5 attitudes essentielles pour passer professionnel dans votre domaine

Par | 4 mars 2014

Transcription de la vidéo :

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle tranche d’efficacité intitulée : “5 attitudes essentielles pour passer professionnel dans votre domaine”.

Cette vidéo va particulièrement vous intéresser si vous exercez actuellement une activité en tant qu’amateur, que vous aimeriez développer et rentabiliser pour devenir professionnel dans ce domaine.

Ici, on va s’intéresser à un large éventail de domaines.

Ca peut être aussi bien :

  • Un créateur de services, par exemple un mécanicien amateur qui souhaite devenir mécanicien professionnel
  • Un créateur de produits artisanaux : par exemple une personne qui crée des bagues, des bracelets ou des barrettes, et qui souhaite devenir indépendante dans ce domaine
  • Ou encore un créateur de contenus immatériels qui voudrait vivre de l’internet, comme c’est la tendance en ce moment

Dans tous ces cas, vous allez immanquablement vous frotter à la concurrence, des gens qui sont passés par votre chemin bien avant vous, et qui ont acquit :

  • un certain capital de savoir-faire
  • un certain capital de notoriété
  • un réseau de partenaires

et qui utilisent probablement des outils plus performants que vous. Et donc vous êtes dans une situation de faiblesse par rapport à ces personnes.

Là-dessus, pas de panique, vous allez les rattraper en étoffant votre offre et votre propre expertise.

Pour cela, il existe quelques raccourcis pour “aller plus vite”.

Vous pouvez par exemple :

  • Faire appel à un mentor, qui va vous guider et vous assister pour vous permettre de progresser beaucoup plus rapidement dans votre domaine.
  • Vous lancer dans une niche étroite, encore sous-exploitée par la concurrence, ce qui va vous permettre de vous développer plus facilement. Encore faut-il bien sûr que ce soit une niche rentable.

Mais en plus de cela, vous allez tomber sur un autre handicap, qui est un handicap psychologique. Parce que comme le professionnel vit de cette activité, il va avoir une approche plus agressive, il va avoir davantage de pression et risque d’évoluer beaucoup plus rapidement que vous.

Ce qu’il se passe, c’est qu’entre l’amateur et le professionnel, un changement de mentalité radical s’opère :

L’amateur agit pour avoir du plaisir, tandis que le professionnel agit pour créer suffisamment de valeur pour que ça lui rapporte à lui-même assez de valeur en retour pour en vivre.

Si vous restez dans cette mentalité d’amateur, vous allez donc rattraper plus difficilement le professionnel dans son domaine.

Le but est donc de simuler l’attitude du professionnel grâce à cinq points :

1. L’autodiscipline : c’est le fait d’agir même quand on n’en a pas envie.

Classiquement, lorsque vous vous mettez devant votre bureau pour exercer votre activité, vous allez vous demander :

  • Est-ce que je suis inspiré ?
  • Est-ce que je suis en forme ?
  • Est-ce que j’ai le moral ?

Et au bout du compte, la réponse sera toujours non, ce qui fait que vous allez sans cesse remettre cette activité au lendemain, et vous allez agir beaucoup plus lentement que le professionnel. Car le professionnel doit de toute façon créer des produits pour une question de survie.

Voilà donc une première attitude à se remémorer à chaque fois que vous vous retrouvez devant la question : est-ce que j’ai envie de travailler ? Ce n’est pas l’envie que vous devez avoir, mais plutôt le réflexe de l’action.

Et bien sûr, une fois que vous aurez agit, vous allez progresser, et une fois que vous avez progressé dans votre travail, ça va constituer une récompense. Et cette récompense va à son tour générer une action pour obtenir une nouvelle récompense.

Au fur et à mesure, on va aboutir à un cercle vertueux qui va vous permettre de vraiment avancer à toute allure dans votre travail.

2. L’engagement : quand on démarre en tant qu’amateur, en général on est le seul client.

Par exemple, si vous êtes un mécanicien amateur, vous avez certainement commencé en bricolant votre mobylette. Si vous êtes un artisan bijoutier, initialement, vous avez peut-être créé des bijoux pour vous parce que vous n’arriviez pas à trouver ce qui vous plaisait dans le commerce.

