ZTD : 10 habitudes élémentaires pour organiser ses tâches (1/2)

Par | 20 avril 2011

La simplicité est la sophistication suprême -Léonard de Vinci

Zen to Done : une méthode de productivité en 10 habitudes

Ca faisait longtemps que je n’avais pas chroniqué un système de productivité complet sur C’éclair. Le dernier devait être mon résumé du livre Do it tomorrow de Mark Forster.

Retour aux sources donc avec Zen To Done, un livre écrit par Léo Babauta, l’auteur du célébrissime blog Zen habits.

A ses tout débuts, Léo Babauta bloguait beaucoup à propos du système de productivité culte Getting Things Done (connu en France sous le nom S’organiser pour réussir). Pourtant il s’est rendu compte qu’en pratique il n’était pas possible, ni même souhaitable de l’utiliser en entier.

Ce système de productivité avait notamment la fâcheuse tendance d’encourager à passer beaucoup trop de temps sur la gestion des tâches et le perfectionnement de l’outil au lieu d’agir. C’est ainsi que Léo a décidé de créer un système simplifié afin que l’on passe plus de temps sur l’action.

Cet article en est le résumé dont voici la première partie :


Pourquoi trouver une alternative à la méthode Getting Things Done ?

D’après Léo, Zen to Done réponds à 5 travers de la méthode GTD :

  1. GTD est trop difficile à assimiler : GTD est un ensemble d’habitudes à implémenter toutes à la fois, ce qui peut paraître trop laborieux pour le lecteur peu habitué aux méthodes de productivité. Avec ZTD, pas la peine d’adopter le système entier en une seule fois, il est possible de développer chaque habitude séparément.
  2. GTD n’est pas assez centré sur l’action : avec GTD, on passe plus de temps à saisir des choses dans son système qu’à agir. ZTD conseille plutôt de minimiser le temps passé sur le système pour mieux agir.
  3. GTD n’est pas assez structuré : le système GTD n’intègre pas beaucoup d’éléments concernant la planification et la structuration des journées de travail. ZTD y consacre deux habitudes : la planification et les routines.
  4. GTD nous pousse à vouloir faire trop de choses : bien que le but soit de travailler sans stress, GTD a souvent l’effet inverse car il nous pousse à vouloir faire trop de choses. Au contraire, ZTD se focalise sur la simplification (ce qui revient un peu à la fameuse étape d’élimination de La semaine de 4 heures).
  5. GTD ne met pas assez l’accent sur les buts : GTD est basé sur une approche ascendante, on collecte d’abord les tâches et on en déduit des projets et des buts. En conséquence on en vient à vouloir faire tout ce qui nous passe sous le nez, au mépris des tâches importantes. ZTD propose de passer en revue nos buts et d’identifier les tâches essentiels alignées sur ces buts.

Comment mettre en place les 10 habitudes ?

Ne sous-estimez pas le temps qu’il faut pour mettre en place une habitude. Une habitude prends beaucoup d’énergie, de concentration et de motivation avant qu’elle soit solidement ancrée dans notre vie.

Léo Babauta recommande de s’attaquer à une habitude à la fois. Et ce n’est pas facile car en général on est enthousiaste et on veut les implémenter toutes en même temps.

Si vous êtes déjà bon dans certaines de ces habitudes, vous pouvez toutefois tenter d’en implémenter 2 à 3 à la fois. Par exemple si vous êtes déjà bon en terme de collection, vous pouvez en même temps vous attaquer à la phase de traitement.

Voici quelques pistes pour mettre en place une habitude efficacement :

