Que feriez-vous si vous perdiez votre blog du jour au lendemain?

Par | 29 août 2010

Que feriez-vous si vous perdiez votre blog du jour au lendemain?

Imaginons que vous êtes un blogueur influent : vous avez aquis une belle notoriété sur le net. Vous avez même réussi à devenir l’une des 10 références dans un domaine de compétence aujourd’hui saturé, non sans peine!

Et puis soudain : catastrophe, vous perdez à jamais votre beau blog mitonné aux petits oignons!

Vous me direz : « Voilà une situation invraissemblable! Un blogueur de ce calibre possèderait au moins une sauvegarde. Au pire il pourrait toujours retrouver les pages qui lui manquent dans son flux RSS, dans le cache de google ou sur le site archive.org ».

Mais s’il n’y avait aucun moyen, sauriez-vous rebondir?

Fonderiez-vous un autre blog? Changeriez-vous de sujet? Peut-être tourneriez-vous la page du web pour revenir à une vie moins « digitale » en créant par exemple une bonne vieille entreprise avec de vrais clients en chair et en os devant vous?

On pourrait aussi imaginer le cas d’une personnalité facebook qui perd son profil rempli de milliers d’amis ou de fans. Le genre d’activité qui vous prends un nombre astronomique d’heures à développer et qui s’évapore du jour au lendemain telle la rosée du matin.

Je vous propose d’en débattre dans les commentaires de cet article :).

Crédit photo : spaxiax – Fotolia.com

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

33 commentaires sur l'article “Que feriez-vous si vous perdiez votre blog du jour au lendemain?

  1. Sophie - Esprit de Succès

    Pas cool, ton scénario !
    Ma première réaction a été de me dire : « Je me tue ! ». En effet, je démarre mon blog et comme tout démarrage, ça demande de pédaler un max pour faire avancer la bécane. Bref, c’est un boulot de dingue. Donc, si tout se casse la gueule, je n’y survivrai pas!
    Mais à la réflexion, je me dis que c’est une bonne question, qui va m’amener à me demander si j’ai bien prévu tout ce qu’il fallait de ce côté-là. Et encore, je n’ai pas grand chose à perdre puisque je n’ai qu’une dizaine d’articles mais pour ceux qui publient régulièrement, la question est essentielle, merci de l’avoir posée.

  2. Mohamed Semeunacte

    Oh punaise ne parle pas de malheur…
    En plus au moment ou je fete ma 100eme et tout plein d’autres choses, perdre mon blog serait vraiment un coup dur.
    Bon il est vrai que je me dis que l’experience gagner jouera toujours en ma faveur et que je ferais probablement ce que j’ai fait en deux fois moins de temps mais bon ca me ferait c*** quand meme.

    Enfin en passant,a tes conseils Alexandre, je me permets de rajouter : a tous les blogueurs j’espère que vous connaissez le plug-in WordPress DataBase BackUp parce que justement on est jamais a l’abri d’un mauvais plan du style…

    Merci Alexandre pour le reminder :-)

    Mohamed Semeunacte

  3. olivier

    énervé mais un soulagement, je reprendrais une activité normale, surtout activité nocturne.

    je ferais sans doute du sport, maigrirais, me concentrerait sur les langues…

    hahaha

  4. Alexandre Auteur de l'article

    Merci pour vos réponses :)

    Bien sûr le premier réflexe est de se dire qu’on a perdu un gros capital, une partie de nous-même certainement.

    Mais comme le dis Olivier, je pense que ça nous enlèverait aussi un poids. Finalement, est-ce que nous ne sommes pas l’esclave de notre blog parfois? Ne nous coupons-nous pas du monde à cause de toutes les heures passées sur le web? Ne pourrions-nous pas aussi bien réussir dans une activité normale de salarié, ou bien de travailleur indépendant en dehors du web.

    Et puis comme le dit souvent Jean-Philippe de Révolution Personnelle, beaucoup d’entre nous aiment changer sans cesse de sujet, ça peut être un prétexte pour sortir de notre zone de confort pour aller explorer d’autres horizons pas forcément compatible avec le sujet du blog que nous maintenons à l’heure actuelle.

    Notez aussi que nous voyons certains blogueurs réputés commencer des blogs à zéro, comme par exemple Olivier de « Des Livres pour Changer de vie », avec son blog Blogueur Pro qui fait déjà un carton, ou Sébastien sur Le Marketeur Français.

    Enfin, on peut imaginer revenir sur le web par le haut du marché, comme le dis Sébastien. C’est à dire qu’on va d’abord attendre d’avoir un maximum d’expériences sur le terrain, avant de partager toute cette connaissance accumulée sur le web.

