Evacuer les toxines du stress

Par | 13 décembre 2012

Evacuer le stress tout au long de la journée

Etes-vous parfois soumis à des situations stressantes prolongées ?

Il y a quelques années, dans un fait divers qui avait provoqué l’émoi général, on apprenait qu’un sud coréen était mort dans un cyber café. Vous vous souvenez ?

Il s’était évanoui, complètement épuisé après avoir joué à un jeu vidéo pendant plus de 50 heures. A force de subir un état de stress permanent lié à son jeu préféré, son coeur avait lâché.

Une telle histoire pourrait sembler insolite. Mais réfléchissez : n’avez-vous pas vous aussi tendance à sous-estimer les méfaits d’une exposition prolongée au stress ?

Comme moi, vous vous êtes sans doute déjà retrouvé hypnotisé par une tâche exigeante. Sous le coup d’impératifs immédiats, on se prend à rester tendu pendant des heures sans jamais vouloir lâcher prise.

Entre temps, les toxines du stress s’accumulent et se transforment en un redoutable poison. Sauf si vous savez les évacuer à temps…


L’importance des pauses régulières

Il est vrai que depuis toujours, les entreprises ont su ménager des pauses pour permettre à leurs employés de décompresser en papotant autour d’un bon café.

Pourtant cela n’est pas toujours suffisant. Personnellement, dans mon travail quotidien (je suis dans l’informatique), je ressens très vite le fardeau du stress peser sur mes épaules.

L’attention aux détails, l’identification des bugs et la nécessité de minimiser les erreurs nécessitent une large dose de vigilance et peuvent provoquer rapidement des tensions et de la frustration.

D’où l’importance de revenir au calme très régulièrement. C’est ainsi que j’ai pris l’habitude de prendre des mini-pauses très régulières. Sur le long terme, cela fait réellement une grosse différence sur mes journées de travail.

Pendant longtemps, j’ai sous-estimé cette pratique. Vous savez comment c’est : quand on est bien portant, on se sent toujours invulnérable.

Mais à force de m’acharner au travail sur des périodes prolongées, certaines maladies liées au stress sont survenues telles que de l’eczéma et même un ulcère d’estomac. A force de subir l’agression des problèmes que je résolvais, je redirigeais inconsciemment cette violence contre mon propre corps.

D’ailleurs, peut-être que vous aussi, vous êtes en ce moment en train de prendre inconsciemment votre santé en otage ?

Voyons cela d’un point de vue scientifique.

La cohérence cardiaque

L’effet du stress sur le corps se remarque particulièrement lorsqu’on étudie les battements du coeur. Vous devez savoir que le stress, en tant que stimulant, a tendance à augmenter la fréquence des battements du coeur.

Mais ce qui est moins connu, c’est que le stress perturbe aussi la régularité des battements du coeur. Petit à petit, le coeur perd de sa cohérence.

C’est pourquoi on appelle cohérence cardiaque l’étude des effets du stress sur le coeur.

Je ne vais pas trop rentrer dans les détails. Mais il faut savoir que le coeur est un muscle dont le rythme des contractions est réglé par un système nerveux spécifique composé de 40.000 neurones situés sur le coeur qu’on appelle le noeud sinusal. Celui-ci est le "chef d’orchestre" qui donne le rythme.

Le coeur ne fonctionne pas de manière autonome. Il est régulé par le système nerveux autonome situé à la base de notre cerveau. Normalement le rythme du noeud sinusal est réglé à 120 battements par minutes. Mais pour être ramené à une fréquence normale (80 battements par minute), le système autonome freine ou augmente ce rythme en fonction des besoins de l’organisme.

Le coeur adresse aussi lui-même un retour au système nerveux autonome qui réagit pour adapter le rythme, en tenant compte également d’autres facteurs tels que la respiration, les émotions et les perceptions extérieures.

Ainsi, en agissant de manière consciente sur notre corps, nous pouvons apprendre à réguler le rythme de notre coeur et venir à bout du stress.

Petit exercice de cohérence rapide

Pour mettre cela en pratique je vous propose un exercice tiré du livre La cohérence cardiaque, appelé cohérence rapide. Il ne prend qu’une minute à réaliser. Vous pourrez donc l’utiliser pendant vos mini-pauses.

Cet exercice a des effets mesurables sur la cohérence des battements de votre coeur.

Voici les étapes :

  1. Commencez par focaliser votre attention sur votre poitrine, dans la zone du coeur. Si votre attention s’égare, replacez-la à nouveau dans cette zone.
  2. En maintenant votre attention sur votre coeur, imaginez que votre respiration a lieu à travers cette région. Respirez profondément, inspirez lentement par votre coeur (en comptant jusqu’à 5), puis expirez (en comptant à nouveau jusqu’à 5). Faites-le jusqu’à trouver un rythme confortable.
  3. Tandis que vous percevez votre respiration dans cette zone,  pensez à un sentiment agréable, une personne que vous aimez et qui vous aime. Si au début vous ne ressentez rien, ce n’est pas grave, tout va bien. Essayez simplement de trouver une attitude sincère d’appréciation et de bienveillance.

