Pourquoi fait-on un clap dans les tournages de film au cinéma ?

Par | 18 avril 2014

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité.

Aujourd’hui, vous allez enfin savoir pourquoi on fait un clap dans les tournages de film au cinéma.

Vous savez : au début de chaque scène, on utilise un appareil : un clap, c’est un genre de panneau noir, avec des hachures, et on fait un clap avec cet appareil pour lancer le tournage de la scène.

Donc question de culture générale aujourd’hui, qui va vous permettre certainement d’épater vos amis en soirée, mais qui va surtout nous permettre d’en tirer une leçon d’efficacité, comme on va le voir plus loin.

Donc : Pourquoi utilise-t-on un clap lorsqu’on fait un tournage de film au cinéma ?

Vous pourriez me dire que lorsqu’on fait un clap, ça attire l’attention. Donc si une personne est un peu dans la lune parmi l’équipe de tournage, elle va être avertie qu’il faut qu’elle se tiennent tranquille, qu’elle ne fassent pas de bruit pour ne pas troubler le tournage de la scène.

Et là je vous dirais : D’accord, mais pourquoi faire un clap ? On pourrait très bien se contenter de dire “Action !”. Non ?

Là-dessus, peut-être que vous allez me répondre que c’est juste une norme. C’est comme quand on décroche le combiné du téléphone. On dit : “Allo ?” mais on pourrait très bien dire “Houba Houba !” et la personne saurait tout aussi bien qu’on l’entend et qu’on est prêt à l’écouter.

Evidemment, ce n’est pas non plus la bonne réponse. En fait, il y a une vrai raison pour laquelle on fait un clap au début du tournage de chaque scène de cinéma. Cette raison, je l’ai apprise il n’y a pas très longtemps, en faisant des vidéos justement.

Et la raison est tout simplement : “pour synchroniser plus facilement l’image et le son de la vidéo”.

Si vous avez déjà tourné des vidéos avec une prise de son externe, vous avez certainement remarqué que lorsque vient le moment de synchroniser l’image et le son, c’est un véritable calvaire parce qu’on ne sait pas très bien où commence le son par rapport à la vidéo.

En fait, si on veut vraiment faire une synchronisation parfaite, il nous faut un repère net sur la piste de son. Et c’est ce repère qui nous est donné par le fameux clap qu’on utilise au cinéma.

L’invention du clap

Donc imaginez un cinéaste à l’aube de l’ère du cinéma (parlant). Certainement qu’il va se rendre compte assez vite qu’il faut qu’il fasse un clap quand il commence à tourner ses scènes de film, parce que ça lui permet de faire le montage beaucoup plus rapidement.

Vu que le clap du cinéma n’a pas encore été inventé, au début il fait des claps avec les mains. Mais il se rend compte que ce n’est pas très efficace, parce que de temps en temps, on oublie de faire le clap : peut-être qu’une fois sur quatre, la personne va oublier de le faire, et cela fait augmenter les coûts de production, ce qui a le don d’énerver le cinéaste.

Donc certainement qu’au bout d’un moment, ce cinéaste a eu une idée. Il s’est dit : “Tiens, puisqu’à chaque fois que je commence à filmer une scène, je met le nom de la scène sur un grand panneau noir, pourquoi est-ce que dans ce grand panneau, je ne mettrais pas un clapet qui permettrait de remplacer le clap que je fais avec les mains ? Ainsi on intègre le clap dans un rituel qui existe déjà, ce qui me permettrait d’avoir un clap automatique, qui ne serait plus sujet aux erreurs humaines”.

Et c’est certainement là qu’est né le clap du cinéma tel qu’on le conçoit maintenant.

Ce genre d’appareil, c’est ce que j’appelle un détrompeur.

Le détrompeur ritualisé

Qu’est-ce qu’un détrompeur ? Un détrompeur est un appareil qui permet d’éviter les erreurs humaines. Il y en a beaucoup dans le commerce. Par exemple, sur une clé USB, vous avez une languette dans le connecteur qui permet de la brancher d’une certaines manière, et non pas à l’envers.

Le clap du cinéma et la clé USB sont donc deux détrompeurs. Mais ce qui est intéressant avec le clap du cinéma, c’est que c’est un détrompeur complètement ritualisé.

Vous savez : lorsqu’un réalisateur de film va commencer à faire ses premiers tournages, il va forcément faire toujours un clap, rien que parce que c’est ce qui se fait dans l’industrie du cinéma, et qu’il ne concevra pas un tournage de film sans faire ce fameux clap.