    A vrai dire, je ne pensais pas vous troubler autant avec ma question. C’est quand même assez peu vraissemblable de perdre un blog comme ça 😉

  5. Alban

    Ah je fais partie de ceux qui ont besoin de savoir « pourquoi » avant d’accrocher à ce qu’on me dit…Pourquoi une telle question Alexandre? (A première vue, ça ne sert à rien de se poser une telle question. Peut-être pour prévoir un coup dur si c’est ta source de revenus principale alors? Ou alors est-ce parce que tu te sens l’esclave de ton blog et tu te demandes si ce ne serait pas mieux sans?)

    Enfin pour répondre à ta question, perdre un gros site, c’est un peu comme perdre une entreprise…C’est désespérant, mais normalement, le savoir-faire et l’expérience acquise font que l’on peut en recréer un avec le même succès bien plus rapidement qu’avant.

  6. Gérard

    Personnellement, mon site ne m’apporte rien sinon le plaisir d’écrire.
    Je n’ai presque pas de visiteur et cela me donne une liberté totale. Maintenant, il y a plusieurs années de travail dernière ce site alors oui cela me chagrinerait de tout perdre !

    Mais je pense que je recommencerais. Peut être que je ferais les choses différemment, peut être pas. En tout cas, je recommencerais.

    A mon sens, il faut faire les choses par plaisir avant tout.

    Je sais que le monde des blogueurs pros francophone s’intensifie. On paramètre des AWeber partout, ça pop-up sous nos yeux, etc. C’est très bien car cela permet d’arrondir les fins de mois, mais il ne faut pas perdre la « flamme » qui nous a fait tous commencer à écrire un jour.

    Si cette flamme existe toujours chez le blogueur (même pro) qui perd tout son site, alors il recommencera.

    De même, le blogueur qui a su fidélisé ces lecteurs ne perdra presque pas de lectorat. (et je parle même pas de celui qui possède une mailing liste avec des centaines d’adresses emails).

  7. kategriss

    De mon coté je viens à peine de lancer mon blog mais j’ai déjà d’autres sites en ligne (dont un depuis plus de 5 ans) et j’avoue que perdre tout, du jour au lendemain, ça me minerait pas mal.
    Je m’en remettrais c’est sûr, je recommencerais sûrement d’ailleurs mais la nostalgie d’avoir perdu « quelque chose » resterait.

    Alors oui, en général quand on est passionné on recommence en mieux…
    Mais est-ce que le fait d’être expérimenté quand on redémarre ne nous enlève pas cette espèce d’innocence qu’on avait la première fois ? Ne risque-t-on pas de faire les choses certes mieux mais plus… mécaniquement ?

  8. docG

    ah! c’est excellent!

    vos réactions sont trop top!

    « j’avoue que perdre tout, du jour au lendemain, ça me minerait pas mal. »
    « perdre un gros site, c’est un peu comme perdre une entreprise…C’est désespérant »
    « énervé  »
    « Pas cool, ton scénario !
    Ma première réaction a été de me dire : « Je me tue ! ». »

    Ca me fait vraiment penser à un conte métaphorique que j’utilise dans ma pratique « Chance ou malchance, qui peux le dire?
    Chance ou malchance ?

    Dans un village un homme très pauvre possédait un cheval d’une rare beauté. Il était si magnifique que tous les riches marchands et puissants seigneurs de passage se proposaient de lui acheter dès qu’ils l’apercevait. Mais le vieil homme refusait toujours. Cet animal est pour moi comme un ami, disait-il. Vendriez-vous un ami ?

    Mais un beau matin, le vieillard découvrit que son cheval avait disparu. Les villageois, goguenards, lui dirent tous : On te l’avait bien dit ! tu n’avais que le vendre quand on te le proposais. Maintenant, on te l’a volé… quelle malchance À toutes ces lamentations et railleries le vieil homme apportait invariablement la même réponse : chance ou malchance, qui peut le dire ? Les moqueries reprenaient alors de plus belle.

    Mais 15 jours plus tard, le cheval revint avec une horde de chevaux sauvages. S’étant échappé, il avait séduit quelque belle jument et rentrait maintenant avec le reste de la horde. Quelle chance ! dirent les villageois. Mais le vieillard ne montrait aucun enthousiasme débordant, conservant son habituelle bonne humeur : chance ou malchance, qui peut le dire ?. Ses voisins ne pouvaient s’empêcher d’y voir ici une ingratitude devant la bonne fortune apportée par les dieux.