Et c’est embêtant parce que dans ce cas, vous allez être le seul référent de votre savoir-faire. Or, pour que les clients vous payent, qu’ils vous apportent de la valeur à leur tout, il faut que vous remplissiez leurs exigences et que vous les livriez à temps.

Donc il va falloir gagner un certain nombre de clients qui vous permettront de gagner en qualité, et d’avoir une certaine pression constructive, pour avancer plus rapidement dans votre travail.

3. La persévérance : je vais vous raconter une petite anecdote. Lorsque j’étais adolescent, je faisais des courses de vélo, et parfois il y avait une chute au beau milieu du peloton. Et devinez ce qui se passait lorsque je chutais ? Eh bien j’avais pas vraiment envie de continuer, parce que j’étais plutôt amateur, je faisais ça pour le plaisir, et je me demandais : « Si je tombe et que j’ai mal, à quoi ça sert de continuer ? Je n’ai pas de plaisir, c’est rien que de la douleur. »

Et j’étais étonné lorsque je voyais les autres qui se remettaient tout de suite en selle, pour se dépêcher de rattraper le peloton et avoir encore une chance de gagner la course.

L’attitude du professionnel, c’est celle-là : se remettre tout de suite dans l’action, dès qu’on subit un échec. Et ne pas rentrer dans une attitude défaitiste.

4. La concentration : la plupart du temps, on se concentre sur la valeur qu’on produit. Mais parfois, on ne se concentre pas assez sur le retour sur investissement.

Il y a par exemple un indicateur qui semble très pertinent sur les sites internet, c’est le nombre de visiteurs. On utilise souvent le traffic pour comparer différents sites. Le problème, c’est que si des visiteurs sont venus par hasard et ne s’intéressent pas à ce que vous proposez, ce sera une pure perte.

Parce que ces personnes-là vont jamais mettre de commentaire dans vos articles. Elles vont jamais vous contacter pour obtenir du coaching, des services ou acheter vos produits. Et ce sera une perte pour vous.

Il faut donc faire attention à vous concentrer sur le bon indicateur de performance.

Et se concentrer sur son travail, c’est pas évident, parce que lorsqu’on est amateur, vu qu’on fait ça pour le plaisir, on a aussi envie d’exercer d’autres “activités plaisir”.

Par exemple quand je vous citais le cas de l’artisan bijoutier. C’est quelqu’un qui s’intéresse visiblement à l’art. Ca pourrait être une personne qui a envie de temps en temps de composer sa propre musique, ou de faire de la peinture.

Et le fait de se concentrer uniquement sur ces indicateurs de performance risque de l’embêter. Mais c’est essentiel pour qu’il progresse rapidement sur son domaine.

5. L’affirmation de soi : lorsque vous commencez en tant qu’amateur, vous allez vous frotter à des gens qui sont là parfois depuis des dizaines d’années, alors que vous venez de débarquer. Et ces gens vont essayer de vous intimider, et de vous démoraliser pour vous empêcher de faire votre trou.

Et si vous voulez devenir partenaire de certaines personnes qui sont déjà dans le métier, ces personnes vont peut-être vous regarder de haut.

Donc c’est important d’avoir conscience de votre valeur et de vous concentrer, peut-être pas sur un produit énorme tout de suite, mais un produit que vous savez bien faire et qui va faire son petit chemin sur le marché que vous visez.

Ca c’est par rapport aux gens du métier et aux partenaires. Il peut aussi y avoir la même attitude de la part de vos clients, qui vous regardent de haut parce qu’ils se rendent compte que vous venez d’arriver et ils vont essayer d’en profiter.

Du coup, ils vont peut-être vous demander que vous fassiez tout gratuitement, ou à un prix dérisoire. Donc il faut faire attention là-dessus à ne pas être trop généreux et ne pas se faire marcher sur les pieds. Vous devez savoir donner un juste prix à ce que vous faites.

Quand on réunit toutes ces attitudes, on se rend compte qu’elles exigent toutes de la peine. Et la peine, c’est pas trop ce qu’aiment les amateurs.

