1000 livres audio gratuits en libre téléchargement

By | 28 décembre 2007

Découvrez le catalogue des libres audio graduit du projet LibriVox

LibriVox est un projet qui a pour but de numériser des livres libres de droit au format Audio. Ceux-ci sont simplement lus par des bénévoles et proposés en format MP3.

On pourrait comparer ce site au projet gutenberg, qui propose une quantité impressionnante de livres au format électronique. Le projet LibriVox a récemment dépassé les 1.000 livres audio et propose depuis peu des livres dans des langues très diverses, dont le français bien sûr, mais encore l’espagnol, l’italien, l’allemand, le chinois, le finnois, etc.

L’avantage des livres audio est surtout qu’on peut les emmener partout avec un minimum d’encombrement grâce à un baladeur MP3. Particulièrement pratique lors d’un long trajet en voiture par exemple.

Voici en prime le catalogue de 2 autres projets francophones similaires :

31 thoughts on “1000 livres audio gratuits en libre téléchargement

  1. Arkan

    Il y a aussi Utopod qui fait des podcasts de nouvelles en français. Mais peu de matière (de l’ordre d’une 10-aine jusqu’à présent).

    C’est vrai que ce n’est pas aussi répandu que ça finalement le livre audio en français, alors qu’aux états-unis ça cartonne bien.

  2. Pingback: 1er Twitter-BestOf : meilleures vidéos, découvertes et images insolites, drôles ou intéressantes ! | Espace d'Asher256

  3. Augustin

    Bonjour à tous,

    Merci pour ce bel article.

    Pour info : le site litteratureaudio.com est passé à plus de 450 livres audio gratuits ! Il tourne actuellement au rythme de 2 nouveautés par jour.

    Amicalement,

    Augustin

  4. Pingback: Il y a un an sur C’éclair! - décembre 2007

  5. Rimini

    C’est bien joli tout ça et cela part d’un bon sentiment. Mais ne s’improvise pas lecteur qui veut et malheureusement beaucoup des publications gratuites sont carrément inaudibles: mal lu, fautes de syntaxes, trop joués ou pas assez, incapacité de traduire les sentiments de l’auteur. Du coup le texte devient au mieux ennuyeux au pire incompréhensible sans avoir le texte sous les yeux.
    Merci de votre sincérité mais je vous en prie comme Brigitte Bardot je dis: Halte au massacre des beaux textes! Rejoignez moi au SPDBT (société protectrice des beaux textes).
    Cordialement

  6. jeanmarc

    bonjour
    comment cela fonctionne t il au niveau de la loi
    sur la copie
    sinon un grand bravo pour tout les collaborateurs

  7. Fred

    Bonjour à tous, bonjour Alexandre,

    Au niveau de la loi ? Bien de notre coté (audiocité) c’est tout à fait légal puisque nous n’enregistrons que des œuvres du domaine public et des œuvres misent à disposition en copyleft.
    Nous avons maintenant plus de 500 fichiers à votre disposition :

    http://www.audiocite.net/catalogue.html

  8. muriel robardet

    livres lus, c’est fantastique et meme si le lecteur
    est ”moyen” (n’oublions pas qu’il a pris et du temps et de l’énergie–merci à lui)c’est pas un drame car quand le texte est intelligent, génial, interessant etc…peu importe le flacon, c’est le fond qui compte….ce qui serait stupide, c’est un texte sans interet bien lu(mais peut on lire bien 1 mauvais texte?)
    une bonne idée serait de lire des textes interdits par le copyright mais de les nommer par analogies
    phonétiques ou visuelles ou aproximation ex:perec, mode d’emploi deviendrait pairac empois divers bref
    qq chose qui rappelle et l’auteur et l’oeuvre–
    car Perec est mort donc ça ne lui fait aucun tort et
    tant pis pour les héritiers qui n’ont rien crée et pourtant encaissent les royalties

  9. rimini

    Bonjour,
    Ici, les oeuvres sont enregistrées en toute légalité. Le site Topfiles.biz n’est qu’un site de piratage. Pourquoi un site comme céclair peut-il relayer une telle info ?

  10. maxou

    Cher ou chère Rimini.

    Pour vous, les maisons d’édition qui vend un e-book (un simple fichier informatique) au prix d’un livre papier (englobant les frais de fabrication et de diffusion) ont raison?
    Il faudrait se laisser faire?
    Vous savez ce n’est pas parce que certaines gens disent que c’est très mal qu’il faut les croire.

