30 jours pour une meilleure posture

Par | 29 août 2008

En faisant un tour sur le blog de Steve Pavlina la semaine dernière, je suis tombé sur un de ses articles les plus populaires : 30 Days to Success. C'est un outil de développement personnel enfantin mais très efficace qui consiste à se donner 30 jours pour prendre une habitude ou en finir avec une mauvaise.

Nous savons tous que démarrer une nouvelle habitude et la maintenir pendant quelques semaines est la phase la plus dure. Mais à partir du moment où on a vaincu l'inertie, il est beaucoup plus facile de maintenir le mouvement.

En outre, se limiter à 30 jours rends l'exercice surmontable. On peut voir ça comme un défi : une fois les 30 jours écoulés, la partie est gagnée. Ensuite, on décide d'étendre (ou pas) la période d'essai.

J'ai donc réfléchi aux objectifs qui me tiennent à coeur et j'ai pensé à ma posture. Eh oui, me tenir droit est une bataille que je me livre depuis longtemps et que je n'ai jamais pu gagner, faute de concentration et de ténacité sans doute.

Cette fois-ci, j'ai donc mis les points sur les i avec une stratégie bien ficelée : c'est une sorte d'échaffaudage qui permet de se soutenir tandis qu'on bâti peu à peu l'habitude.

Voici l'explication détaillée :

1. L'engagement : il est important lorsqu'on veut atteindre un but de se mettre suffisamment la pression pour avancer. Ca peut être un pari avec un ami (voir à ce sujet l'étonnant apprentissage de la nage de Tim Ferriss) ou un engagement public (comme je le fais sur ce blog). Plus vous criez votre engagement sur les toits, plus vous vous sentirez obligé de réussir. La pression augmentera également s'il y a un "gage" si vous échouez, comme dans le cas du pari.

2. Avancer à petit pas : c'est une des meilleurs façon de ne pas échouer. Ici, j'ai donc décidé de me concentrer d'abord sur ma posture dans la position assise.

3. S'informer : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point" nous disait Monsieur de La Fontaine. Pensez donc à lire des articles ou un livre sur le sujet. Si vous connaissez quelqu'un qui a déjà réalisé votre but, c'est encore mieux.

En ce qui me concerne, je me suis trouvé ce livre : The Busy Body. Et j'ai
consulté quelques articles. Voici les conseils qui m'ont paru utiles :

  • Prenez conscience des 2 os qui permettent de s'asseoir (en dessous des fessiers). Ils doivent soutenir de façon égale le poids du corps.

  • Le bas du dos doit être plat : ni cambré, ni voûté.

  • Le cou est aligné avec le reste du corps.

  • La chaise est de préférence dure, avec accoudoires. Le dossier se rabât légèrement vers l'avant. Sa hauteur est réglée de telle façon que les cuisses sont horizontales, voire légèrement descendantes. Mais l'importance de la hauteur de la chaise par rapport aux jambes disparaît lorsque la table n'est pas adaptée. Car si on est trop bas, on doit soulever les bras, et si on est trop haut on doit se pencher, ce qui est très inconfortable.

  • Les pieds sont droits et les genoux écartés de telle façon qu'ils sont au niveau du petit orteil de chaque pied.

  • Il est également appréciable d'incliner les objets utilisés : livre, clavier d'ordinateur, etc.

4. Se motiver : il y a plusieurs façons de se motiver. Napoléon Hill, l'auteur de Think and Grow Rich utilisait par exemple des affirmations. Ce sont des phrases positives destinées à graver une idée dans l’inconscient en les répétant à intervalle réguliers. Une autre possibilité est d'écouter à intervalle régulier des enregistrements audio, par exemple trois fois par jour.

Là pour la posture on pourrait imaginer les affirmations suivantes :

"Je suis parfaitement droit." "Mon dos est puissant et solide."

5. Pratiquer : durant les 30 jours, ils est important de pratiquer très régulièrement, si possible chaque jour.

Dans le cas de la posture, bien évidemment on peut pratiquer à longueur de journée puisque la seule précondition est d'avoir son dos avec soi;)

6. Investir : le fait de dépenser de l'argent est un moyen d'associer un peu de plaisir au challenge de 30 jours. Et cela donne aussi un engagement supplémentaire car l'argent doit être rentabilisé. Vous pouver par exemple acheter de l'équipement (une chaise et un bureau), une méthode, des cours (quelques séances de kiné), etc.

7. Mesurez vos progrés : noter l'évolution de vos progrés dans un journal personnel permet d'ancrer encore plus profondément l'habitude. Cela peut également être utile plus tard pour ceux qui voudront réaliser le même but.

Depuis que j'ai commencé mon challenge ce lundi, j'ai déjà noté les observations suivantes :

  • Mon dos se fatigue toujours au bout d'un moment, mais je suppose que c'est dû à certains muscles peu habitués à être sollicités. Pour l'instant la fatigue s'accumule de jour en jour, mais ce n'est pas encore intolérable.

  • M'étirer régulièrement avec les deux bras en arrière m'aide beaucoup à supporter la nouvelle position.

