279 jours pour [finalement] réussir du jour au lendemain (2/2)

Par | 7 juin 2010

279 jours pour finalement reussir du jour au lendemain

Nous revoilà pour la deuxième partie de l’article sur la recette du succès de Chris Guillerbeau, présentée par Mohamed du blog Sème un acte. A la fin de la première partie, Mohamed parlait de marketing, et voici la suite :

1 jour = 5 actions marketing à semer

  • Connectez-vous avec vos lecteurs et followers au travers de Twitter. Personnellement je ne trouve pas que Twitter soit l’outil approprié pour me connecter avec mes lecteurs, je préfère de loin Facebook. Cependant je ne peux pas nier que parfois Twitter fait mieux que Facebook au sens où il ne m’oblige pas à écrire des masses et pourtant l’effet est là! J’ai dit à mon lecteur “merci et oui j’ai noté ta présence”. Le lecteur apprécie l’intention (n’oubliez pas que la plupart des lecteurs ne courent pas sur Alexa.com pour vérifier le rang de votre blog au niveau national et international) et le blogueur peut faire cela des dizaines de fois sans être (trop) débordé.
  • Envoyer des copies de ses produits à ceux qu’on appelle les influenceurs. Cette étape est très importante parce que clairement vous voulez qu’on parle de vos produits (en bien si possible) mais comment faire quand on écrit un ebook et qu’on n’a pas 30 000 visiteurs par mois sur son blog ? La meilleure manière est encore de le faire lire par des blogueurs influents (bien sûr il faut qu’ils acceptent de prendre le temps de le lire) et de leur demander un commentaire de quelque manière que ce soit, sur votre blog et/ou sur le leur. En vérité vous n’aurez même rien à demander du tout. D’une part le blogueur sait pourquoi vous l’avez contacté et d’autre part si votre produit tient ses promesses il y a de fortes chances pour qu’il veuille en faire profiter ses lecteurs et vous donner un coup de pouce.
  • Connectez-vous avec les experts. Les experts c’est qui ? Cela dépendra du domaine dans lequel vous vous êtes investi. Par exemple conseilsmarketing.fr est clairement un expert dans son domaine (le marketing) et faire que ce blog vous cite et/ou vous prodigue ses conseils est l’une des démarches essentielles pour réussir à faire connaître votre blog. De plus avoir un expert qui parle (si possible en bien je le répète) de vous, c’est une certaine partie de son aura d’expert qui rejaillit sur vous, vos activités et votre blog. C’est inconscient chez la plupart des gens mais voilà comment ça marche : si un expert parle de tel blogueur et de son blog, c’est que forcement il y a quelque chose d’intéressant à y trouver donc je vais aller voir ce que je peux y trouver.
  • Planifier dans les détails vos lancements de produits. Pour ce que j’en vois et parce que je navigue beaucoup entre la blogosphère française et américaine, il y a une grosse différence entre nos deux blogosphères. La différence notable c’est que les Américains lancent leurs produits pendant des semaines et que les Français lancent leurs produits puis…ben pas grand-chose on en entend plus vraiment parler. Je ne veux pas avoir l’air de donner des leçons mais je pense qu’il y a là une erreur. Pourquoi voyez-vous des pubs martelées à la TV ? Parce que les gens se rappellent ce qu’on leur répète et qu’à moins que vous ayez ZE produit, celui que toute la francophonie attend, il va sérieusement falloir vous faire à l’idée qu’on planifie un lancement de produit sur plusieurs semaines.

Chris Guillebeau donne les étapes suivantes :

A. Dites à vos lecteurs sur quoi vous travaillez

Quoi ? Ce n’est pas si important ? Si un lecteur se donne la peine de rester sur votre blog plus de quelques secondes c’est qu’il a été intéressé par ce qu’il a vu. S’il y reste plus de deux minutes c’est qu’il a été intéressé par ce qu’il a lu. Dites lui donc sur quoi vous travaillez, vous avez la chance d’attiser assez sa curiosité pour qu’il s’abonne a vos RSS et peut-être même à votre Newsletter. Alors qu’est-ce qui peut vous retenir ? Ah oui la peur de se faire doubler sur une idée, bien entendu c’est notre idée et on ne veut pas la partager ou pire se la faire voler. Ici l’auteur propose ce schéma :

