étaient vos contraintes? vos croyances? vos buts?…

Roads Taken and Not Taken (routes empruntées et non empruntées) : ce sont les choix que nous avons fait. Par exemple, une rencontre ou une expérience particulière peut nous pousser à changer de cap. Imaginez alors quelle aurait été votre vie actuelle ou celle des autres si vous étiez resté dans la même voie ou si vous aviez emprunté un chemin différent.

Cet exercice se révèle très instructif lorsqu'on est à un point de transition et qu'on cherche une direction pour entrer dans une nouvelle phase de la vie. On reprends ainsi conscience de l'étendue des opportunités qui s'offrent à nous. Et il est possible de s'engouffrer à nouveau dans un chemin à peine exploré jadis, menant vers un ancien but qui n’avait jamais été atteint. Au final, cela nous aide à prendre les décisions susceptibles de développer l’ensemble de notre potentiel.

Consulter la seconde partie

12 commentaires sur l'article “Tenir un journal personnel… pour quoi faire? [1re partie]

  1. Garamante

    Bonjour intéressant,

    je dirais aussi que le journal intime est un formidable outil de créativité car il nous permet de nous re représenter les situations, les gens la vie en général.
    La rédaction d’un journal intime -au-delà du développement personnel, est une habitude saine qui permet d’exercer son écriture, son style… La créativité et l’aisance du style vient avec la pratique.
    Pour ceux qui sont intéressé vous trouverez à l’adresse suivante un formidable logiciel de journal intime: gratuit, puissant, intuitif et qui se faufile à l’aise sur une clé USB:

    http://sourceforge.net/projects/neojournal/

    Bonne journée

  2. Zo

    Bjr!! J’aimerais bien savoir aussi si l’auteur lui même fait tout ce qu’il raconte dans ce site. Merci de me répondre personnellement 😉

  3. Alexandre Auteur de l'article

    @Garamante : bien sûr, il y a beaucoup d’autres choses à faire avec un journal personnel, on aura l’occasion d’en parler dans les prochaines parties de ces série d’articles.

    @Zo : Salut ma chère Zo, content que tu passes par là!
    A propos de si j’applique ce que j’écris. Je dirai qu’en général oui, car sinon j’en parlerais mal.
    Souvent je prépare mes articles longtemps à l’avance de façon à tester ce que j’ai appris.
    Par exemple, cette série sur le journal personnel, je la prépare depuis longtemps.

    Le 1) de cet article, c’est quelquechose que j’ai commencé il y a 2 mois. Avant je me disais qu’il faut oublier les erreurs du passé mais j’ai changé d’avis. Mieux vaut les faire ressurgir, mais de façon très positive, ça aide beaucoup pour le présent.

    Pour le 2), disons que je le remarque surtout avec ce blog que j’écris : cela me donne plus de raisons d’exister. Il est très satisfaisant de sentir qu’on a une certaine influence à travers ce qu’on écrit.

    Pour le 3) également, j’ai déjà réfléchi à mes trajectoires diverses dans ce monde, mais j’admet qu’il faut que j’aille plus profondément dans le sujet.

  4. Zo

    Merci cher Alexandre, la cé(très)clair ;-).j’espere que ce WE aussi t’as bien aidé à mieux approfondir le sujet:-)

  5. sara

    je pense que le journal intime est formidable car il nous permet de faire des point sur soi meme et conserver des souvenirs que le temps a effacer.
    merci pour le site cher argencel j’ai beaucoup aimé

  6. Zo

    cher Alexandre,comment vas tu? eh oui,tu vois bien que je passe de tps en tps sue ce site:-)y a des choses superinteressantes,donne ns de tes nouvelles via mail?a+

  7. François

    Bonjour,
    Superbe article, je compte commencer mon journal dans les jours à venir.

    Question bête: Quel support pour le journal personnel ? Numérique ou un simple carnet ?

    Merci, bonne journée.

  8. Jocelyne Choquette

    Je viens de recommencer mon journal intime mais il y a un hic. À chaque fois, je fais de l’écriture automatique et mon subconscient me décrit à l’avance certains événements, personnels et mondiaux, qui se révèlent justes et me donnent des conseils sur des choses à faire que j’avais négligées.

    Certains d’entre vous ont-ils de semblables expériences ?

  9. Patsy

    Salut, c’est « cool » et naturel. Tu es branché et continue à écouter ta voie intérieur. Tu as sûrements beaucoup d’amis dans l’au-delà. Garder confiance en soi. Il y a le plus grand SOI, en soi. Voilà!

  10. Yoann Romano

    Tu mets le point sur quelque chose d’important quand tu dis : « capturez ces moments (ou même ces reliques) sous forme de photos ou vidéos ».

    Néanmoins je ne pense pas que les photos / vidéos peuvent remplacer un journal. Les premiers immortalisent les aspects physiques, le second les pensées. Ils sont complémentaires.

    P.S : Recherchant des études sur le sujet c’est avec plaisir que je découvre Ira Progoff !

    Yoann

  11. Alexandre

    @Yoann Romano :
    « Néanmoins je ne pense pas que les photos / vidéos peuvent remplacer un journal. Les premiers immortalisent les aspects physiques, le second les pensées. Ils sont complémentaires. »

    Je suis assez d’accord avec toi! C’est comme les reportages à la télévision, si tu ne mets pas les commentaires, ça a nettement moins d’intérêt, et parfois les images peuvent même être trompeuses.

  12. Le Self Made Man

    Tout d’abord merci pour cet article.
    Pour ma part j’utilise le journal intime depuis plus de 2 ans et je dois reconnaître que je ne peut plus m’en passer. Comme tu le dit, c’est un formidable outil pour se motiver et piloter sa vie. En fait j’ai vraiment l’impression depuis que je l’utilise de donner une direction à ma vie. De plus comme je m’intéresse beaucoup au développement personnelle et que je cherche à m’améliorer, cela m’aide beaucoup, car je peux noter mes progrès aux quotidien.
    J’ai écrit un article sur ce sujet, consulte le si tu veut: http://le-self-made-man.fr/journal-intime-pour-reussir/
    En tout cas merci pour cet article !

Les commentaires sont fermés.