  • J'ai souvent tendance à croiser les jambes pour revenir à une position plus confortable. certaines fois, je n'arrive pas à m'en empêcher.

  • Au bout d'un moment, lorsque je ne sens plus les 2 os du bassin reposant sur la chaise, je sais que je me suis écarté de la bonne position.

8. Faites-vous aider : Pour vous soutenir, le mieux sera de travailler sur votre but avec un partenaire. Si vous n'en avez pas, les communautés en lignes comme le tout jeune site goalz.fr ou les forums spécialisés seront d'un grand secours.

Vous trouverez la page de mon challenge sur goalz.fr à cette adresse. Venez m’encourager!

9. Rester concentré sur l'objectif : Pratiquer une nouvelle habitude pendant 30 jours impose une grande discipline. Il sera bon d'avoir en tête votre objectif le plus souvent possible. Et pour cela rien de tel que des pense-bête (« Redresse-toi! »).

Utilisez par exemple des posts-its, une alarme logicielle, programmez à l'avance un email ou demandez tout simplement à votre entourage de vous rappeler votre but.

10. S'offrir des récompenses régulières : Vos efforts méritent d'être applaudis. Alors récompensez-vous régulièrement, très tôt : par exemple après 3 jours puis chaque semaine. Organisez enfin un événement pour le 30ième jour.

Dans le cas de la posture, on peut par exemple s’offrir un massage du dos.

Pour conclure

Je ne sais pas si j'y arriverai mais une chose est sûre : je n’ai jamais mis autant d’énergie à me tenir droit sur ma chaise que cette semaine.

Rendez-vous donc le 24 septembre pour le résultat de cette expérience!

J'attends vos réactions dans les commentaires, notamment de la part de ceux que je viens de convaincre à démarrer un challenge de 30 jours.

13 commentaires sur l'article “30 jours pour une meilleure posture

  1. Pierre Morsa

    Une bonne position peut influencer de manière positive d’autres secteurs de notre vie.

    Par exemple le travail d’une bonne position est une des techniques de base de l’art oratoire : les pieds bien à plat, le dos droit, la tête droite comme si un fil invisible nous tirait par le sommet du crâne, les jambes toniques sans être complètement rigides.

    Une bonne position facilite également la respiration abdominale, qui est essentielle pour parler clairement, longtemps et sans se fatiguer.

    Enfin, se tenir bien droit donne une image d’assurance et de confiance en soi qui influence de manière positive les autres et l’image que nous avons de nous-même.

  2. Laurent Brixius

    Afficher clairement ton objectif à un endroit que tu regardes régulièrement est une excellente idée. S’il s’agit d’un endroit visité par d’autres personnes (la porte du frigo, le tableau d’affichage, etc.), c’est une façon d’affirmer encore ton engagement (point 1). Et cela peut également être une source d’encouragement de la part de ceux qui te côtoient quotidiennement.

  3. Boreale

    Et si on s’y met à plusieurs ? :-) Si tu n’y vois pas d’inconvénients, j’ai bien envie de me joindre au challenge ! Il se trouve que j’ai décidé il y a 2 jours de ne plus croiser les jambes devant l’ordi (très très mauvaise habitude, je sais !! Mais bon, je le fais pas tout le temps non plus…)
    Donc, voyant les recherches très intéressantes que tu as faites, je me dis : banco ! Allons-y carrément, suivons tous ces préceptes à la lettre !!
    Et si d’autres personnes veulent s’y joindre aussi, ça peut être pas mal, non ?

    Concernant le programme de 30 jours, je le connaissais mais je trouve qu’il faut être plus souple : tout dépend du challenge qu’on se fixe. Il y a des trucs dont je ne peux pas me passer 3 jours, donc mieux vaut se dire : Allez, je m’en passe pendant 1 journée ! On répète l’expérience 3 fois dans la semaine, et la semaine suivante, allez, 2 jours !! Etc etc, en allongeant progressivement la durée.

    Par ailleurs, je te rejoins sur l’importance de noter ses progrès (et ses faiblesses). Il se trouve que je suis en pleine révolution (sommeil polyphasico-alimentaro-productive 😉 et je suis devenue une tarée du tracking : je note tout, sur mon sommeil (et sa qualité), sur mon alimentation (et sa qualité), sur mon travail (et sa qualité)… C’est un peu excessif, certes, mais il me semble que c’est indispensable au début, et de temps en temps ensuite.
    Et à partir de demain, je note le nombre de cigarettes (enfin de demi-cigarettes) que je fume chaque jour. (C’est pour ça que c’est important le tracking : savoir d’où on vient pour pouvoir mesurer ses progrès).

    Alors, pour continuer dans le maëlström, c’est peut-être pas mal de garder les deux pieds par terre ! :-)
    Je vais commencer par m’engager sur mon blog… je renverrai à tes conseils… après, si tu y es ouvert, je ne sais pas trop comment rendre le challenge commun (à 2 ou plus), mais bon, ça doit pouvoir se trouver…

    :-)

  4. Alexandre

    @Pierre Morsa: je crois que tu viens de combler un oubli sur ma liste : visualiser tous les avantages que vont procurer la nouvelle habitude. Merci beaucoup!

