Trouvez l’information : élaborer une stratégie de recherche documentaire sur l’internet (1/3)

Par | 12 août 2012

Elaborer une stratégie de recherche d'informations

Chacun d’entre nous a aujourd’hui accès, par divers canaux, à une multitude d’informations instantanées et en continu, si bien que nous en sommes littéralement submergés. Ce phénomène est tellement marquant qu’il porte un nom : l’infobésité.

Mais dans cet océan d’informations, nous avons parfois bien du mal à trouver ce que nous étions venus chercher. Il arrive trop souvent que nous nous noyions dans de piètres informations.

Dans cet article, je vais donc vous donner quelques pistes pour élaborer une stratégie de recherche d’informations.

Vous multiplierez ainsi vos chances d’aboutir enfin à la page providentielle, contenant l’information pertinente que vous étiez venu chercher.


Votre objectif

La première étape de ce périple est tout simplement de définir votre objectif.

Vous pouvez vous trouver dans plusieurs cas de figure :

  • l’universitaire rédigeant un papier de recherche
  • l’écrivain recherchant des informations rigoureuses à citer dans son prochain livre
  • un journaliste en quête d’informations de qualité issues d’experts talentueux
  • un étudiant composant une dissertation
  • un professionnel souhaitant trouver des réponses à sa problématique
  • un blogueur en quête d’inspiration
  • un curieux avide de connaissances

Suivant votre situation, vous n’allez pas engager le même effort pour préparer votre recherche.

Dans cet article, nous allons nous focaliser plus particulièrement sur un travail de recherche de moyenne ampleur.

Ceci devrait vous correspondre si vous désirez passer le cap de la recherche basique pour comprendre de manière plus profonde votre sujet de recherche, sans pour autant chercher à tout prix à valider chacune de vos sources.

Délimitez le champ de recherche

Nous allons à présent cerner votre sujet de recherche.

Pour cela, je vous suggère une petite séance de question braining. C’est-à-dire que vous allez vous poser toutes les questions nécessaires pour clarifier votre sujet de recherche.

Vous pouvez commencer par exemple par la méthode QQOQCP.

Admettons que j’ai envie de m’informer sur le sujet de la "dépression psychologique" pour une dissertation.

Ca pourrait alors donner ceci :

  • Qui : quelles sont les personnes à risque ?
  • Quand : quelle est la période la plus propice à une dépression ?
  • : où rencontrer des gens déprimés ?
  • Quoi : qu’est-ce que la dépression ?
  • Comment : comment la traiter ?
  • Pourquoi : quelles en sont les causes ?

Si votre sujet est trop abstrait, ou généraliste, vous voudrez peut-être vous concentrer sur un aspect particulier de votre sujet.

Ainsi, on peut s’intéresser à un certain type de dépression :

  • Le baby blues (femmes qui viennent d’accoucher et qui regrettent la période de leur grossesse)
  • Le syndrome d’épuisement professionnel
  • Le blues de l’expatrié rentré au pays
  • etc

Au contraire, si votre recherche est trop pointue et que vous ne trouvez pas suffisamment de documents, vous êtes peut-être dans un cul-de-sac, et il faudra prendre du recul dans l’échelle de la généralisation.

Trouver des mots clés pertinents

Les mots clés sont le nerf de la guerre en terme de recherche sur l’internet.

Comme je vous le disais la semaine dernière dans l’article A la poursuite du mot juste, un simple mot clé peut vous ouvrir la porte du "salon" où se réunissent les experts du domaine de recherche que vous explorez.

C’est pourquoi je vous recommande chaudement de vous créer une liste de mots clés que vous étofferez au fur et à mesure de vos recherches.

Pour les débusquer, vous avez plusieurs options (que vous pourrez éventuellement combiner) :

1) La culture de perles

Si vous arrivez à trouver une page pertinente dès les premiers résultats, par exemple grâce à une encyclopédie, examinez bien cette page et relevez tout le jargon spécifique utilisé dans cette page. Ce seront de bons mots clés à utiliser dans vos prochaines recherches.

On appelle cette approche la technique de la culture de perles, car les pages pertinentes que vous avez trouvées vous servent à découvrir d’autres pages pertinentes.