  1. Engagez-vous : rendez votre objectif aussi public que possible (sur ce point, lire aussi mon article : Boostez votre motivation en annonçant haut et fort un objectif ambitieux. Parlez-en donc sur votre blog, dans des forums, autour de vous. Envoyez des rapports journaliers par email à votre famille ou vos amis. Bref, faites en sorte de vous mettre la pression en public de manière positive.
  2. Exercez-vous : Pour mettre en place votre habitude, il vous faudra la pratiquer régulièrement. Un des meilleurs moyens est donc de vous donner un défi de 30 jours (là aussi je vous laisse de consulter la page des défis que j’ai annoncés sur C’éclair). Si vous ratez un jour, ne vous fouettez pas :). Mais réessayez jusqu’à ce que votre habitude soit bel et bien mise en place.
  3. Motivez-vous : sur ce point, Léo conseille de consulter son article sur les 20 habitudes, traduit en français sur cet article : les 20 meilleures astuces pour se motiver.
  4. Mesurez-vous : créez un journal pour noter vos progrès dans la mise en place de votre habitude. Remplissez-le avant d’aller vous coucher. Cela vous motivera et vous donnera la pêche lorsque vous jetterez un coup d’oeil à votre progression.
  5. Appuyez-vous sur les autres : rejoignez un groupe en ligne, ou mettez en place votre habitude avec un partenaire. Peu importe la manière, faites en sorte que d’autres vous rejoignent sur cette habitude, et cela vous semblera déjà beaucoup plus facile.
  6. Récompensez-vous : récompensez-vous régulièrement, à la fin de chacun des trois premiers jours et de chaque semaine. Enfin octroyez-vous une grosse récompense à la fin des 30 jours.
  7. Concentrez-vous : trouvez des moyens pour ramener sans cesse votre attention à la mise en place de votre habitude. Accrochez des posters, envoyez-vous des rappels par email, mettez un rappel sur votre fond d’écran. Ainsi vous serez concentré sur votre habitude comme un laser.
  8. Positivez : c’est peut être le plus important. Si vous pensez que vous n’en êtes pas capable, il est clair que vous le serez :). Anéantissez toutes vos pensées négatives, et remplacez-les par des pensées positives.

Habitude n°1 : Collecter

La majeure partie du stress que les gens perçoivent ne vient pas d’avoir trop de choses à faire, mais de ne pas terminer ce qu’ils ont commencé. – David Allen

Tout comme dans le livre S’organiser pour réussir de David Allen, Léo Babauta nous conseille de transporter en permanence sur soi de quoi noter. Notez toute tâche, idée, projet ou autre information que vous avez à l’esprit.

De cette manière, on évite d’être anxieux à l’idée de les oublier et on peut se focaliser sur l’action. De retour chez soi ou au bureau, transférez au plus tôt ces informations dans votre liste de choses à faire.

De préférence, Léo conseille de se munir d’un carnet ou d’une pile de fiches. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est un moyen plus rapide et moins pénible de prendre des notes qu’un outil digital portable, où l’on doit naviguer jusqu’à la bonne application, écrire sur un tout petit clavier, sans compter les problèmes de batterie.

Au delà de la prise de note, il est important de fixer une boîte de réception pour chaque chose qui arrive dans votre vie : la paperasse, les numéros de téléphone, les rendez-vous, les emails.

Habitude n°2 : Traiter

Nous avons mieux à faire de la vie que d’en accélérer le rythme. -Ghandi

Une fois que vous avez mis en place vos boîtes de réception, il va falloir les traiter. Pour cela, prenez des décisions rapides sur chacune des choses dont vous les avez rempli. Ne laissez pas les choses s’empiler !

Pour que cela reste gérable, forcément, il faudra limiter le nombre de ces boîtes de réception au minimum. Listez-les et éliminez celles qui n’apportent pas assez de valeur dans votre vie. Par exemple, munissez-vous d’une unique boîte physique pour tous vos papiers entrant, et assurez-vous que vous n’avez qu’une seule boîte email (personnellement j’utilise Gmail pour centraliser tous mes comptes email).

Traitez vos boîtes de réception au moins une fois dans la journée, et plus fréquemment si nécessaire (mais pas de manière obsessionnelle). Voici les différents choix qui s’offrent à vous pour chaque élément :

  1. Supprimer : si vous n’en avez pas besoin, éliminez-le.
  2. Déléguer : êtes-vous la personne la mieux placée pour vous occuper de cette tâche ? Si ce n’est pas le cas, confiez-la à quelqu’un d’autre.
  3. Agir immédiatement : si cette tâche prends moins de 2 minutes, faites-la immédiatement au lieu de l’ajouter à votre liste de choses à faire.
  4. Reporter à plus tard : si cette tâche prends plus de 2 minute à faire, écrivez-la sur votre liste de choses à faire pour vous en occuper plus tard.
  5. Classer : si cet élément est juste une information que vous avez besoin de garder comme référence, classez-là immédiatement.

