Comment capturer vos idées de génie ?

Par | 23 septembre 2012

Capturez vos idées vagabondes

J’ai toujours été fasciné par le processus de germination des idées qui a lieu dans notre cerveau.

Vous connaissez forcément le phénomène : vous êtes sous la douche, tranquillement en train de vous savonner. Et tout d’un coup une idée de génie vous vient à l’esprit.

Cette idée est pile la réponse à un problème qui mijotait dans votre inconscient depuis quelques jours. Il suffisait simplement de vous détendre pour la cueillir comme un fruit bien mûr.

Ces petits élans d’inspiration arrivent sans crier gare, quand les tensions s’apaisent. Ca peut être pendant que vous faites la vaisselle, le ménage, le repassage, que vous jardinez ou encore que vous êtes dans votre lit en train de vous endormir.

Malheureusement ils sont aussi très éphémères. Laissez-les s’envoler et ils s’évanouissent dans la nature, comme s’ils n’étaient jamais apparus.

D’où l’intérêt de les capturer avant qu’ils ne s’échappent, un peu comme un chasseur de papillon.

Nous allons voir dans cet article comment procéder…


Prêt pour la chasse ?

Tout d’abord, comme tout chasseur de papillon qui se respecte, il va vous falloir deux choses :

  • un outil de capture (le filet à papillons)
  • un système de structuration de notes (le cadre où l’on expose les papillons)

L’outil de capture vous sert à récupérer les idées au fil de l’eau. Votre système de structuration de notes vous sert à les ranger.

Bien sûr suivant l’ampleur de vos réflexions, les deux seront parfois un seul et même outil.

Commençons donc par les outils de capture…

Outil de capture n°1 : le dictaphone

Ca va peut-être vous étonner, mais je considère le dictaphone comme l’outil idéal pour prendre des notes dans les moments propices aux grandes idées.

Pourquoi ? Tout simplement parce que dans ces moments de créativité intense, les idées fusent à une allure folle. Il vous faut donc un moyen rapide pour prendre des notes, et l’expression orale s’y prête à merveille.

En plus, exprimer des idées à l’oral est beaucoup plus instinctif que de les écrire. Vous éviterez donc que le flot d’idées ne se tarisse parce que vous êtes devenu trop tendu.

Pour ma part, j’utilise beaucoup mon dictaphone au moment de m’endormir, à condition bien sûr que je dorme seul :)

Cet outil a néanmoins deux gros inconvénients :

  1. Vous devez transcrire régulièrement les enregistrements à l’écrit, cela requiert du temps et de la discipline
  2. Vous ne pourrez pas l’utiliser en toute circonstance, que ce soit parce que vous ne voulez pas déranger votre entourage, ou parce que vous ne voulez pas passer pour un fou…

Outil de capture n°2 : un crayon et un papier

Là aussi, vous allez peut-être vous étonner que je parle de crayon et de papier alors que nous avons des moyens de capture plus modernes.

Mais vu les endroits où les idées nous viennent, il nous faut un moyen simple et fiable, que l’on peut sortir en un claquement de doigts.

Aussi je vous conseille d’avoir toujours de quoi noter sur vous, même si vous allez faire du sport, même si vous sortez en boite ou en randonnée. Cela vous évitera bien des frustrations si votre cerveau se met tout d’un coup à bouillonner.

Ici, le principal problème sera une fois de plus la transcription des notes. Car vous voudrez probablement saisir tout cela au format numérique pour éviter d’accumuler une collection de carnets ou de cahiers.

Outil de capture n°3 : smartphones et tablettes

En troisième position, je retiens les smartphones et les tablettes. Ces outils numériques se distinguent par leur mobilité.

On peut les sortir très facilement dans un parc ou à la terrasse d’un café. De plus, si vous utilisez un outil de synchronisation comme dropbox, vos notes seront stockées en toute sécurité dans le cloud.

Cependant, la saisie est plutôt lente sur ce genre de terminaux, même si les constructeurs ont fait des progrès dans ce domaine. C’est pourquoi je vous recommande d’utiliser un clavier externe, comme celui que je suis en train d’utiliser pour taper cet article :)

Outil de capture n°4 : les ordinateurs de bureau

Je place les ordinateurs de bureau à la fin de cette liste car ce sont les moins pratiques à utiliser dans le feu de l’action (on doit se déplacer dans son bureau et les allumer pour les utiliser).