ignorance connaissance action

L’auteur dit qu’entre l’ignorance et la connaissance le bon est difficile mais reste petit. Entre la connaissance et l’action le bon est énorme. Ce que je peux vous dire, c’est que les gens vont vous voler, et voler votre idée est le plus beau cadeau qu’ils peuvent vous faire. Les gens ne volent pas des branleurs et des paresseux, ils volent de ceux qu’ils ont trouvés assez intéressant pour les voler. Me faire voler mon travail n’est certes pas très plaisant mais en définitive les gens savent retrouver le chemin de l’original donc j’y gagne. (S’il vous plait ne prenez pas ma manière désinvolte d’écrire pour un manque de respect pour le droit d’auteur ni pour une invitation au plagiat. Pour ma part (et beaucoup de blogueurs pensent comme moi) tout le monde est libre de copier ce que j’écris (sauf dans le cas d’articles invités) je demande juste que mon nom soit accolé à mes mots :-)

B. Dites à vos lecteurs quand vous pensez finir votre prochain produit.

C’est l’occasion rêvée pour vous connecter de nouveau avec vos lecteurs et vos abonnés. Ne vous dites pas que vous dérangez, c’est probablement le contraire. Si les gens vous lisent c’est qu’ils sont intéressés par vos prochains produits. Vous devriez donc les tenir au courant et clairement leur donner les détails du programme des prochaines semaines. Certaines communautés acceptent mal que la personne qu’ils ont parachuté Leader commence à monétiser son audience. Respecter un calendrier de lancement de produit est une manière sûre d’avoir le temps de répondre aux objections au fil des semaines.

C. Dites à vos lecteurs qui votre produit est destiné à aider.

communaute lecteurs visiteurs

Il est dans l’intérêt le plus immédiat du blogueur que de comprendre qui est sa cible, autrement dit qui est sa communauté. Il faut aussi impérativement comprendre qu’une communauté d’opinion homogène n’est que rarement une communauté de besoins homogènes. Il faut donc apprendre à orienter vos produits pour qu’ils apportent certaines choses à certaines personnes. N’oubliez pas l’adage : à vouloir plaire au plus grand nombre on finit par ne plaire à personne. Ce qui veut dire que vos produits doivent être conçus non pas pour le nombre mais pour le bon nombre.

D. Dites à vos lecteurs comment votre produit va les aider.

Nous sommes sur Internet et les choses vont vite, parfois beaucoup plus (trop ?) vite qu’on ne pourrait l’imaginer. Bâtir votre communauté prend du temps et la maintenir n’est pas facile tous les jours. La confiance que votre communauté place en vous est souvent mise à l’épreuve et si l’examen est concluant votre communauté vous reconduit dans l’exercice de vos fonctions :-). Les internautes veulent du concret, or contrairement au monde de l’édition papier, les gens ne paieront pas uniquement sur la bonne foi de votre couverture. Informez vos lecteurs et dites leur clairement comment l’ebook et/ou le produit qui arrive va les aider. Restez concret, au moins dans les premières étapes d’informations. Si vous atteignez un certain degré de confiance de la part de votre lectorat, vous pourrez vous permettre d’être plus évasif…jusqu’à un certain point !

E. Dites à vos lecteurs pourquoi vous avez décidé de créer votre produit

Si vous avez fait les choses dans le bon ordre, il n’y a rien à cacher, vous l’aurez fait pour répondre a la demande de vos lecteurs. Mettez donc en avant le fait que vous voulez aider et que c’est à cela que votre produit est destiné. Ne dites pas simplement que vous voulez « aider », c’est bien trop large. Dites clairement, pour vous, ce que vous mettez derrière le mot « aider ». C’est en répondant clairement à la question « pourquoi » que vous pourrez convaincre de l’intérêt de votre produit. Maintenant si vous n’avez pas fait les choses dans l’ordre et que vous avez créé un produit mais sans viser une cible particulière, là l’exercice sera un peu plus périlleux mais il est quand même possible de s’en sortir si vous faites bien les choses. Chris Guillebeau cite Clay COLLINS et montre qu’en fait si vous voulez réussir à convaincre de l’utilité de votre ebook par exemple. Il vous faut trouver la jointure entre :

ce que vous aimez faire et ce que vos lecteurs attendent

Ce que vous aimez vraiment faire ET Ce que vos lecteurs attendent

 

Mais il y a plus regardez le schéma suivant :

ce que vous aimez faire et qui aident vos followers

Ce que vous aimez vraiment faire ET qui aide vos followers

Cette zone de partage existe, sinon vous ne seriez même pas lu. Il vous faut la trouver et insister dessus, peut-être que certains passages devront être réécrit pour leur donner un nouvel angle plus marqué mais au final vous pourrez vous en sortir.