    @Laurent Brixius : oui, et en fait je me demande s’il existe un logiciel qui pourrait rappeler de façon aléatoire de se redresser(bon je dis pas un gros écriteau qui arrive aléatoirement mais du genre un petit carré qui s’affiche sur le bord de l’écran. Je pense que ça pourrait être assez efficace.

    @Boréale : justement le site goalz est fait pour ça.
    J’y ai ouvert un object à cette adresse:
    http://goalz.fr/buts-recents/Challenge-30-jours-pour-amA-liorer-ma-posture.html
    Moi aussi je croise tout le temps les jambes et c’est très dur de ce défaire de cette habitude.
    On a décidément beaucoup de points commun puisque je prends beaucoup note, d’ailleurs j’ai commencé une série d’articles là-dessus:
    http://ceclair.fr/prise-de-notes/tenir-un-journal-personnel-pour-quoi-faire-1re-partie-812

    Dernière chose: peut-être voudras-tu te joindre au festival à la Croisée des Blogs qu’on vient de lancer hier:
    http://ceclair.fr/non-classe/lancement-de-larticle-a-la-croisee-des-blogs-1re-edition-vaincre-la-peur-816

    Je vais jeter un coup d’oeil au site dont tu parles.

  5. Thomas

    Allez, tu m’as convaincu, j’essaye tout ça pour écrire un billet par jour sur mon blogue pendant 30 jours.

    Bonne chance à toi pour les 20 jours qu’il te reste 😉

  6. CoachDom

    Bonjour,

    J’ai quelques petites remarques sur cette initiative très intéressante. J’espère que cela pourra enrichir celle-ci.

    Les habitudes posturales sont fortement liées à la biomécanique. Le corps tend à faire ce qui le fait moins souffrir. Avec cependant des contraintes, en premier le fait que les yeux doivent être parallèles avec le sol (si tu vois l’image).

    La posture dépend pour beaucoup du squelette. Une (fausse) jambe courte, un bassin en rotation, une vertèbre en réduction de mobilité et c’est toute la structure qui est impactée, et par conséquent la posture.

    Prenons l’exemple d’une jambe courte à gauche. Se tenir droit implique obligatoirement une scoliose sur le bas du dos, car le bassin s’affaisse sur le coté gauche. Donc pour rectifier la colonne vertébrale fera une sorte de S inversé avec un affaissement par exemple de l’épaule droite pour maintenir le cou verticalement.

    Bref, ce que je veux signifier, c’est qu’on observant la posture de confort des gens, on se rend facilement compte des déséquilibres de la structure, et des problèmes du squelette associés. Quelqu’un avec une jambe courte, aura tendance à se tenir debout toujours sur la même jambe (la plus courte) car il est difficile pour lui de se tenir sur les deux jambes.

    Pourquoi généralement les gens croisent les jambes, outre le mimétisme comportementale, c’est aussi une manière de compenser une rotation du bassin. D’ailleurs les gens croisent toujours les jambes dans le même ordre, et c’est très difficile pour la plupart de le faire dans l’ordre opposé.

    Le pire en fait c’est que la posture et le squelette fonctionne en interaction, c’est à dire qu’une posture va aussi impacter le squelette, et le squelette va renforcer la posture.

    Pour conclure donc, j’en viendrais à la quasi nécessité lorsqu’on veux corriger sa posture, de s’assurer aussi de se faire bien rééquilibrer le squelette, sinon le travail sera difficile et précaire.

    Amicalement

  7. Alexandre

    @CoachDom : merci pour ton analyse, qui donne un peu plus de profondeur à ma vision des choses quelque peu superficielle.
    Finalement, j’aurais la même question que Boréale.

  8. CoachDom

    En fait je n’ai pas de réponse toute faite à cette question :)

    Un ostéo pourquoi pas, simplement cela ne rentre pas forcement dans son cadre de travail.
    Donc il s’agit avant tout de parler avec le thérapeute pour qu’il comprenne votre démarche. Ensuite il fera dans la mesure de ses moyens et connaissances ou vous indiquera une personne plus expérimentée.

    Mais il y a de bonnes chances qu’un ostéo soit plutôt ouvert d’esprit et que sa connaissance soit plus étendue que la moyenne.

    Si besoin est sur Paris, je peux conseiller un praticien envoyez moi un mail pour que je vous transmette ses coordonnées.

  9. loulouche

    Bonne idée je commence dès aujourd’hui j’espère ne pas retourner au movaises habitudes loool

  10. Johaina

    I am in fact glad to read this website posts which contains plenty of valuable facts, thanks for providing such data.

  11. Adrien

    Bonjour,

    C’est marrant de voir des principes de développement personnel pour soulager des problèmes de dos.
    Je pense qu’il est possible d’obtenir une bonne position dans la majorité des situations si pendant 30 jours on fait vraiment attention à comment l’on se tient.
    Est ce que tu as réussi à obtenir de bon résultat avec cette méthode?

Les commentaires sont fermés.