    Le vieil homme et son fils voulurent dresser les chevaux pour les vendre ensuite aux riches du Royaume. Mais quelques semaines plus tard, le fils chuta d’un hongre et se brisa la jambe. Selon le guérisseur du village, il en gardera pour la vie une légère claudication. Ses amis le plaignirent alors de plus belle. Quelle malchance ! Sans ton fils, tu ne pourras dresser les chevaux pour les vendre ! Toi qui est si pauvre… À son habitude, le vieil homme répondit alors : chance ou malchance , qui peut le dire ?

    Seulement trois jours après la blessure, les soldats du roi prirent position dans le village et enrôlèrent de force tous les jeunes. Ils partaient pour une campagne lointaine, au-delà des montagnes qui bouchent l’horizon, faire la guerre à un autre peuple. Tous durent suivre la troupe sauf le fils qui ne pouvait marcher avec sa jambe brisée. Pleurant de désespoir, tous les villageois prirent le vieil homme à parti : ton fils reste avec toi alors que les nôtres vont certainement mourir à la guerre. On peut dire que la chance te sourit à toi qui garde ton fils unique !

    Vous savez ce que le vieillard a répondu. Chance ou malchance…
    d’ailleurs sophieg sur esprit de succes vient de s’inspirer de cette histoire très inspirante ! http://www.espritdesucces.com/chance-ou-malchance/

    bises à tou(te)s

  9. Cedric

    Hello!

    Une fois atteint un certain niveau c’est impossible de le perdre! Imaginons que tu perdes tout tes articles, ton serveur et compagnie, … tu as toujours ta mailing list et ses milliers de membres! Trop facile de recommencer un nouveau blog.

    Bon imaginons que tu perdes ta mailinglist (une meteorite se crash sur les serveurs Aweber et que les USA soient détruites)!

    Ce ne serait pas grave parce que :

    -Je recommencerais tout depusi el début, j’irais beaucoup plus vite car j’ai acquis de l’éxpérience
    -Bloguer est un plaisir, donc même en repartant « from scratch » ce plaisir peut être assouvi
    -Je monétise mon blog mais ce n’est pas mon seul actifs loin de là : diversification !
    -J’ai plein d’autres centres d’interets => équilibre

    Un blog doit travailler pour nous et non l’inverse!

    Voili voilou pour mon avis!

    Cédric

  10. Sylvain

    Hello !

    Je monterais un nouveau blog sur le même thème en je posterais 1, 2, puis d’autres articles dans le rythme de mon ancien blog. Je demanderais aux autres blogueurs d’actualiser leur lien vers mon ancien blog et de le rediriger vers le nouveau. Une page de présentation, une page qui explique le problème que j’ai rencontré, une petite touche de nouveauté dans ce nouveau blog et c’est parti !

    .

  11. Jean-Philippe

    Alexandre, tu devrais te lancer dans les films catastrophes ! C’est un bon filon à Hollywood. 😉

    C’est un véritable cygne noir (du livre Black Swan de Nicolas Taleb) que tu nous proposes là ! et c’est un scénario que tout blogueur qui tient à son travail devrait intégrer dans ses possibilités. Il y a de nombreuses solutions pour les backups mais, si les États-Unis disparaissent – donc plus d’hollywood pour toi -, là je pense que l’on aura d’autres chats à fouetter que nos petits blogs…

    PS : Merci pour le lien !

  12. Thierry

    tiens belle question. Le coup du paysan me fait penser à la nonchalance de certains Brésiliens. Eux disent « si dieu le veut, ça va bien se passer ».
    Personnellement, je ne demande pas à dieu, de faire en sorte que mon blog ne disparaisse pas, alors la base de données est bien au chaud et dupliquée automatiquement sur 2 continents. (j’exclue ainsi tout risque de catastrophe de type nucléaire)
    Pour la question: si je perdais « mes blogs » comme roget.biz qui me rapporte quand même de belles sommes, je ferais vraiment la tronche. Mais je repartirais de nouveau et commencerais un nouveau blog, pas de soucis.

  13. FredBerthe4545

    Ça arrive parfois …
    Mon fournisseur d’accès internet, Orange, pour ne pas le citer, a décider il y a presque 1 an de supprimer l’intégralité de son service blog, faute d’une rentabilité suffisante …

    Ainsi, des milliers d’abonnés ayant investis du temps et de l’amour ont vus leur efforts disparaitre sans possibilité de le ré-publier sur un autre serveur.
    Mon blog, consacré aux plantes carnivores, (le seul sur orange,et presque unique à l’époque sur la toile française) bien que récompensé par de nombreux concours, a finis du jour au lendemain à la poubelle.