Ceci exclut bien sûr le cas où vos idées surgissent pendant que vous vous servez de votre ordinateur de bureau :)

Pour rendre ces systèmes un peu plus flexibles, je vous suggère trois pistes :

  1. Utilisez un éditeur de texte plein écran comme Q10 pour éviter d’être distrait par d’autres activités
  2. Utilisez une clé USB, ainsi vous pourrez facilement transférer vos données d’un ordinateur à l’autre, même sans internet
  3. Synchronisez vos notes dans le cloud, par exemple avec dropbox, pour pouvoir consulter vos notes avec votre smartphone ou votre tablette

Il y a quand même deux avantages à capturer vos idées sur un ordinateur de bureau :

  • vous avez un clavier de bonne taille pour saisir votre texte
  • vous pouvez saisir directement vos idées dans votre système de structuration de notes

Dernière étape :  rangez le tout dans votre système de structuration de notes

Maintenant que vous avez capturé toutes vos idées au fil des jours, il va falloir les ranger. C’est là qu’intervient ce que j’appelle un système de structuration de notes.

Il s’agit tout simplement d’une manière de lier toutes vos notes disparates, pour pouvoir les organiser suivant le squelette de votre oeuvre finale.

Par exemple si vous êtes en train de plancher sur un livre, vous allez insérer chaque idée parmi les chapitres que vous avez prévus. Ou alors si vous planchez sur un rapport ou un gros article, les idées s’insèreront parmi les sous-parties du document.

Quels sont les outils pour gérer un système de structuration de notes ?

Il y a plusieurs solutions :

  1. un classeur : l’idéal si vous gérez tout au format papier
  2. un document word : pour ceux qui aiment les logiciels de traitement de texte poids lourd
  3. un logiciel de prise de notes : pour ceux qui aiment avoir un maximum d’options. Les plus connus sont : OneNote, Evernote, Springnote.
  4. Un logiciel de mind mapping : pour ceux qui aiment organiser leurs notes de manière visuelle. Dans cette catégorie, on trouve XMind, eMindMaps ou encore MindManager.

Maintenant vous allez me dire : qu’est-ce que j’utilise personnellement ?

Actuellement, j’utilise une cinquième solution que je trouve plus pratique pour mon usage : une collection de fichiers texte synchronisés sous dropbox.

Ceci me permet de me concentrer sur le texte pur, sans me préoccuper des options d’organisation et de formatage, source de distraction. Et bien sûr, j’ai aussi la possibilité de les utiliser avec tout type de logiciels.

Et c’est ainsi qu’est né cet article !

J’espère que vous l’avez apprécié, n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires de cet article…

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

16 commentaires sur l'article “Comment capturer vos idées de génie ?

  1. remy66

    Héhé, capturer ses idées de génie …
    bah il y a quand même Evernote, qui assure bien.
    La saisie est super rapide (ctrl+n et hop)
    Gratuit avec une grande marge avant d’arriver au payant.
    accessible sur smartphone et ordi de bureau et tablette (synchro).
    dictaphone, saisie de notes, dictée vocale (qui fonctionne bien sous android, le resteje ne sais pas)
    GTD compatible … Brice a fait qq articles intéressants sur le sujet. Par exemple : http://sourireaustress.com/comment-soulager-votre-esprit-avec-la-collecte-12/

  2. Dominique

    j’utilise le papier et le crayon beaucoup plus aisément car facile à transporter.
    Je trouve que l’on ne peux pas utiliser les autres outils en toute circonstance.
    Vu que ces idées de génie sont éphémères, utiliser un dictaphone, attendre d’être devant un ordinateur de bureau me semble trop contraignant.

    Dominique
    http://projetchangerdevie.com/

  3. Abaca

    L’exemple de la douche est excellent ! C’est en effet un des endroits privilégiés pour avoir de bonnes idées, mais où malheureusement il est impossible d’utiliser les outils de capture indiqués.
    Je suggère donc d’ajouter un outil : la mnémotechnie qui permet de se souvenir assez longtemps de l’idée pour pouvoir la concrétiser plus tard via un autre moyen.
    Amicalement

  4. Fred du blog "Ecrire... et s'enrichir !"

    De mon côté, j’ai toujours un petit carnet dans la poche arrière avec un crayon miniature pour prendre des notes. Et quand je l’oublie en changeant de pantalon… je compense par les SMS. Mais qui sont moins efficaces, car ensuite il ne faut pas oublier de les relire…
    Merci beaucoup pour cet article.
    A bientôt, Fred

  5. Philippe

    Bonjour Alexandre,

    le papier/crayon est le plus polyvalent, mais aujourd’hui, à l’usage, je m’aperçois que ce que j’ai le plus souvent sous la main est mon smartphone. Cet outil vraiment pratique cumule (sur Android):
    – le dictaphone
    – la prise de note style papier/crayon
    – la prise de note synchronisée (Evernote)
    – le mind-mapping (Mindjet)
    – un clavier virtuel type Swype (saisie rapide en faisant glisser le doigt + saisie audio)
    Je te rejoins donc sur l’intérêt de ces outils.