    Est-il plus immoral d’aller sur Topfiles ou de vendre un e-book 20 Euros? (sachant qu’il est bourre de DRM et que vous ne pourrez peut-être pas le mettre sur votre reader)

    Réfléchissez-y

    Cordialemet

  11. théo

    Je suis 100% d’accord avec toi Maxou.
    Il y a les voleurs autorisés par la loi. Et puis il y a ceux qui combattent ce scandale.
    Sur Topfiles, où je prends mes ebooks, il y en a de gratuits et d’autres où l’on doit payer un abonnement pour un téléchargement illimité. je préfère donner 6€ qui permettront au site de vivre plutôt qu’en donner 20 par ebook bourré de DRM.

    Chacun sa philosophie.

  12. rimini

    Si je comprends bien, ta philosophie c’est de pirater et donc de voler des maisons d’édition et un homme de ses droits. Ce qui est simple avec ces agissements, c’est qu’on se dirige tout bonnement vers une licence globale, qui pénalisera les plus pauvres d’entre nous, car cela induira une augmentation du coût de l’abonnement internet, même pour ceux qui ne téléchargent pas. Tu tues les petites maisons d’édition, qui n’ont pas les reins suffisamment pour résister à ce vol. Resteront que les grosses et du même coup une restriction du choix au détriment de la qualité! Dis-moi où tu gares ton auto, que je vienne te l’emprunter : ce n’est pas un vol, puisque ce qui t’appartient, m’appartient ! C’est exactement la même chose !

  13. théo

    ca fait des années que tout le monde réclame la licence globale.
    Toi, tu trouve normal qu’un ebook se vend au même prix qu’un livre papier avec en plus des DRM qui t’emperchent de le mettre sur ton reader?
    Le livre est largement amorti par ses ventes papier. Je ne tue personne et les maison d’édition ne se rendent pas compte que le marché a changé. Tout comme celui du disque.
    Libre(?) à toi d’aimer te faire entuber.

  14. rimini

    Hé voilà comment se justifier d’un vol ! Tu n’y connais rien, mais tu essaies de te trouver des excuses : c’est bien franchouillard ça ! Quand tu sauras les sommes mobilisées pour produire un disque ou un livre, alors tu auras le droit de parler ! Sache pour ton information que le livre est taxé par une TVA de 5,5% alors que ton téléchargement l’est encore, à ce jour à 19,6% soit 14% de plus que le livre ! Le prix du papier et de l’impression ne représente rien dans le livre ou dans le disque (moins de 1€ pour le CD et sa boite). L’ensemble des coûts est représenté par les droits d’auteurs et surtout les avances (calculées sur le prix de vente TTC) à savoir souvent 40k€ à 100k€ pour des auteurs majeurs ! Il faut pouvoir se les rembourser. Sache que 80% des livres tirent à moins de 3000 exemplaires et que là ce sont des pertes pures car une grande partie retourne au pilon. Sache encore que l’industrie de l’édition est l’une des branches où les marges sont les plus restreintes et où les salaires sont les plus bas ! Sache que sur un CD que tu vas payer 20€ en magasin, l’éditeur va récupérer environ 7€. Il faut en vendre beaucoup pour rentrer dans ses frais ! Sache que beaucoup de sites de téléchargement prennent plus de 50% voir 70% du prix pour leur fonctionnement et ne reverse que peu à l’éditeur !
    Tu vois, avant de parler sans savoir, de se croire au dessus des lois, de se fier sur des on-dits, il vaut mieux connaître de quoi on parle.
    Enfin pour ta licence globale, sache qu’une bonne partie des éditeurs, trop petits pour être intégré à des syndicats, ne verront jamais un sou de la répartition des droits (comme cela se fait pour les supports vierges) et couleront sans que personne ne se soucie de leurs devenirs, des efforts qu’ils ont fait pour produire des catalogues de qualité.
    Alors, dis-moi où est ton auto, j’ai besoin de me déplacer aujourd’hui, et je ne vois pas pourquoi je ne la prendrait pas, pourquoi se gêner ? Tu hésites ? S’il y a des c..s pour avoir leur propre véhicule; moi je vole, j’emprunte ! C’est pas du vol, c’est de la répartition !

  15. marc

    Purée t’es un vrai collabo toi. Fous lui la paix. Heureusement qu’on ne vit pas 70 ans en arrière. T’aurais rempli des wagons.

    On paie constamment pour des droits d’auteur bidon. Des DVD vierges pour les sauvegardes, des disques durs, partout on paie des taxes pour RIEN.Les auteurs, ils touchent sur des trucs qui servent à tout autre chose. Ce n’est pas du vol ça? si des petits éditeurs ne touchent rien d’une pseudo licence globale, ce n’est pas notre faute. Les politiques font mal leur boulot point barre.

    Vive le téléchargement libre. Et je t’emmerde.

    Alors fous nous la paix espèce de facho.