Si vous êtes chanceux et que vous avez trouvé un site complètement dédié à votre sujet de recherche, vous pouvez même utiliser des moteurs de recherche de sites similaires. Vous trouverez ainsi d’autres sites dédiés à ce sujet.

2) Les thésaurus

Il peut arriver aussi que vous ne trouviez aucune page pertinente lors de vos premières recherches. Si vos mots clés ne vous apportent pas le résultat escompté, c’est peut-être que vous n’utilisez pas les bons termes.

Dans ce cas, vous pouvez affiner vos mots clés en vous servant d’un thésaurus, c’est-à-dire un outil qui liste les synonymes du ou des termes principaux de votre recherche.

Utilisez par exemple l’outil CRISCO, pour les synonymes de termes français, ou bien thesaurus.com pour les mots anglais.

N’oubliez pas les divers autres types de mots. Si vous recherchez un nom, cherchez aussi les adjectifs, et les verbes équivalents.

Par exemple, ne vous contentez pas de chercher les synonymes de "dépression", mais cherchez aussi ceux de l’adjectif "dépressif" ou encore du verbe "déprimer".

Ne sous-estimez pas non plus l’utilité des antonymes (mots à signification contraire). Par exemple pour une recherche sur la déprime, on peut trouver de bons compléments d’information en faisant une recherche sur les termes "vitalité" et “dynamisme”.

A présent, nous allons faire une petite pause, et je vous propose un exercice. Il s’agit de répondre à la question suivante :

Quels outils alternatifs utilisez-vous pour trouver de bons mots clés pour vos recherches documentaires sur l’internet ?

Je compte sur vous pour partager vos réponses dans les commentaires de cet article. Et si vous êtes sages, j’en ferai un petit résumé dans l’introduction de la deuxième partie :)

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

16 commentaires sur l'article “Trouvez l’information : élaborer une stratégie de recherche documentaire sur l’internet (1/3)

  1. france

    bonjour, article interessant et facile a lire comme toujours,
    a propos de sources alternatives pour les mots cle sur la depression, pourquoi ne pas chercher soit dans un manuel psychiatrique online avec les descriptions cliniques, ou encore le DSM4?
    j’espere que cette info peut etre utile?
    a bientot et merci pour l’article

  2. remy66

    Merci pour ce sujet que je trouve passionnant.
    Pour les outils, j’utilise Google adwords (Keywordtool)
    J’utilise aussi Exalead.com qui est une bonne alternative à Google avec une aide contextuelle sur la droite.

  3. remy66

    Mais pour moi, c’est surtout une technique qui consiste à visualiser le résultat que tu attends et d’inscrire les mots que tu imagines trouver.
    Par exemple, tu peux inscrire « étude de marché dépression » ou inscrire le nom de quelques médicaments qui seront dans une étude.

  4. Alexandre Auteur de l'article

    @France : en fait comme réponse à ma question je m’attendais à un outil plus général, pas uniquement axé sur l’exemple que j’ai donné.

    Mais c’est vrai que les bases de donnée spécialisées (quand on y a accès) sont en général bien meilleures quand on s’attaque à une terminologie particulière. Merci d’avoir cité cette approche :)

    @Rémy : ravi que tu sois passionné comme moi par ce sujet. Je comptais effectivement parler de Exalead dans la suite, qui devrait être mieux connu, bien que ce soit une version qui leur sert principalement à faire la démonstration de leurs produits de recherche :)

    Les outils SEO comme Google Adwords sont une bonne piste, bien qu’ils soient davantage utiles quand on veut évaluer la popularité d’un mot clé.

    Merci pour tes réponses :)

  5. Valentina

    Que de bons conseils! Ca m’aidera beaucoup dans mon travail. Merçi

  6. Dominique

    1. un outil plus génèral ? google
    j’ai fait cela a deux reprises en complétant le panneau de gauche sur l’écran de recherche google.

    2. le plus important se fait en amont, ce qui est très bien décrit dans votre article. merci !!!

    J’ajoute en général une consultation de proches, de personnes qui ont une autre approche que la mienne et c’est très riche aussi.
    belle journée à tous tous.