Videz vos boîte de réception de haut en bas jusqu’à ce qu’elles soient vides. Et si jamais vous avez empilé trop de choses, mettez les éléments en trop de côté et réservez vous quelques heures pour les traiter dès que possible.

Une fois que vos boîtes sont vides, célébrez votre succès et dégustez le sentiment de libération que cela vous procure !

Habitude n°3 : Planifier

Prenez chaque jour quelques instants pour vous -sa Sainteté le Dalaï Lama

Maintenant que vous avez des listes de choses à faire, il est temps de décider à quel moment vous allez agir sur chacune d’entre elles.

Pour cela, il est important de structurer sa vie et de planifier vos tâches chaque jour et chaque semaine. Sans quoi, vous êtes à la merci de vos envies du moment, de vos réactions, de vos émotions ou celles des autres, et vous perdez de vue l’essentiel.

Chaque semaine, listez vos "grosses pierres". Ce sont les choses les plus essentielles et les plus conséquentes que vous devez faire pour avancer dans la vie et réaliser vos buts. Celles qui doivent être réalisées en priorité. Disposez-les simplement dans votre programme de la semaine. Le terme "grosse pierre" viens du livre Les 7 habitudes des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent. Vous devez les programmer en premier dans votre emploi du temps, car autrement si vous mettez toutes les choses secondaires en premier (les cailloux, le gravier et le sable), il n’y aura plus de place pour les grosses pierres.

Ensuite chaque jour, listez une à trois tâches les plus importantes (T.P.I). Certaines d’entre elles correspondront probablement aux grosses pierres. Faites-les le plus tôt possible dans la journée pour les chasser de votre chemin et assurez-vous qu’elles soient accomplies. Puis admirez avec fierté le beau travail que vous avez réalisé !

Habitude n°4 : Agir

On ne cuit pas le riz avec des mots -Vieux proverbe chinois

L’action est le chaînon manquant de nombreux systèmes de productivité, et pourtant c’est le plus important. Tout le reste, c’est seulement s’occuper au détriment de l’efficacité.

Léo Babauta conseille, comme la plupart des experts, de se concentrer sur une tâche à la fois, et de limiter les interruptions.

Voici quelques conseils pour y parvenir :

  1. Choisir une grosse pierre et s’y tenir : choisissez une de vos tâches les plus importantes et travaillez dessus jusqu’à ce qu’elle soit terminée ou pendant une période minimale.
  2. S’isoler : avant de commencer à travailler, débarrassez-vous de tout ce qui serait susceptible de vous distraire de vos tâches. Eteignez votre téléphone, internet si possible, et faites le ménage sur votre bureau.
  3. Travailler en rafales : mettez un minuteur en marche et travaillez jusqu’à ce qu’il sonne.
  4. En cas d’interruption : prenez note de la requête ou de la tâche à accomplir. Puis reconcentrez-vous sur votre tâche. N’essayez pas de faire plusieurs choses à la fois.
  5. En cas d’envie soudaine : s’il vous prends l’envie soudaine de lire vos emails ou de passer à autre chose, respirez un bon coup et reconcentrez-vous sur votre tâche.
  6. Si vous ne pouvez pas faire autrement : certaines interruptions sont si urgentes qu’elles ne vous donnent pas d’autre choix que de passer à une autre tâche. Dans ce cas, notez ce que vous étiez en train de faire et regroupez les documents correspondant. Ainsi dès que vous le pourrez, il vous sera facile de reprendre votre tâche initiale.
  7. Relaxez-vous : respirez profondément, étirez-vous, sortez dehors. Gardez une vie saine.
  8. Ahhh : une fois la tâche terminée, récompensez-vous en regardant vos emails, ou en allant lire des blogs. Puis au bout de 10 minutes, repassez à l’action.