  6. Manu el

    le papier et le crayon, ma foi c’est plus pratique. On pourra les avoir sur soi partout. Et juste avt de rentrer sous la douche, lancer un enregistrement audio sur sa tablette ou son phone, est bien utile. Si jusqu’après la douche, pas d’idée éclaire de génie, ça ne coûte pas plus de deux clics pour effacer l’enregistrement.
    Manu el

  7. Amadou

    Papier crayon c’est portable pratique et çà permet, avantage suprême, de faire des croquis.

    pour le numérique pour ma part j’utilise un tiddlywikki. les avantages que j’y trouve : pas d’installation, léger (stockable sur une clé), synchronisable en ligne, très souple pour s’adapter aux besoins de chacun.

    cdt

  8. Benoit

    Salut Alexandre,

    Moi j’utilise surtout l’ordinateur quand je suis chez moi (avec evernote) ou quand il n’est pas allumé, la bonne vieille méthode du papier + crayon. Mais c’est sans doute parce que je n’ai pas encore investi dans une tablette… :)

    Benoît

  9. PC Protec

    La rapidité d’enregistrement, et le bon magnétophone pourrait être des facteur intéressant.. ^^

  10. Gaëtan Bourgé

    Bonjour,

    L’article est intéressant…et c’est vrai que je me pose souvent la question de la capture des idées…

    Mon souci : Elles viennent souvent la nuit (dans un sommeil léger) ou quand je marche (vite). Autant dire que les outils à ce moment là…

  11. Fred

    Salut,
    Mes idées de génies moi souvent ils m’arrivent quand je suis entrain de travailler. Donc bien sure j’ai à proximité mon bloc notes qui débordent de ces idées mais avoir une idée c’est géniale de la mettre en oeuvre c’est un vraie calvaire, et c’est pour ça que la majorité des gens abandonnent vite!

  12. Olivier

    Moi je fais des petits exercices de méditation et de brainstorming pour générer des idées depuis l’inconscient, ou le « subconscient » disons, mais au moment où je le veux !

    J’avoue ça marche pas toujours, mais en fait c’est comme tout, cela demande de l’entrainement, et les résultats viennent avec la pratique.

    Du coup je travaille dans un environnement calme, obligatoirement. Pas de calme, pas d’idées pour moi …

    Du coup après mon ordi est à la fois l’outil de capture et de système de structuration.

    Par contre quand les idées me viennent à la volée, c’est le bloc-note du smartphone …

  13. Sébastien

    En tant qu’étudiant (donc pas organisé pour un sous), c’est un article intéressant. Mon problème est spécifique cependant : je multiplie les outils d’organisation ! Je finis par avoir tellement d’outils pour m’aider à m’organiser que non seulement je ne retrouve plus mes poussins mais en plus ça me rend moins efficace. Je suis en train de revoir toutes l’organisation.

    Mon conseil, choisir 2-3 outils maximum, se cantonner à eux et apprendre à bien les connaître. Il vaut mieux très peu d’outils très bien maîtrisés, qu’une multitude d’outils qui font tous chacun des trucs géniaux mais qui au final leurs fonctions principales se recoupent. Exemple : Astrid + Remember the milk + EverNote + AwesomeNote + Google Drive (formaly Google Docs). Chacun ont des features intéressantes mais au final, de nombreuses fonctions se recoupent et je me retrouve parfois à me demander dans quelle application je vais mettre ma nouvelle données. J’ai viré progressivement tout ça pour ne garder que AwesomeNote (très bon pour prendre des notes bien que ça ne soit disponible que sur iOS) et Google Drive (car AwesomeNote se synchronise sur Drive).

    Pour résumer : des outils pour s’organiser c’est bien ! Mais il faut en sélectionner un très petit nombre qui correspondent à votre manière de penser l’information plutôt que d’en prendre plusieurs pour s’adapter à toutes les situations. L’important n’est pas tant comment votre information est présentée, mais comment vous pouvez la retrouver.

    PS : J’utilise aussi DropBox pour les PDF et surtout les fichiers des travaux en cours (qui ne peuvent pas être mis sous forme de texte donc). Mais là encore, je pense migrer les PDF sur Drive pour simplifier l’organisation.

  14. Frank@agence de referencement naturel

    Bonjour,

    Merci pour ces idées et astuces pour capturer les idées.

    J’ai longtemps utilisé la technique du dictaphone. Vu qu’elle avait l’atout d’être pratique (au fur et à mesure que les idées viennent on les enregistre).

    Mais je suis plus efficace depuis que je prends des notes : Chaque fois que j’écris une idée, un nouvelle s’enchaîne et tout le schéma se dessine devant moi jusqu’à ce que mon idée soit fluide et facilement applicable.

    Bien amicalement,

  15. Pingback: Prendre des notes en toute simplicité avec SimpleNote

Les commentaires sont fermés.