3 livres qui ont changés ma vie (2e partie)

By | 30 septembre 2009

Lien vers la première partie de l'article

Ceci est la deuxième partie de l’article sur les 3 livres qui ont changés ma vie, avec ici un retour sur ce que m’a apporté le livre La semaine de 4 heures de Tim Ferriss.

La semaine de 4 heures

Achetez la semaine de 4 heures sur AmazonCe fût par un heureux hasard que je suis tombé sur ce livre. Je l’avais vu en publicité sur quelques sites anglophones sur le développement personnel - une chose que l’auteur a su exploiter avec merveille. Et cela avait suffit à éveiller ma curiosité. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais apparemment le livre était populaire et quelque peu controversé en Amérique. Ca semblait être un bon choix.

J’ai alors tôt fait de réaliser que j’étais tombé sur une vraie perle tant la façon de voir la vie de l’auteur s’accordait bien à la mienne. Tim Ferriss est un grand routard qui attache beaucoup d’importance à s’immerger durablement dans la culture d’un pays. Et c’est quelque chose que j’apprécie également puisque j’ai déjà eu l’occasion de travailler durablement dans divers pays : Etats-Unis, Irlande, Angleterre, Ecosse, Madagascar et à présent l’Ile Maurice.

Cependant il y a une différence fondamentale entre mon mode de vie et celui de l’auteur : Tim Ferriss passe dix fois moins de temps dans son travail que moi! Il est l’un des bienheureux du e-commerce, ayant réussi à monter une affaire lucrative sur le web. La gestion de l’entreprise est gérée presque entièrement par une équipe de prestataires de services indiens. Et Tim ne passe plus que 4 heures par semaine pour suivre de loin son affaire et prendre les décisions importantes.

Grâce à l’entreprise qu’il a montée, il peut s’offrir les moyens de s’adonner à des choses plus enrichissantes que celles qui ont pour seul but la génération de revenu. C’est ainsi qu’il passe beaucoup de temps à se perfectionner dans ce qu’il aime, en particulier la maîtrise des langues et la pratique d’activités physiques telles que les arts martiaux et le tango. Bref ce gars passe son temps à vivre ses rêves plutôt qu’à rêver sa vie. Quoi de plus inspirant dans un monde où beaucoup vivent par procuration devant leur poste de télévision? (eh oui je suis aussi un grand fan de Jean-Jacques Goldman 🙂 ).

Tim Ferriss propose une philosophie de la vie qui me plaît beaucoup et que je me remémore constamment : l’idée qu’on ne peut être heureux que dans la diversité sans cesse renouvelée, l’excitation de la découverte, le fait de ressentir la constante dynamique des tensions entre nos états émotionnel. C’est le contraire de l’ennui, défini comme le fait de s’enfermer dans la routine, voire le repos éternel de la mort...

Cette vision des choses marque une rupture franche avec l’idéal religieux classique : c’est à dire le fait d’atteindre le Nirvana, la paix et l’harmonie de l’esprit. Ici la priorité est plutôt dans l’action, et non la contemplation de la vie qui frétille autours de nous sans oser y participer.

Pour vivre à fond le moment présent et faire de belles découvertes, Tim nous propose de nous libérer en utilisant deux types de richesse qu’on a trop souvent tendance à négliger : le temps et la mobilité. C’est à dire que pour Tim, quelqu’un qui gagne plusieurs millions de dollars dans un boulot qu’il n’apprécie pas particulièrement et qui l’empêche d’avoir du temps libre et de voir du pays, ce n’est pas quelqu’un de réellement riche.

Je trouve que cette vision des choses met en exergue une intuition qu’on a chacun au fond de nous-même. C’est cette petite voix qu’on essaye d’oublier et qui nous dit qu’on aurait tant aimé faire autre chose dans la vie. Mais il est trop tard, car il faut gagner de l’argent pour vivre. On a des dettes, des engagements, des gens proches qui dépendent de nous. Pour le moment, on doit servir et plus tard, peut-être, on pourra faire ce qu’on veut. C’est ainsi que tout le monde attends l’El Dorado de la retraite!

Se libérer. Facile à dire mais comment faire? N’est-ce pas une nécessité de devoir travailler 40 heures ou plus pour gagner raisonnablement sa vie?

Eh bien non, pas si on apprends à mieux gérer son temps. Pas si on apprends à générer du cash grâce aux outils d’automatisation qui s’offrent à nous. Pas si on sait déléguer tout travail sous qualifié ou peu rentable à de la main d’oeuvre bon marché. Et Tim Ferriss se fait une joie de nous apprendre toutes les ficelles du métier.

Alors maintenant vous allez me dire : “Si ce livre a changé ta vie, c’est que tu dois avoir monté ton propre business?” En fait je dois admettre que je suis loin du compte, puisque seul ce blog m’offre quelques sources de revenu auxiliaire. Et j’y passe bien trop d’heures pour qu’on puisse considérer cela comme une source de revenu automatique! Mais c’est déjà un premier pas dans la bonne direction puisque j’y suis mon propre patron. Sans compter que c’est aussi beaucoup de plaisir.