Si vous n’avez toujours pas envie d’agir, voici quelques pistes supplémentaires :

  1. Un petit morceau ? Dites-vous que vous ne devez travailler que 5 minutes sur votre tâche. C’est moins intimidant.
  2. Commencez, tout simplement : Léo parle souvent de son habitude de faire des footings. Pour se motiver, il se dit simplement qu’il va enfiler sa tenue et ses chaussures de sport. Une fois qu’il a commencé, il est irrémédiablement tenté de continuer sur sa lancée. Faites de même pour vos tâches : commencez simplement à taper au clavier !
  3. Récompensez-vous : résistez à l’envie de consulter vos emails. Octroyez-vous cette récompense uniquement après avoir avancé sur vos projets.
  4. Soyez passionné : trouvez quelque chose d’agréable dans votre tâche. Pensez au revenu, aux opportunités, à la reconnaissance que cela va vous apporter. Si vous n’y arrivez pas, demandez-vous s’il n’est pas préférable d’éliminer cette tâche.
  5. Arrêtez de vous focaliser sur les aspects négatifs : trop souvent, on ne pense qu’à la difficulté et aux obstacles qui se trouvent devant nous. A la place, réfléchissez aux opportunités et à la connaissance que ce problème va vous apporter.

Habitude n°5 : Un système simple et fiable

Simplifiez, simplifiez, simplifiez -Thoreau

Léo conseille de mettre en place un système d’organisation simple et fiable basé sur des boîtes de réception, un calendrier, des listes et un système de classement.

Comme pour la méthode GTD, ZTD propose de créer des listes de choses à faire contextuelles, mais en nombre limité. Par exemple :

  • @Travail : ce que vous devez réaliser au bureau
  • @Personnel : vos tâches personnelles
  • @Courses : vos courses personnelles
  • @Appels : les appels que vous devez passer
  • @En attente : les tâches en attente de quelqu’un ou de quelque chose, à surveiller
  • @Un jour/Peut-être : les choses que vous ne pouvez ou ne voulez pas encore faire

Attention : ces listes ne sont pas vos tâches du jour. Ce sont des listes maître d’où vous devez puiser pour créer vos tâches du jour.

Il sera également important de trouver le bon outil pour stocker ces listes. Léo conseille d’adopter un outil pas trop compliqué, puisqu’il ne faut pas trop passer de temps à l’utiliser. Il recommande entre autre : Simple GTD, un carnet Moleskine, un hipster PDA, Tadalist ou encore Todoist (mais depuis que le livre a été écrit il y en a bien d’autres !).

Enfin, le plus important dans cette habitude est de réellement utiliser le système. Consultez vos listes au moins le soir et le matin, et bien sûr pour les listes d’appel et de course, à mesure que vous en avez besoin.

J’espère que vous avez apprécié ces cinq premières habitudes, ne manquez pas la suite dans le prochain épisode ! :)

(c’est le bon moment pour vous inscrire à la newsletter, où vous recevrez chaque article du blog en entier, directement dans votre boîte email)

Crédit photo : Pavel Timofeev – Fotolia.com

39 commentaires sur l'article “ZTD : 10 habitudes élémentaires pour organiser ses tâches (1/2)

  1. Miaou -Isabelle

    Une redéfinition de la gestion du temps qui me sied . Ton article semble une excellente synthèse
    (je suis admirative, je ne sais pas faire !!)
    Des tas de choses que j’ai déjà appliqué avec succès … un temps !
    Je vais sortir de ma « pause » et m’y recoller , boostée par ton article
    Bonne journée
    Isa Miaou

  2. Kris

    bonjour,

    je retrouve des tas de trucs que je n’avais jamais regroupés…. et enrichis pas des idées que je n’avais pas eues !
    c’est nettement plus facile à mettre en oeuvre effectivement que le truc précédent
    ça fait plus « vécu »… :)
    Et puis, toujours la même idée : quelles étapes pour quel objectif !
    Merci pour cet article qui recadre !

    belle vie
    Kris

  3. Alexandre Auteur de l'article

    @Miaou : je n’ai pas un gros mérite car ce livre est en fait assez court, mais également très concis.

    Et c’est vrai que nous avons des périodes où l’on désire mieux s’organiser pour les besoins de projets conséquents, tandis que d’autre fois on se laisse aller à la dérive.

    @Kris : content que ça t’ai donné des idées ! Tu as là en effet un condensé de méthode qui peut faire des merveilles.