    Et oui, Orange à vérolé la définition même d’un blog, pour le profit.

    Tirez en vos conclusions 😉 …….

  14. Pingback: Quelle plate-forme choisir pour un blog? 5 questions à se poser

  15. eon

    Personnellement j’ai eu l’habitude de faire des backup des articles que je rédige , dans ce cas je ferais un autre blog avec le même nom et j’hésiterais pas à re-uploader mon ancien contenu dans le nouveau blog .

  16. webagency

    cela m’ai arrivé une fois et depuis j’ai installé un logiciel de backup de la base de donnée automatique.. c’est pratique et moin de stress

  17. Christophe

    Me concernant, la question n’a pas été de savoir ce que je ferais si je perdais mon blog. Ca a été plutôt, et maintenant, je fais quoi maintenant que je l’ai perdu ?
    Car c’est ce qui m’est arrivé il y un peu moins d’un mois, alors que je l’avais lancé il y 6 mois et y consacrais 2 à 3h par jour.
    Ma première réaction a été de la colère.
    Ma seconde réaction a été du dégout.
    Ma troisième réaction a été de la tristesse.
    Ma quatrième et dernière réaction a été une prise de conscience….(enfin une réaction intelligente)
    Pour revenir à ce qui a été dit plus haut, je me suis posé la question: que vais-je pouvoir faire du temps gagné à ne plus être sur mon blog.
    Et finalement, je n’ai quasiment plus de regret.
    Du coup, plutôt que de passer par un hébergeur payant avec un nom de domaine tout beau tout mimi, j’ai pris un simple blog avec Blogsport, avec la volonté d’écrire quand j’en avais envie, non pas pour satisfaire les visiteurs, mais mon plaisir perso.
    Fini les contraintes, une liberté totale pour publier quand j’en ai envie.
    Et finalement, ne serait-ce pas le début du bonheur (« informatiquement » parlant).
    Histoire de vous faire rire, voici le premier article que j’ai publié sur Blogsport, qui sentait bon la grosse frustation, et la volonté de tout recommencer (ou devrais-je plutôt dire de prendre un nouveau départ ?).
    http://chrischros34.blogspot.com/2010/08/comment-peter-un-plomb.html
    Je pense que mon article résume tout.

  18. Miaou - Isabelle

    :)
    mes deux blogs sont hebergés « chez moi » avec deux sauvegardes a 500 km l’une de l’autre (un mari et un fils ferus d’informatique ca aide !)

    bien je recommencerais en fonction de mon humeur du moment

     » Accepter ce qu’onne peut pas changer, changer ce que l’on peut changer et savoir faire la difference entre les deux options  » :)

    bon vendredi

    Isa-Miaou

  19. MaxR de Maxadi

    Très bonne question !

    Pour ma part, je recommencerai … et tout irait plus vite. Car on a de l’expérience (comme le dit Cédric), mais aussi des contacts, des partenaires, des connaissances, etc.

    Si ça se trouve, le nouveau blog serait même mieux que le premier. :-)

  20. Grégory

    Pleurer ?…

    En fait, je ne perdrais pas grand chose car je n’ai que 23 articles et 175 commentaires …

    Mon site est dupliqué, la base est sauvegardée, la sauvegarde est elle aussi dupliquée … Donc pas grand risque de ce coté (étant informaticien au départ, je suis sensibilisé au problème des crashs et des sauvegardes …)

    Par contre, je perdrais le peu de « renommée » que mon site peut avoir aujourd’hui … mais pas tout ce que j’ai pu apprendre, même en si peu de temps. Et ça, je crois que c’est l’essentiel.

  21. Apple Télévision

    Il faudrait préciser la question : Perdre ses articles, perdre son nom de domaine ?
    Si l’on perd ses articles, il y a des nombreux moyens de les récupérer de manière préventive (archivage de base) ou currative (archive.org).
    Si l’on perd son nom de domaine, c’est la clé de voute qui s’échappe, avec notre identité propre (+ le pagerank, les liens, etc).
    Dans ce dernier cas, c’est beaucoup plus de travail et de temps pour tout refaire…

  22. Adrien

    Houla, si mon blog se casse la gueule petit coup au moral, vu que ce n’est pas un site qui me rapporte de l’argent, du moins pas un site qui me fait vivre, je recommencerais peut être … Je ne sais pas trop, mais si c’est un de mes sites principales, je serais heureux d’avoir des backups :p

  23. Jérome

    C’est une situation extreme. Mais heureusement que mon blog n’est pas toute ma vie (recherche de l’équilibre se justifie ici). Du coup j’encaiserai, je digérerai, je me motiverai, je rebondirai et recommencerai en mieux !
    Une experience malheureuse est souvent un moyen de réssuciter et de s’améliorer plus vite (on apprend mieux de ses erreurs que de ses succès).