F. Faites que vos prospects et acheteurs se sentent « particuliers »

Cette technique ne doit rien à Chris ni à Internet. Elle existe depuis qu’un de nos ancêtres à voulu donner quelque chose qu’il possédait contre quelque chose que la personne en face possédait. Rassurer l’acheteur concernant son achat et faire qu’il se sente spécial et différent après l’achat est l’une des manières de faire les plus essentielles si vous voulez que ces mêmes personnes reviennent. La dernière chose à faire en matière de développement de votre communauté est bien sûr de ne plus donner de signe de vie après « avoir converti votre lecteur en acheteur ». J’adore ce genre de langage !

L’erreur à ne pas faire en matière de launching : En Parler Trop Tôt

C’est la seule erreur contre laquelle Chris Guillebeau prévient dans son ebook (concernant le lancement d’un produit). En effet l’auteur a commis l’erreur de parler du nouveau design de sont blog bien trop tôt. Du coup entre le moment où il en a parlé pour la première fois et le moment où il a effectivement lancé son nouveau design, 4 mois s’étaient écoulés. En effet, lorsque vous êtes tributaire du travail des autres, il faut apprendre à se donner une marge de manœuvre. Parfois l’émotion, l’excitation et la sur-motivation font qu’on peut être amené à promettre des choses qui en vérité ne sont pas entre nos mains. C’est une erreur que j’ai commise (et que tout le monde commet). Je répèterai donc la même chose que je dis souvent : je ne fais pas trois fois la même erreur. Il faut apprendre à modérer son enthousiasme.

Ecrire à vos affiliés pour discuter de leur stratégie marketing.

Effectivement, plus vous avez d’affiliés, plus votre produit connaîtra une surface d’exposition importante, c’est-à-dire plus votre produit sera vu et discuté sur la blogosphère. Avoir des affiliés ne suffit pas, leur donner une commission ne suffit pas non plus. Discuter avec vos affiliés vous permettra d’avoir un retour de premier ordre concernant vos ventes. Ce sont eux les vrais vendeurs et certains sont beaucoup plus doués dans le domaine que vous. Leurs lecteurs leur parlent aussi et leur donnent un feedback que peut-être vous n’avez pas (encore ?). Il faut donc rester à leur contact pour surveiller l’évolution de leurs démarches marketing et aussi de votre propre marché. Il s’agit ici ni plus ni moins que du monitoring de vos ventes, performances et retours après utilisation de votre produit mais aussi et surtout de la préparation de vos prochains produits.

Construire des relations avec les journalistes

Chris Guillebeau est un écrivain dans l’âme, il écrit des ebooks et son livre papier sort fin 2010. Une partie de sa stratégie marketing est de se faire connaitre hors du monde numérique. L’auteur conseille donc de se rapprocher des journalistes par l’intermédiaire de Twitter et de LinkedIn (je rajouterai Viadeo pour nous francophone). Je pense qu’il s’agit là d’un conseil que tout blogueur (qui ne s’intéresse pas à Google Adsense uniquement) se doit d’appliquer. Un (web)journaliste est un influenceur de premier ordre et en compter quelques uns parmi ses lecteurs ne peut certainement pas nous faire du mal. Au contraire le crédit que peuvent apporter ce qu’on appelle les medias traditionnels peut vous offrir un grand nombre de visiteurs en plus. Des visiteurs non qualifiés certes mais des visiteurs quand même. Ce même crédit pourra vous vendre auprès de futurs employeurs ou d’éditeurs si vous cherchez à être publié. Plus que la couverture médiatique qui peut en résulter, ce sont des professionnels de l’écriture et leurs yeux exercés peuvent donner un retour inestimable quant à vos écrits. Je me pose d’ailleurs la question si (hormis ceux cités plus haut) il n’existerait pas de réseau de mise en relation qui permettrait d’arriver rapidement à mettre son blog devant les yeux d’un ou plusieurs journalistes. Si un lecteur en connaît je suis preneur !