  4. Judith

    Bonjour et merci pour cet article génial tellement bien résumé !

    Alors j’ai un scoop, je voudrais appliquer la méthode ZTD à ma vie de maman de 2 turbulents garçons, travaillant à temps partiel et mariée à un homme en burnout…

    Je suis la formation d’Olivier Roland, blogueur-pro, depuis presque 1 mois je crois et je suis occupée à cogiter sur un défi qui consisterait à mettre en pratique la méthode Zen to Done de Léo Babauta en installant chaque mois une nouvelle habitude dans ma vie. Chaque mois, une habitude de la méthode sera décortiquée et analysée sous toutes ses coutures de façon à apporter diverses solutions à tout ceux qui comme moi courent après le temps, sont sans cesse débordés et fatigués d’être désorganisés. L’aventure devrait donc durer 10 mois, au terme desquels je publierai un livre numérique sur la méthode Zen to Done appliquée à une femme ordinaire comme moi. Le but est tout simplement de simplifier ma vie en devenant complètement zen et organisée. Tout un programme, n’est-ce pas !

    J’aimerais bien avoir l’avis d’autres blogueurs sur mon défi. Est-il cohérent par rapport à la méthode ZTD qui je pense s’applique très bien à des projets professionnels. Mais là, j’ai envie d’en faire de vraies habitudes applicables à n’importe quelle situation, au boulot comme à la maison, parce que s’occuper de sa vie et l’organiser c’est tout un projet en soi, non ?

    Bref, qu’en pensez-vous ?
    Désolée pour la tartine…
    Judith

  5. smn

    Ça manque quand même cruellement… d’altitude.

    À mon sens il manque la vision à long terme. Il faut donner de la perspective aux tâches sans quoi l’action n’a aucun sens.

    C’est bien beau de « s’engager ». Encore faut-il que les objectifs que l’on communique aient un sens.

    Je ne pense pas que l’on puisse avoir un système pertinent sans que ce dernier soit inscrit dans un projet global de vie sur 10 ans par exemple.

    Enfin… vaste débat….

  6. Miaou -Isabelle

    @smn : Comment veux tu te projeter efficacement dans le long terme si tu n’est pas efficace dans ta vie ICI ET MAINTENANT ?

    Et que veux tu exprimer par  » C’est bien beau de « s’engager ». Encore faut-il que les objectifs que l’on communique aient un sens. » et comment rattaches tu cette réflexion au contexte de cet article ?

    (je suis désolée, des fois je suis un peu …limité pour comprendre …)

  7. smn

    @Miaou : Ce qui fonctionne pour moi (je ne sais pas si c’est généralisable) de manière très efficace. Ma vie a totalement changé. C’est le fonctionnement inverse de ce que tu évoques dans ton commentaire ci-dessus.
    Je pense que tout le monde peut-être efficace à partir du moment où leurs actions ont un sens. Qu’elles servent des objectifs inscrits dans une vision à long terme, moyen terme et court terme. La méthode GTD aborde cet aspect sous forme « d’altitude ». Mais cela reste délicat à mettre en oeuvre. Pour ma part j’utilise une carte heuristique qui me permet de créer des liaisons entre les années et ainsi de donner du sens à chacune de mes actions même les plus simples
    « S’engager » c’est le point 1. des 10 habitudes décrites dans cet article 😉 Je pense qu’il faut s’engager et communiquer sur son objectif de façon à se motiver. Maintenant, si on prend un peu de hauteur, il y a une question cruciale : S’engager sur quoi et pourquoi ?

  8. Axel

    Très bonne synthèse de cette méthode ! Commencer par présenter les différences entre GTD et ZTD puis de préparer le lecteur à l’intégration d’une habitude est bien choisi :).

    Pour en venir sur les points d’intégration d’une méthode, je trouve que l’engagement est d’une force énorme. J’ai réussis à arrêter de fumer en m’engageant auprès de beaucoup d’amis et cela ma permis de tenir mon engagement. Cela fait maintenant 3 ans que j’ai arrêté de fumer (totalement, même pas une taf :) ) J’ai lu d’ailleurs dans un livre (Influence & Manipulation) qu’une personne avait arrêté de fumer de la même façon que moi par l’engagement.