  1. L’autodiscipline, c’est de la peine parce que vous préfèreriez plutôt agir quand vous êtes en forme et que vous êtes inspiré.
  2. L’engagement, c’est de la peine parce que quand vous êtes engagé envers quelqu’un, le client risque de râler et de vous rejeter.
  3. La persévérance, c’est de la peine parce que personne n’aime subir des échecs lorsqu’il agit.
  4. La concentration aussi parce qu’on est tous un peu explorateurs sur les bords. On aime bien faire différentes choses, et ça limite nos choix de se concentrer sur une seule chose.
  5. L’affirmation de soi également parce qu’on aimerait bien faire plaisir à tout notre entourage, et pourtant, on ne peut pas se le permettre.

Toutes ces attitudes vont donc à l’encontre du principe de plaisir de l’amateur. Mais c’est un peu comme un muscle.

Quand vous commencez à faire vos exercices à la salle de gym, vous avez un mal de chien le lendemain à cause des courbatures. Mais si vous faites régulièrement les exercices pendant deux ou trois semaines, au bout d’un moment vous avez beaucoup moins mal, parce que vos muscles se sont faits aux exercices que vous leur avez fait subir. Vous arrivez donc à continuer sur votre élan beaucoup plus facilement.

Là, ça va être la même chose. Les 5 attitudes que nous venons de voir, vous allez devoir les mettre en place dans votre vie de façon régulière, et vous verrez qu’elles deviendront quasiment automatiques. Vous avancerez ainsi beaucoup plus rapidement pour acquérir cette fameuse expertise pour concurrencer les professionnels déjà en place dans votre domaine.

Nous voilà à la fin de cette vidéo. Je vous invite déjà à ajouter un commentaire en dessous si vous l’avez appréciée, ou si vous avez une question à poser.

Vous pouvez aussi vous abonner à cette chaine YouTube, et quant à moi, je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la prochaine vidéo.

Salut et à bientôt !

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

9 commentaires sur l'article “5 attitudes essentielles pour passer professionnel dans votre domaine

  1. Ralph

    Bonjour Alexandre,

    Merci pour ces 5 conseils pour développer une attitude professionnel dans ce que nous faisons.

    J’avoue que lire cette vidéo ce matin m’a permis de comprendre que je me dois de travailler encore énormément sur mon autodiscipline, ma concentration et mon engagement car depuis le début de cette année je me suis lancé dans ma propre entreprise en tant que consultant.

    Encore merci et bonne continuation.

  2. Ivon

    Bonjour à tous.
    Comment se taire pour ces commentaires ?
    Cela respire le vrai, les situations réelles. Il y de quoi faire bouger la « carcasse ». Merci pour ce travail qui procure des moyens de réussiteS aux lecteurs de ton site.
    Ivon

  3. Stéphane le Bricolo

    Bonjour Alexandre,

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet article. J’ai lancé mon entreprise il y a quelques années et j’espère que vos conseils m’aideront beaucoup dans mon projet de développement personnel.

    A bientôt

  4. Fructueux

    Ton article est formidable, il met le doigt sur une vielle plaie. Peut -être que les choses aurait été différentes si je l’avait lu quelques années plus tôt.
    MERCI

  5. nathalie

    merci pour cette video c’est exactement ce que je pense mais surtout ce que j’avais besoin d’entendre d’une autre personne
    je suis venu par hasard mais je reste car je trouve ce que je veux
    merci

  6. Pingback: Le truc à ne pas rater pour réussir ses négociations

  7. Alexandre Philippe Auteur de l'article

    Salut tout le monde ! Et merci pour vos commantaires.
    Je vous souhaite beaucoup de succès dans votre activité, et surtout le courage de bâtir chaque jour les fondements de ce succès.
    Je pars à Rodrigues dans très peu de temps, donc je vous laisse.
    A très bientôt sur C’éclair :)

  8. Pingback: 5 attitudes essentielles pour passer professionnel | 1 regard 9

  9. Corinne

    Très intéressant, merci !
    J’aime quand les infos sont bien structurées, ton article est très clair.
    C’est sympa de prendre le temps de transcrire la vidéo.
    Sur le même thème, est ce que tu as un article sur comment s’organiser quand on est son propre chef et que ne sachant par où commencer dans tout ce qu’il y a à faire et n’ayant pas de pression extérieure, on n’est pas top efficace ?
    Merci encore.

Les commentaires sont fermés.