Comme on peut le voir sur ce graphique qui mesure la fréquence cardiaque, cet exercice régule instantanément la cohérence cardiaque :

coherence_cardiaque

Répétée tout au long de la journée, la cohérence rapide vous entraine à savoir faire des "crises de calme".

Contrairement à la relaxation, le calme renforce la vigilance et l’efficacité de la réflexion et de l’action. Il favorise même vos capacités cognitives telles que votre mémoire, votre jugement et votre prise de décision.

Je vous recommande donc chaudement de pratiquer régulièrement cet exercice de retour au calme, qui vous aidera à évacuer les toxines du stress tout au long de la journée :)

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

10 commentaires sur l'article “Evacuer les toxines du stress

  1. Philippe

    Bonjour Alexandre,

    en lisant la partie sur les pauses régulières, je me remémorais les périodes où je faisais de la programmation. C’est vrai que cela nécessite une vigilance assez stressante. Avoir des collègues qui vous tirent par la manche pour aller à la machine à café peut être salutaire pour faire retomber la pression.
    Se créer de petits rituels soi-même (sans attendre les autres) est encore plus sûr! Personnellement je programmais des « tea-time » avec une ou 2 collègues où je prenais le temps pour me vider la tête. Efficace.

    Sur la cohérence cardiaque, c’est vraiment une technique à avoir dans sa besace. c’est facile et rapide à mettre en œuvre, et ça a des effets prouvés qui rassureront les plus sceptiques. C’est d’ailleurs assez proche de la façon de respirer du yoga…

  2. denys

    Encore merci une fois de plus pour cet article. Je suis moi même Programmeur et le stress, c’est carrément mon ombre. Avec le temps, j’avais décidé de juste le subir mais depuis que je lis ce blog je relâche peu à peu la pression.Je vais coupler cet exercice à KeepFocused, logiciel dont tu nous a parlé déjà et que j’utilise régulièrement. Je pense que ce sera un mariage interessant:
    25 minutes de travail
    1 minute pour la cohérence cardiaque
    4 minutes repos pur et simple
    Merci encore

  3. Dominique

    Bonjour Alexandre,

    Lorsque nous faisons un travail qui nous passionne, il est très dur de s’en extraire pour se reposer.
    Pourtant il est absolument nécessaire de faire des pauses pour ne pas être touché par le burn out, phénomène insidieux qui vous brûle de l’intérieur, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.
    J’avais entendu parlé des bienfaits de la cohérence cardiaque. Mais sur les capacités cognitives je l’apprends grâce à ton article.
    Je m’en vais l’appliquer sans plus tarder.

    Dominique

  4. Alexandre Auteur de l'article

    @Philippe : yes, on pratique aussi les tea-time dans ma boite (d’ailleurs je préfère au café!), ça fait du bien de rire un peu entre collègues

    @Denys : tu as vu juste, moi aussi je couple l’exercice à KeepFocused sur de longues sessions de programmation :)

    @Dominique : merci de faire un petit tour sur le blog !

  5. Fidjo

    Quant à ce qui me concerne moi j’ai toujours ce truc, je ne sais pas si c’est un sentiment, pénible qui me gêne tant dans la vie. J’ai toujours le stress surtout dans la semaine du travail. Moi je suis étudiant et quand je sais que je vais être en retard à un cours tout de suite le stress vient à moi et ça peut me tuer c’est-à-dire ça me gêne. Je n’aime pas. Je n’en peux plus. Je voudrais qu’il parte et qu’il me laisse tranquile. A cause de lui je peux avoir de la diahrée. Je peux même pisser tout le temps. Et ça tue. Vraiment c’est pas bon du tout. ça nuit à la santé.
    Monsieur Alexandre sincèrement je vous di merci. Je lis vos articles et ils me permettent de réfléchir bien sur ma vie!!! Merci aussi les autres!!!

  6. KOUAME BENJAMIN

    Merci pour vos conseils qui me font un grand bien; Je suis dans l’hotellerie et mes heures de travail sont des heures de grand stress souvent. mERCI POUR L’ARTICLE

  7. Stéphane de Qui Recherche

    bonjour Alexandre
    merci pour ces conseils. tout ceci peux sembler banal mais les conséquences sont perverses et évoluent très lentement, presque imperceptibles jusqu’au jour fatal. à prendre très au sérieux donc. encore merci et bon courage

  8. Pingback: Ces cinq minutes qui vous perdront | Potion de Vie

  9. Pingback: Revue #Carrière Hebdo de @SemeUnActe N°30 | Semeunacte.com - Cultivateur De Leaders

Les commentaires sont fermés.