Par ailleurs je pense constamment à des idées de business qui pour l’instant restent à l’état de projet mais mûrissent peu à peu. Ce sont surtout des idées de site internet. Certaines seront amenées je l’espère à se concrétiser, d’autres non. Mais ce qui est sûr, c’est que je garderai toujours à l’esprit l’idée du site automatisable.

Les idées de Tim confortent avec beaucoup de force certains de mes principes :

  • Je savais déjà que le temps a de la valeur puisque j'ai beaucoup blogué sur les méthodes de gestion du temps. Mais désormais j'aime encore moins faire des heures supp ou gaspiller une journée parce que j'ai trop bu la veille.
  • Je savais déjà que la mobilité est importante puisque j'ai vécu dans plusieurs pays et que ma spécialité actuelle - l'informatique - me permet de trouver du travail dans quasiment n'importe quel pays. Mais l'aventure de Tim Ferriss me donne envie de m'immerger encore plus dans la culture de nouveaux pays, toujours plus exotiques.
  • J'étais déjà sensibilisé à l'idée de vivre dans l'instant présent, notamment quand je vois le plaisir que j'ai à improviser au piano. Mais j'envie Tim Ferriss et son rythme de vie effréné.

Et puis tout simplement, quand je pense aux exploits de Tim, aux personnalités qu'il a rencontrées, aux destinations qu'il a pu visiter, tout ça pour arriver à un âge proche du miens, je me dis que la vie a beaucoup plus de potentiel que ce qu'elle m'a apporté jusqu'à maintenant. Et tout ce que j'ai à faire pour lui emboiter le pas, c'est de m'activer et de me dépasser comme il l'a fait.

Et vous? Le livre La semaine de 4 heures vous a-t-il interpellé? Avez-vous réussi à concrétiser les idées évoquées dans votre vie et votre travail? Je vous invite à en discuter dans les commentaires...

A suivre : la dernière partie de l’article avec un retour sur le 3e livre qui a changé ma vie : The Game : Les secrets d'un virtuose de la drague.

7 thoughts on “3 livres qui ont changés ma vie (2e partie)

  1. Jean-Philippe

    Tim nous a montré la voie, nous n'avons plus qu'à appliquer ces principes qui font partie d'une tendance nouvelle chez les blogueurs: l'indépendance totale de travail et de lieu.

    Nos générations ne sont pas satisfaites d'être attachées à un lieu ou à un travail. La mobilité est de toute façon maintenant une nécessité. Je parie que dans 50 ans, ce sera devenu un style de vie courant et majoritaire.

    En quelque sorte, nous sommes les pionniers de ce nouveau genre de vie. Nous tâtonnons, cherchons, nous trompons et recommençons. Mais finalement nous trouverons les solutions adaptées à notre culture, qui seront ensuite reprises et améliorées par les prochaines générations. C'est grisant, non?

  2. Pingback: Les Blogueurs se dévoilent : 3 livres qui ont changés leur vie

  3. Fenice

    Ce livre a joué pour beaucoup dans ma reconsidération de la vie professionnelle.

    Issue, d'une famille où le slogan motivateur est "dans la vie y'a pas de secret, il faut travailler pour y arriver", je me suis toujours senti obligé de faire plus d'heures pour me sentir satisfait de mon travail.

    Et non, il n'est pas nécessaire de faire 60h par semaine pour y arriver ?
    J'ai enfin compris, qu'avec moins de travail, mais un travail intelligent on peut réaliser de plus grandes choses.

    Comme toi, ce livre m'a apporté beaucoup, et je compte le relire d'ici peut, mais pour un tout autre objectif : commencer à poser les premières briques de la vie que je rêve de vivre. Donc fini les rêves passifs et place à l'action 🙂

  4. Alex

    C'est aussi un livre qui m'a beaucoup marqué. Tim Ferris a apporté une vision concrète, sur quelque chose que je pressentait déjà sans réussir à mettre le doigt dessus.

    Je suis donc cette voie mais pour pouvoir ne travailler que 4h par semaine, il faut travailler beaucoup plus en amont pour mettre en place tout le système. Quoi qu'il en soit c'est une aventure grisante.

  5. Pingback: 3 livres qui ont changés ma vie (3e partie)

  6. MaxR

    Tim Ferris est en effet une figure emblématique dans le domaine de la liberté et de la reconsidération des valeurs.
    Mais là où le bât blesse, c'est quand les gens qui rêvent doivent agir. L'action reste le frein numéro 1. Mais c'est formidable que Tim Ferris nous montre tout ce qu'il est possible de faire. J'adore et j'adhère ! 🙂

  7. Pingback: Il y a un an sur C’éclair! – septembre 2009

Comments are closed.