Banzaï ! Mettez-vous en mode warrior pour un début de journée explosif !

Par | 26 mai 2015

Aujourd’hui, je vous propose une petite astuce de motivation empruntée à l’industrie du cinéma.

Une astuce très simple pour vous motiver à la demande, en particulier quand vous démarrez votre journée.


Boostez votre motivation au travail

Si je vous parle de journées un peu molles, où vous avez vraiment du mal à émerger. Ca vous dit quelque chose ?

Oui, ces journées un peu confuses, où rien n’avance pendant toute la matinée, où vous avez l’impression de vous enliser et de vous débattre dans une purée de poix.

A chaque fois que vous vous mettez dans les starting blocks, bien décidé à conquérir votre travail, il y a toujours quelque chose qui vous empêche de démarrer :

  • Un collègue qui vient vous interrompre,
  • Une préoccupation qui vous revient à l’esprit,
  • ou une furieuse envie de papillonner !

Dans ces conditions, comment trouver l’étincelle de motivation qui va sauver votre matinée ?!

Déjà rassurez-vous, vous n’êtes pas un cas isolé. Il m’arrive aussi, de temps en temps, de patauger dans la même purée de poix.

C’est pourquoi je vais vous parler d’une piste que j’ai redécouverte il y a quelques mois et qui, d’après mes tests, fonctionne plutôt bien.

Mais avant de vous donner le truc, laissez-moi vous expliquer le concept…

Si vous avez quelques souvenirs de vos cours de musique, vous savez que, d’après les lois de l’harmonie, les accords musicaux se distinguent grossièrement en deux catégories :

  • Les accord mineurs
  • et les accords majeurs

Dans le premier cas, on ressent plutôt de la tristesse… "Je suis malaadeee ! complètement malaaadee !"
Tandis que dans le deuxième cas, de la joie. "Iron Lion Zion ! Tadada !"

Clairement, la musique est un bon moyen de véhiculer des émotions. Et les artistes s’en donnent à coeur joie.

La musique va même plus loin : elle nous donne de l’énergie grâce au rythme. Et c’est ce qui nous donne notamment envie de danser.

La musique a un tel pouvoir sur nous que les producteurs de film ne peuvent plus s’en passer.

Un film sans bande son, ce n’est plus vraiment un film.

Sans bande son, le spectateur serait même perdu, puisque la bande son annonce aussi ce qui va se passer :

  • si on entend une musique inquiétante, on sait très bien qu’un monstre est caché dans le noir
  • si on entend une série de violons, on comprend que le héro est en train de tomber amoureux
  • si on commence à entendre des trompettes, on peut deviner que le héro est en train de gagner la bataille (cf Indiana Jones)

Et c’est là que réside le petit truc que j’ai à vous enseigner.

En vous mettant une musique appropriée, vous pouvez littéralement vous mettre dans la situation qu’elle illustre.

Par exemple, vous pouvez vous mettre dans la peau du héro qui a la patate pour aller mener son combat.

Et par extension, vous allez vous mettre en condition pour mener votre propre combat contre la pile de dossiers qui vous attends !

Evidemment, si vous êtes une femme, l’image est peut-être moins appropriée (bien que les femmes guerrières sont à la mode). Pensez alors à une combattante pour les droits de l’homme par exemple.

L’idée, c’est de vous mettre dans un état d’esprit où vous savez que : si vous ne faites rien, il va se passer un drame.

Pour vous fixer les idée, il y a un générique culte qui illustre le concept.

Un générique qui est resté quasiment identique depuis une vingtaine d’années, et qui donne toujours la même impression de gravité et de responsabilité.

Vous voyez lequel ?

Il s’agit du générique d’Envoyé Spécial.

Je ne sais pas vous, mais moi je ne me lasse pas de cet arrangement, avec la guitare saturée, la voix fantômatique, l’écho de percussions tout droit sorties d’une cave… (bon c’est un peu morbide tout ça… mais bon)

L’idée, ce n’est surtout pas de rester spectateur d’un drame.

Mais juste de ressentir la gravité de la situation, et d’avoir envie de se battre pour éviter ce drame qui se pointe à l’horizon.

Maintenant, je suppose que vous commencez à m’imaginer en train de me passer en boucle le générique de Envoyé Spécial pour me donner la pêche pour travailler :)

En fait, ce n’est pas tout à fait ça.

Pour que ça fonctionne, déjà il faut un peu de parcimonie. Si vous répétez trop souvent une musique, elle perd avec le temps son impact sur vous.

Ensuite, le choix de votre musique ne doit pas non plus trop plomber l’ambiance. Et la musique d’Envoyé Spécial vous rappellera peut-être trop de situations dramatiques insolvables couvertes par l’émission.

Allez, vous avez gagné, je vais vous donner le titre de la musique que j’affectionne en ce moment pour me mettre en mode "Warrior".

Il s’agit de la musique :
Vivaldi, The Four Seasons – Spring 2 par Max Richter
(cliquez sur le lien pour écouter un extrait)

C’est une version des quatre saisons de Vivaldi spécialement re-composée par Max Richter. D’ailleurs je vous conseille aussi d’écouter l’album complet car il est absolument génial !

Alors bien sûr, c’est très subjectif tout ça, peut-être qu’à vous, cela ne vous donnera pas la même impression.

Mais je pense que vous voyez l’idée. A vous maintenant de trouver la même sensation avec une musique que vous affectionnez :)

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

11 commentaires sur l'article “Banzaï ! Mettez-vous en mode warrior pour un début de journée explosif !

  1. Jean-Philippe

    Excellente idée Alexandre. :)

    Pour aller un peu plus loin dans ton concept, pour celles et ceux qui écrivent des histoires comme moi, la musique peut jouer un rôle primordial. Cela nous met dans l’ambiance et on se sent porté par nos personnages alors que l’on rédige. Et même, certains morceaux de musique peuvent faire partie intégrante de l’intrigue !