Ce que vous devez retenir

En conclusion, je dirai : si vous pouvez lire l’anglais, télécharger l’ebook 279 days to overnight success parce que je pense que vous pourrez encore apprendre de Chris Guillebeau. J’ai essayé d’être le plus complet possible mais je sais qu’il y a bien plus dans son ebook.

Pour ma part voilà ce que j’en retiens :

Construire votre communauté doit être votre but premier. Pour la construire, différents outils peuvent être mis en œuvre et vous avez tout intérêt à en mettre en œuvre UN TAS. CEPENDANT les outils ne doivent pas vous détourner de votre but premier qui est de vous connecter au travers des outils avec votre communauté. Chris Guillebeau répond à plus de 100 emails par jour et même si je ne conseille à personne d’en arriver là à moins d’en avoir vraiment envie, je me dois d’acquiescer au fait que c’est de cette manière qu’il acquière (entretient et garde) le respect de sa communauté.

Le mot communauté doit être compris dans son sens le plus large et les blogs auxquels vous pouvez vous identifier font eux-aussi partie de votre communauté. Il faut donc apprendre à se connecter avec ces influenceurs et (après avoir gagné leur respect) tenter de mettre en place une relation gagnant-gagnant avec eux en faisant par exemple du Guest Posting comme je le fais ici et ailleurs (l’auteur conseille de poster au moins un article invité par mois). Cet article est le produit du respect dont je vous parlais. Je ne bloguerais pas pour quelqu’un qui ne m’inspire pas et que je ne respecte pas et le maître des lieux ne m’aurait certainement pas permis d’occuper ses colonnes s’il ne me respectait pas.

La phrase à retenir : Donnez-vous une mission et faites-la connaître puis fondez une communauté qui vous comprend et vous soutient !

mohamed mouras Mohamed MOURAS est professeur de Français Langue Étrangère et formateur en informatique et Technologies de l’Information et de la Communication. Il vit présentement dans le sultanat d’Oman et ce depuis près de deux ans. Il adore lire et écrire sur le développement personnel. Il est l’auteur principal du blog : Semeunacte.com

Auteur : Alexandre Philippe

Alexandre Philippe est le fondateur du blog C'éclair. Constamment en quête de nouvelles méthodes d'organisation, de motivation et d'apprentissage, il délivre ses éclairs d'efficacité chaque semaine sur ce blog.

8 commentaires sur l'article “279 jours pour [finalement] réussir du jour au lendemain (2/2)

  1. Aurelien

    Plein de bons conseils concernant la conception et le lancement de produits, on sent qu’il a de l’expérience dans le domaine (il a 5 ou 6 ebooks en vente sur son site).

  2. MonaLisa leBonheurPourLesNuls

    Merci Mohamed pour ces 2 articles.
    J’ai lu tellement d’ebook ces 3 dernier mois que j’en fais une indigestion. C’est sympa de faire le travail à ma place…

  3. Mohamed Semeunacte

    Tout le plaisir est pour moi je me suis bien amusé avec cet ebook. D’ailleurs j’ai decouvert dernierement JohnChow.com et son ebook et la beaucoup de conseils sur la newsletter, des conseils que j’ai appliqué immediatement sur mon site. Je recommande donc fortement son ebook :-)

  4. Pingback: Utiliser Twitter pour votre marketing c'est courir à la défaite | Le Marketeur Français

  5. yahia

    je remerci pour tous vous information , au revoir

  6. Mohamed Semeunacte

    Petit Edit concernant John Chow. Je me suis desinscris de sa newsletter car ce mec fait dans le lourd de chez lourd. 3 NL par semaine pour vendre des produits et presque aucun conseil a la cle…

    Donc telechargez l’ebook il est bien puis desinscrivez-vous, vous ne gagnerez pas grand chose selon moi.

    Mohamed Semeunacte

  7. Joanna

    J’adhère totalement à sa vision. Merci Mohamed pour ce double article passionnant et extrêmement riche.

Les commentaires sont fermés.