  7. Carine Müller

    J’utilise le dictionnaire.sensagent.com
    Il donne des définitions, des synonymes et des antonymes. Utile aussi pour des traductions et la conjugaison.
    Qu’en pensez-vous ?

  8. SAGESSE

    Bonjour, le sujet me passionne car j’adore faire des recherches.

    Une bonne alternative pour une recherche plus complémentaire et de trouver des mots dans une autre langue que l’on maitrise bien (l’anglais ouvrant de vastes perspectives) car cela peut donner des axes de comparaison ou de recherche complémentaires. Par exemples pour la dépression : Nervous breakdown,baby-blues, depressing state.

    Le nom de chercheurs ayant travaillé sur le sujet permet d’approfondir certains aspects du sujet.

    Passer par les images associées au nom du sujet de recherches permet aussi de trouver des articles que le moteur de recherche n’indique pas dans les premières pages de résultats Google.Les vidéos également permettent parfois (mais résutats moins fiables) de trouver des interviews de spécialistes du sujet ou des cours magistraux de certains pontes en la matière.C’est aussi un excellent moyen d’illustrer un sujet car 1 image vaut 1000 mots!!!

  9. Matthieu

    Pour les sujets scientifiques de biologie ou de médecine, Pubmed est LA référence qui recense TOUS les articles publiés, et le site comporte un outil qui aide à trouver les mots clefs (le MESH) avant la véritable recherche.

  10. oxygen

    j’apprends par vous la stratégie de recherche doc. auparavant j’utilisais le WP. Merci

  11. Pingback: Trouvez l’information : élaborer une stratégie de recherche documentaire sur l’internet (2/3)

  12. Jeremy Goldyn

    Bonjour,

    En fait, quand je réfléchis à quelque chose que je veux chercher, je tape tout simplement ma phrase dans Google. Ensuite, je trie. Si je ne trouve pas d’informations, je réfléchis plus profondément en me demandant comment je pourrais obtenir cette information. J’utilise à peu près la méthode QQOQCP un peu modelée à ma manière.

    Je préfère davantage passer de temps à réfléchir à l’objectif de ce que je fait plutôt qu’au moyen car je pense que quand on sait exactement ce qu’on veut, on trouve plus facilement les moyens.

    Jérémy Goldyn

  13. Pingback: Veille informationnelle : comment rester à la pointe de l’actualité ?

  14. Frédéric

    Bonjour,
    J’utilise Google ou StartPage comme moteur, avec :
    – la recherche du mot dans un dictionnaire de synonymes.
    – une seconde recherche basée sur le mot et les synonymes trouvés
    – le clic sur les réponses données, en espérant que certaines réponses soient chainées vers d’autres réponses et permettent de compléter les mots de la recherche.

  15. Pingback: Comment se motiver face à des tâches compliquées avec l'astuce du prof charismatique

  16. Vincent du blog OutlookGPSFastoche

    Bonjour,
    Merci pour ce post Alexandre !

    Une recherche dans google image permet souvent un sérieux raccourcis vers des sites ou blog de qualité, notamment si vous couplez vos mots clés à d’autres mot plus génériques.

    Des exemples mots clés génériques : « blog », « schéma » , « mindmap » ou encore « facile »

    Par exemple, si vous tapez les mots clés « outlook » et « fastoche », vous devriez facilement trouver mon blog sur la gestion efficace des mails… Pourtant il n’est pas du tout référencé !

    Ce n’est qu’un exemple, cela va s’en dire, essayez donc avec votre sujet d’intérêt favori et vous devriez trouver de nouvelles sources d’inspirations.
    C’est clair !
    :-)

    Dernier point : si vous commencez votre recherche avec une INTENTION de CHERCHER…
    Vous aurez tendance à chercher et chercher et chercher

    Par contre, si vous commencez votre recherche avec L’INTENTION de TROUVER, vos recherches pourront parfois prendre 10 fois moins de temps !

    Cela paraît bête, mais si vous repensez à vos dernières recherches internet …
    Qu’est ce qui a fait que vous avez trouvé plus rapidement des résultats intéresants ?

    Bonnes recherches,
    Vincent

Les commentaires sont fermés.