    Je peux te donner un exemple personnel ? (Enlève le lien si tu penses que c’est inapproprié.)

    Dans ma toute dernière série, Les Trois extases, les morceaux de musique classique (baroque et Moyen-âge) sont les clés d’une histoire voluptueuse (à ne pas mettre entre toutes les mains !) :
    http://www.amazon.fr/Les-Trois-Extases-Premi%C3%A8re-extase-ebook/dp/B00VMRVK86/

    1. Alexandre Philippe Auteur de l'article

      Tiens, un revenant. Ce serait pas le Banzaï! qui t’aurais tiré de ton sommeil ? 😛

      Merci pour ton retour d’expérience sur ton processus créatif.
      Perso, j’avoue que j’écoute rarement de la musique quand j’écris des articles.

      C’est davantage pour du travail « chiant » :)

      Intriguante cette série basée sur la musique baroque. Faudra que je jette un oeil.

      Alexandre

  2. Malam Moussa Inoussa

    Bonjour à tous
    Merci à Alexandre pour tes articles vraiment motivants. Ceclair est l’un des rares blog qui m’attire vraiment bon courage pour tes ces séances de coach super utiles…

  3. Vincent de OutlookGPSFastoche

    Bonjour Alexandre,

    Excellent !

    Je peux témoigner que cette astcuce marche vraiment !
    J’utilise moi aussi un truc un peu similaire mais plus pontuellement …

    Ton article m’insipire autant qu’il me motive maintenant à étendre un peu ce truc pour continuer à progresser encore !

    Dans nos travails, on a effectivement tous des moments moins confortable …
    Où pour se mettre à la tâche, le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est un peu fastidieux (voir même parfois très compliqué 😉 )…

    Alors voilà mon truc : je me suis « conditionné » (c’est un peu le Réflexe de Pavlov d’ailleurs…) pour m’atteler à la tache surtout lorsque celle-ci est fastidieuse et ne présente que très peu d’intérêt pour moi.

    Pour cela, j’utilise quelques musiques de film ou d’émission pour me lancer dans l’activité (non désirée).
    Et au delà de la musique c’est surtout l’effet de « lanceur » qui permet d’instaurer ces habitudes de remotivation.

    J’ai notamment la musique de StarWars, des chiffres et des lettres, l’agence tout risque, mission impossible … Bon, j’avoues …il me manque encore le musique de Rambo 😉 !

    Cela marche tellement bien que parfois je n’ai même plus besoin de lancer la musique, je commence à chantonner le début de l’air … Et c’est parti ! (Genre « tan tan tan tada tada tan tan tan, TAN TA TAN … HUMBE… »)

    J’en ai même chargé deux ou trois pour remotiver mes collègues !
    (J’ai la Soupe Aux Choux, la Chips, Benhill, Chips…)

    Bref, je suis en train de me rendre compte qu’il faudrait que j’en lance un vite fait maintenant ….Sinon, je vais oublier de me remettre au boulot …

    😉
    Allez @+
    Vincent

    Bref, une pour chaque situation de remotivation

    1. Alexandre Philippe Auteur de l'article

      LoL J’avoue que je n’ai pas pensé à l’Agence tous risques pour cet usage :)

      Ravi de voir que tu as aussi remarqué les vertues des musiques pour te conditionner au travail !

      Alexandre

  4. vincecontact

    Yep !
    petite précision ce n’est pas de Rambo que je voulais parler … mais de Rocky … voila le lien pour les nostalgiques 😉
    https://youtu.be/VgSMxY6asoE
    @+
    Vincent

  5. vincecontact

    Oups … plutot pour la musique que pour les images … Ames sensibles s’abtenir !

  6. Jordane - Osez Briller

    Salut Alexandre,

    Elle est bien cette technique, je la connaissais de la PNL qui a un exercice utilisant la musique pour se détacher des émotions d’un souvenir chargé émotionnellement.

    De toute manière la musique adoucit l’humeur et sans musique ça serait déprimant, je ne comprends pas les gens qui disent ne pas aimer la musique.

    La dernière fois que j’ai entendu ça, je me suis dit qu’une personne qui n’aime pas la musique on ne peut pas lui faire confiance, ça m’a traversé l’esprit, et au final je ne me suis pas trompé sur le personnage en question.

    En tout cas, tristesse de ne pas aimer la musique qui a pourtant des effets thérapeutique !

  7. Mylène

    Bonjour Alexandre,

    je découvre ton blog et j’apprécie beaucoup la qualité de tes articles, je vais le suivre de près!
    S’agissant de la musique pour nous motiver, j’avoue que c’est une chose à laquelle je n’avais jamais pensé. J’ai essayé, mais seulement pour accompagner des tâches répétitives et à faible investissement intellectuel, et j’ai plutôt l’impression que cela détourne mon attention de la tâche à effectuer…

    En revanche, ce qui me frappe toujours, c’est à quel point une musique peut « transformer » un moment, le charger d’émotions, et lui faire prendre n’importe quelle couleur.
    Par exemple, la musique de la pub « royal canin » qui était je crois reprise d’une série mais je n’en suis plus sûre, me remplit de nostalgie et me replonge dans un endroit où je vivais plus jeune… De même, la dernière fois avant d’aller en formation, j’ai branché mon i pod sur Sergent Garcia et j’ai eu une impression de liberté comme si je regardais un paysage désert assise sur un rocher au bout du monde…

    Bref, je retenterais la musique pour m’inspirer quand je suis en panne d’inspiration pour écrire:-)

    A bientôt

Les commentaires sont fermés.