  9. Miaou -Isabelle

    En fait, SMN, ce que tu poses c’est la question du sens de la Vie ?
    Mais dans cet article, je pense que Alexandre présente la méthode du livre de Leo Babauta pour ceux qui ont DEJÀ un objectif. Si cet objetcif est a long terme , la méthode s’applique aux premiers pas à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif.
    Mais je suppose que le terme d’objectif a pour la personne qui le défini un sens .
    Pour ma part, me poser un objectif qui n’ai pas un sens pour moi est inconcevable mais je suppose que pour certains, c’est possible !!!
    Sinon l’objectif de ma vie formulé pendant mon adolescence , je ne l’ai jamais formulé sauf après l’avoir atteint :)
    Et pour la suite , je suis dans la logique de tous les possibles et pas dans un projet à 10 ans :)
    Bonne soirée
    Isa Miaou

  10. Judith

    @smn: Pour ma part, la méthode ZTD, c’est du PRATIQUE qui peut s’appliquer à n’importe quel objectif tel que créer son entreprise, arrêter de fumer (comme Axel) ou préparer ses vacances, ou même les 3, peu importe. Il n’est pas nécessaire d’avoir un objectif à long terme pour appliquer ZTD. C’est même ça qui fait sa force. De plus, « s’engager » n’est pas le point 1 des 10 habitudes de la méthode, c’est un moyen pour mettre en place les 10 habitudes de manière efficace.

  11. Judith

    @Miaou-Isa: Je suis d’accord avec toi, se fixer un objectif doit avoir un sens sinon je ne vois pas l’intérêt. Je ne pense pas me tromper en disant qu’Alexandre présente la méthode ZTD pour _organiser ses tâches_ (c’est dans le titre, après tout). On a tous plein de tâches à effectuer tous les jours, que ce soit pour des objectifs à long terme comme à court ou moyen terme. Et une bonne méthode de productivité permet de mettre de l’ordre dans toutes nos tâches, de les hiérarchiser (grosse pierres, TPI, listes), de les planifier, d’agir, de vérifier qu’on est toujours en phase avec ses objectifs, de rester concentré sur notre tâche, etc.
    Mais Léo Babauta présente sa méthode comme une méthode de productivité, pas seulement d’organisation ! Productivité, organisation, efficacité, passion… sont des mots qui gravitent autour de sa méthode. Ca me vient là tout d’un coup… 😉 Ouch, je vais finir par le vénérer, ce Léo-là ! 😉

  12. fabrice

    Cet ouvrage a l’air interessant en effet! Et bravo pour l’article, ca c’est du détaillé!

  13. Asma

    Excellent article! J’attends la suite avec impatience…En attendant, je vais appliquer les 5 premières habitudes. Je sens que les CHANGEMENTS seront au rendez-vous. Merci Alexandre!

  14. Vince

    Un brin d’organisation ne fait pas de mal. Pour ma part, je suis un adepte de la méthode GTD. Je vous invite à découvrir ce système qui a changé ma vie 😉

  15. Alexandre Auteur de l'article

    @Judith : beau défi en effet, tu serais alors sur la même ligne éditoriale que moi, et on pourrait envisager des synergies :)

    @smn : justement, planifier à long terme est le sujet du prochain festival à la Croisée des Blogs. Et je compte bien y participer. Sinon oui s’engager c’est important, mais est-ce vraiment une habitude, est-ce que chaque jour on s’engage en annonçant un objectif ambitieux ? Il faut voir, peut-être à un certain degré :)

    @Axel : en fait certaines études prouvent aussi le contraire, que s’engager enlève la motivation. Parce que tout simplement c’est une façon d’obtenir l’agrément immédiatement de son entourage (j’ai lu une expérience scientifique là-dessus). L’engagement peut aussi avoir de sérieux inconvénients lorsqu’on a eu les yeux plus gros que le ventre.
    Bon personnellement, je crois aussi aux vertues de l’engagement, mais ce n’est pas si évident que ça.

    @Miaou : en fait, je crois aussi que Léo n’est pas trop du genre à planifier longtemps à l’avance. En tout cas dans des articles récents, je l’ai vu faire la part belle au travail spontané sur l’inspiration du moment. Maintenant l’un n’empêche peut-être pas forcément l’autre. Faut voir.