Admettons qu’il ait un assistant qui ne sache pas pourquoi on fait le clap. Eh bien il va quand même le faire parce que c’est un rituel : tous les cinéastes professionnel utilisent cet accessoire pour chaque tournage d’une scène.

Application pratique

Et on peut utiliser ce principe dans notre travail quotidien.

Si vous avez une équipe et que certaines opérations sont sujettes à des erreurs. Par exemple si vous avez un taux d’une erreur sur 10 opérations dans votre procédure, vous auriez intérêt à inventer un accessoire qui permette de modifier la procédure pour qu’on évite les erreurs.

Grâce à cet accessoire et l’utilisation ritualisée de cet accessoire, vous pourriez réussir, comme avec le clap de cinéma, à limiter les erreurs humaines, ce qui vous permettrait de limiter vos coûts.

Donc voilà, ça va être votre mission pour les jours à venir. Si vous le voulez, vous pouvez tout à fait partager votre expérience dans les commentaires de cette vidéo.

Et moi je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la prochaine tranche d’efficacité.

A bientôt. Bye bye !

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

8 commentaires sur l'article “Pourquoi fait-on un clap dans les tournages de film au cinéma ?

  1. Olivier Dorget

    J’aurais pensé que c’était pour que les gens entendent le début du tournage et qu’il faut faire le silence… Bon à savoir, je vais faire ma petite enquête dans mon entourage sur le sujet 😉

  2. CC de Mes Finances Perso

    Salut Alex !

    Je n’aurais jamais pensé que c’était ça la cause !!!!! Merci du partage, comme on dit au Québec :

    « Je vais me coucher moins niaiseux ce soir ! »

    Les détrompeurs, c’est vraiment bon comme concept. Il est vrai que ça s’applique à plusieurs endroits !

    Ayant travaillé un moment dans le monde de l’amélioration de processus en grosse boîte, c’était un concept qui était souvent utilisé.

    En effet, bien souvent, dès qu’il y a intervention humaine, il y a risque d’introduction d’erreur.

    Le fil USB est un bel exemple de cela ! Risque que la personne ne le branche pas bien, donc éviter l’erreur à la source.

    Si tu le veux bien, j’aurais un autre exemple de détrompeur un peu plus relié aux finances personnelles.

    Il s’agit du paiement pré-autorisé des cartes de crédit. Lorsqu’on l’active, avec l’option de payer en totalité son solde, le paiement s’effectue tout seul et ce, au dernier jour où l’on a le droit de le faire avant que les intérêts commencent.

    Ceci dit, on améliore continuellement sa cote de crédit sur l’autopilote et on n’a plus besoin de se rappeler ou de se stresser d’aller faire la paiement à temps (erreur humaine).

    Merci pour ton article, il était vraiment bon !

    CC

  3. olga

    c’est un bon article .
    j’aime beaucoup ces informations pour le tournage de film au cinéma .
    merci pour le partage .

  4. Paul

    C’est intéressant d’un point de vue de culture générale et cela peut en effet avoir des applications pratiques tout à fait utiles.

    J’essaierai donc de trouver des moyens de ritualiser et formaliser certains processus (non totalement efficients) au moyen d’un objet (par exemple) permet de fournir un standard pour éviter (ou minimiser) l’erreur humaine.

    C’est en fait là un des effets recherchés par la création de bonnes habitudes (par ex : le soir, le fait de laisser son sac devant la porte d’entrée de son logement afin d’être sûr de ne pas l’oublier en partant le lendemain matin).

    Paul

  5. Arnaud

    Bonjour à tous,
    il y a une raison technique aussi:
    le clap permet de synchroniser le bande son et la bande vidéo qui n’est pas enregistrée avec la caméra.
    Maintenant avec l’informatique, la bande son ( d qualité) et ce qui est filmé par la caméra son facilement synchronisables. Mais on conserve le clap car en effet il comporte des infos sur la scène.
    Arnaud

  6. Arnaud

    lol je n’ai pas regardé la vidéo et j’ai du sauté le passage où tu parles du son. Sorry !! C’est en revenant sur la page que je regarde la vidéo découvre ça ! lol 😉

  7. Pingback: Pourquoi fait-on un clap dans les tournages de film au cinéma ? | Le derrière des choses

Les commentaires sont fermés.