  24. Adrien

    Dans le cas où le blogger ne dépend pas de son blog, oui, ce n’est pas un drame, il peut reprendre et comme le dit Alexandre, flux rss, cache etc … Même si ça ne fait pas tout, ça permet de rebondir.

  25. Miaou -isabelle

    C’est le signe qu’il faut
    ou passer à autre chose (mais par respect de mes lecteurs je tache de faire « une fin » a l’aventure)
    Ou je recrée à zero et en profite pour remettre en question ma ligne de blog …

    si tu reprends un titre ad hoc , avec google les fideles te retrouveront bien !!

    Ne jamais oublier CARPE DIEM :)

    bonne journée

    Isa

  26. denise

    j’y avais jamais pensé, j’ai un blog depuis presqu’un an , un peu de vsisites, je m’en sert pour parler de mon travail, raconter des histoires, mais je suis encore très novice en la matière et j’apprend chaque jour à me servir de net. Je vais sauvegarder mes articles, ça me parait être plus important que le blog enfin …je sais pas trop. Mais les conseils de Oliver et d’autres m’aident un peu si vous pouvez m’en donner ce serait sympa. MON BLOG: http://lamenestrelle.blog4ever.com
    Merci de votre visite.
    Bonne journée à tous

  27. Alexandre Auteur de l'article

    Merci pour toutes vos réactions!!

    On voit bien que les blogs sont vraiment devenus, au-delà même du capital qu’ils représentent, une source d’estime de soi importante. On peut comprendre que perdre un blog, ça fait flancher, c’est un sérieux coup de moral, le sentiment de perdre une certaine importance dans la société, et même un certain statut social. Plus encore, c’est le sentiment d’avoir travaillé pour rien qui est déprimant, à part bien sûr si cela nous a permis de nous épanouir dans le processus.

    Même si les blogs n’ont pour la plupart du temps aucune réalité matérielle, nous sommes tous persuadés d’avoir les bons backups qui font que rien ne pourra les faire disparaître. Et pour cause : jusqu’à maintenant rien n’est venu remettre en question leur existence, pour nous l’internet est une réalité qui n’est as près de disparaître. Comme le dis Jean-Philippe, il faudrait vraiment une grosse catastrophe pour que ça coule.

    Je pense que la réflexion est utile dans le sens où pour avoir une vie équilibrée où l’on se sent bien, où l’on peut s’affirmer en toute circonstance, on a intérêt d’avoir plusieurs atouts dans notre jeu de cartes. Il ne faudrait pas que par exemple, dès que nous sommes déconnectés de l’internet, nous sommes comme un poisson hors de son bocal. En d’autres mots : développer son influence en ligne est une bonne chose, mais se développer dans le monde concret est également très important et nous ne devons pas perdre cela de vue.

    A méditer… :)

  28. Yoann Romano

    Je ne vois pas un instant vivre sans un blog. C’est aujourd’hui devenu un moyen indispensable pour moi de partager avec le monde les :
    – découvertes
    – conseils
    – évolutions

    que je ne peux pas partager avec les membres de mon entourage proche.

    A mon avis, quelqu’un qui se sent « enfermé » n’est pas vraiment passionné. Même si ma fréquence de publication varie, il ne se passe pas un jour durant lequel j’ai une idée pour un article ou durant lequel je n’apprends pas quelque chose que je partage ensuite avec ma newsletter.

    Yoann

  29. MaxR de Maxadi

    Comme le dis Adrien, c’est vrai que cela doit être différent si le site/blog en question est une source de revenu ou non.

    Si le blog rapporte de l’argent, cela n’aura pas le même impact. Si ce n’est pas le cas, ça reste de l’ordre des émotions.

  30. histoire érotique

    Réponse 1 : je me flingue 😀

    Réponse 2 (+ conseil bonus) : ca n’arrivera jamais parce que je fais des sauvegardes de mon site, et sérieusement, ne pas le faire c’est du suicide.

  31. Youssef

    C’est marrant de retomber sur cet article aujourd’hui car depuis les filtres panda et penguin, un grand nombre de Blogueurs ont perdu leur Blog.

Les commentaires sont fermés.