    @fabrice : merci

    @Asma : certainement :)

    @Vince : tiens donc ! Comment pratiques-tu la méthode ?

  16. Judith

    C’est vrai, des synergies seront possibles ! 😉 Mais la différence est que je vais m’adresser principalement aux femmes, on va aussi parler de ménage, de lessive, de cuisine, etc. Passionnant, n’est-ce-pas !? 😉
    Contente que tu trouves mon défi intéressant.

    A bientôt,
    Judith

  17. Judith

    Mais j’y pense, les hommes aussi peuvent faire le ménage, aller chercher les kids à l’école et préparer le repas du soir… 😉

  18. s9700

    L’approche ZTD de leo Babauta permet de progresser dans son efficacité personnelle, de mieux traiter ce que nous avons à faire, de liberer l’énergie liée à ce qui est en attente … En gros, de changer progressivement notre façon de faire et de retrouver du temps.
    Ce temps qui peut judicieusement être consacré à nos objectifs à longs et moyen termes. Mais dans ce domaine, nous progressons par itération. L’homme n’est pas une machine et le chemin ou façon de faire est aussi importante que le but.
    Du haut d’une montagne, nous n’avons pas la même vision ni les mêmes objectifs que dans la vallée.
    Pour être surs de progresser, soyons modestes, chaque pas compte et parfois il y a un coup de pouce accélérateur.
    Bon week-end a tous.

  19. Didier Bretin

    @Alexandre: Merci Alexandre pour cette traduction en français du livre/méthode ZTD. J’avoue avoir été conquis par la méthode tournée vers l’action proposée par Leo Babauta. J’avais commencé par me plonger dans GTD, mais effectivement, pour moi, c’est un peu trop compliqué, contraignant. ZTD offre la possibilité d’avancer petit à petit, ce que GTD ne m’avait pas permis de faire. Maintenant je l’avoue, mettre en place de nouvelles habitudes a été très difficile pour moi et je n’ai pas réussi à aller au bout de ce que je voulais faire. Mais ton article me donne l’envie de m’y replonger. Et pourquoi pas se lancer un défi à plusieurs pour acquérir ces nouvelles habitudes ?

    @Judith: je suivrai volontier ton blog « Maman s’organise ! », étant moi-même de trois petits enfants, gérer toute la famille, le boulot et soi-même ce n’est pas évident et de tout repos :).

  20. Pingback: Gérer sa boite mail | Lomig Unger

  21. Monalisa lebonheurpourlesnuls

    Je suis très contente de découvrir cet article !
    D’emblée, la méthode GTD m’avais paru compliquée et rébarbative à souhait. Je ne pense pas qu’aucune méthode puisse convenir à tout le monde de toutes façons. A chacun de trouver ce qui correspond à sa façon d’être…

  22. Monalisa lebonheurpourlesnuls

    Merci Alexandre pour cet article super complet et enrichissant. C’est tout ce que j’attends d’un article : clair, pragmatique, rapide et facile à lire et qui donne des méthodes pratiques.

  23. Pingback: Superfocus : la liste de tâches des créatifs

  24. Pingback: GTD | ME

  25. Pingback: GTD

  26. Pingback: Organisation by gosteaux - Pearltrees

  27. Samya

    Article vraiment intéressé. Ma méthode pour organiser tes tâches, gérer mes ToDo est l’Ipad et ses différentes applications bureautique/ productivité. Mon coup de coeur du moment est l’application pro Beesy. Ell combine une prise de notes intelligente et un suivi ToDo automatique et personnalisé. En réunion, c’est l’idéal et le gain de temps est considérable. Avis aux utilisateurs pro de l’Ipas, Beesy est susceptible de vous plaire. Je pense que c’est une application très prometteuse car elle a révolutionné ma gestion du temps dans mon entreprise. Il est vrai que la prise en main nécessite du temps mais je vous assure que cela vaut le coup.
    Si vous voulez la tester, je vous laisse le lien du site de l’application
    http://www.beesapps.fr/note-ipad-beesy/

    Au plaisir de lire de nouveaux articles

    Samya

Les commentaires sont fermés.