  16. rimini

    Tu ne m’as pas dit où tu mettais ton auto que je la prenne,parce que je n’ai pas envi de remplir les poches des constructeurs et de l’état par les taxes !
    Tu vois, la bêtise de ta dernière réponse montre bien que tu essaies de justifier l’injustifiable, à savoir le vol pur et simple du revenu des auteurs (les 3/4 des auteurs ont un autre travail, car ne pouvant vivre des revenus de leurs oeuvres), et les 3/4 des éditeurs peuvent être qualifier d’artisanaux car n’occupant que peu d’emplois. Quand on connait le coût du travail humain, des locations du studio…. on se rend compte des importantes sommes d’argent qu’il faut pour produire quoi que ce soit(un microphone coûte 3000€, un bon préampli le même prix….)
    C’est parce que tu n’as rien à dire dans le vide sidéral de ta pensée, que tu emploies des mots dont tu ne saisis pas même le sens ! Tu es un voleur, au même titre que celui qui vole dans les magasins, dans les rues, chez les autres. Tu voles le travail d’autrui au même titre que je te demande où tu mets ton auto, pour que je puisse te la voler ! Mais quand ça t’appartient, curieusement tu ne vois plus les choses sous le même angle ! Faites aux autres ce que je fais, mais pas à moi ! Egoïste, vous avez dit égoîste ?

  17. rimini

    C’est léger, c’est frais, c’est intelligent ! Un réponse à la hauteur de son rédacteur, avec un je ne sais quoi de manque de culture, de vocabulaire et toujours pas l’adresse de ta bagnole pour que j’en profite moi aussi !

  18. duud

    Simple recommandation à ceux qui pensent comme rimini, pourquoi ne pas regarder « copy is not thief », sous license libre, pourquoi ne pas analyser « du bon usage de la piraterie », ainsi que « vers un monde sans copyright… et sans monopole », si vous n’êtes toujours pas mort, réfléchissez au cas de Corey Smith, qui autorise sa musique a être « volée » et qui gagne 4,2 millions de dollards par an, ou bien des nombreux projets libres (OS de linux, livres de framasoft, films libres) qui sont tous le fruit d’un système économique garant du financement de la création.
    Ne vous arrêtez pas à la stigmatisation du « pirate » qui vole la création artistique, s’en définit les droits d’auteurs, et pourri la viabilité économique du circuit de création : des dizaines, voire des centaines de projets sont financés par les donations nombreuses de ces personnes (Iron Sky, financé et diffusé par la communauté du web).

    Je suis pour un système plus juste entre les auteurs et le public : celui-ci a le droit de créer à partir d’œuvres existantes de diffuser ce qu’il aime.

    Je suis aussi anti-DRM : on commence par gérer les droits de copie, chose déjà immonde par nature, puis on finira peut-être par établir des profils psychologiques sur la base des œuvres consommées (je vois bien un lobby un peu trop extrémmiste chrétien établir des listes de personnes à risques sur la base des personnes écoutant du métal.

    Pour finir, la voiture à soi, c’est bien, mais le vélo, ou l’autopartage, c’est mieux aussi et plus convivial.

  19. Jeannette

    Cool, ca passe en favoris, ca tombe bien je cherchais justement des
    infos sur ce sujet pour mes recherches perso :p

  20. rimini

    C’est très joli tout ça, de beaux mots stériles! L’auteur qui a travaillé pour produire une oeuvre ale droit d’en avoir les retombées financières. Si, Beaumarchais c’est battu pour vivre de son travail, ce n’est pas pour rien. Les auteurs, dans leur immense majorité ne sont pas riches et ont le droit au respect de leur travail. On peut discuter de la durée des protections … mais il est injuste de voler le fruit de leur travail.
    C’est une fausse idée que de croire que le vol des droits signifie liberté. C’est justement l’inverse. La rémunération du travail permet de continuer à produire de nouvelles oeuvres. Vous tapez sur des claviers et communiquez avec des machines couvertes de licences protégées ! Et c’est grâce à elles, que les sociétés commerciales peuvent continuer à innover. Car l’innovation et la recherche coûte chères. Sans les rentrées finacières des brevets, plus de nouveautés.
    Quant à vos licence GNU, je me marre, elles reposent sur des anciennes innovations commerciales et débouchent sur des programes payants (sauf si l’on sait programé soi-même).
    Il en est de même pour l’édition. Et il ne faut pas confondre l’édition marketing, où le peuple bovin se précipite pour acheter ce que la publicité vend et l’édition artisanale, de textes exceptionnelles, celle qui souffre le plus du piratage.

  21. c

    il existe aussi http://www.raudiobook.com pour découvrir les livres audio, apprendre se divertir pour petits et grands et aussi pour retrouver de vieux vinyl et des souvenirs.

    bye

Comments are closed.